“Tout va bien” : le nouveau Nina Lacour

Bonjour tout le monde ! Nouvelle chronique cet après-midi avec le dernier New Way paru le mois dernier : Tout va bien de Nina Lacour. J’avais adoré son superbe roman Tiens bon et j’avais hâte de la découvrir de nouveau. Mille mercis à Marion et Jessica pour l’envoi !

C’est quoi le pitch Holly ?

Après la tragédie, Marine a tout quitté sans prévenir, pas même sa meilleure amie qu’elle aimait peut-être un peu trop. Jusqu’au jour où celle-ci vient lui rendre visite… Marine n’a plus reparlé à personne de son ancienne vie, du jour où elle est partie sans regarder derrière elle. Personne ne connaît la vérité sur les dernières semaines qu’elle a passées au lycée. Pas même sa meilleure amie, Mabel. A des centaines de kilomètres de la côte Ouest californienne, dans son université new- yorkaise, la vie de Marine est une lutte de chaque instant pour oublier la tragédie qui lui a fait perdre son grand-père, sa seule famille. Des mois plus tard, enfermée seule dans sa résidence universitaire pour les vacances d’hiver, elle attend. Mabel vient lui rendre visite, et Marine sera bien obligée d’affronter les non-dits et le mur de solitude et de tristesse dans lequel elle a enfermé son cœur…

On en pense quoi ?

J’ai réfléchi un long moment avant de rédiger cette chronique. Je ne dirai pas que je suis déçue par Tout va bien mais … je m’attendais à autre chose. Mon avis est subjectif et pas à prendre au pied de la lettre.

Nous suivons Marine. Elle est étudiante à l’université de New York mais sa rentrée des classes n’est pas du tout passée comme elle le souhaitait. Elle est partie du jour au lendemain de sa ville natale et a tiré un trait sur son passé. Aucune personne de son nouvel entourage sait ce qu’il s’est passé, pas même Hannah, sa colocataire avec qui elle s’entend bien pourtant. Pas même Mabel, sa meilleure amie, celle de sa vie d’avant. Faut dire qu’elle ne réponde ni aux messages, ni aux appels.

Les fêtes de Noël arrivent et Marine a pris la décision de rester dans sa résidence universitaire. Elle sera seule pour passer ses vacances et elle en est ravie. Mais elle appréhende la venue de Mabel dans sa chambre car elle a enfin pris la décision de la recontacter. Beaucoup de non-dits existent entre elles mais aussi des secrets et surtout, Mabel ne sait pas pourquoi Marine est partie aussi vite. Mais seront-elles se parler et rompre la glace ?

Si j’ai pourtant retrouvé la plume de Nina Lacour, j’ai vraiment eu du mal avec Tout va bien. Je crois que la relation Marine/Mabel m’a un peu refroidie. Et puis j’ai eu énormément de mal avec Marine. Je ne comprenais son côté froide et solitaire. Alors oui, je peux être solitaire parfois mais à ce point … c’est vraiment compliqué. J’avais l’impression d’être une Mabel, une fille tenue à distance, durant toute ma lecture.

Mabel est attachante et lumineuse de son côté. On est vraiment face à une dualité entre les deux et même si je suis adepte des opposés qui s’attirent et bien là … cela ne l’a pas fait avec moi. Pourtant la plume de Nina Lacour est toujours aussi belle et travaillée. C’est bien pour ça que je me sens un peu frustrée et déçue de ne pas avoir accroché plus que cela à Tout va bien.

D’habitude, j’adore les allers-retours entre le passé et le présent et bien là … j’ai été perdue, déboussolée. Pourtant l’intrigue avait tout pour être bonne. Tout tourne autour du grand-père de Marine et de ce qu’il lui ait arrivé. D’ailleurs la révélation m’a scotchée ! J’aurais jamais pensé à ça en fait. Nina Lacour m’a bien eue cette fois encore !

Tout va bien aborde aussi de beaux sujets. J’appréhendais beaucoup le fait que des gens disaient que la relation Marine/Mabel tournait en amour mais en fait … non. C’est une relation ambiguë qui laisse planer le doute. Je pense plus à une amitié amoureuse qu’autre chose. Et entre nous, ce n’est pas le thème principale du livre.

Ce qui domine, c’est la solitude. Celle de Marine, seule dans ce bâtiment mais aussi sa solitude psychologique et le fait qu’elle refuse au départ tout contact avec sa vie d’avant. Au fil des pages, on prend conscience que la solitude a toujours fait partie de sa vie, surtout après le décès de sa mère. Quant à la fin … j’ai pas tout compris. Je crois que je suis sincèrement passée à côté de ce roman. Peut-être que je le relirai et le verrai différemment. On sait jamais.

Conclusion

Tout va bien de Nina Lacour n’est pas un roman qui était fait pour moi. Si j’ai adoré la plume de l’auteure qui est toujours aussi belle, touchante et profonde, je n’ai malheureusement pas accroché à Marine l’héroïne principale. Quelque chose m’a dérangée avec elle. Ce sont des choses qui arrivent. Mais je suis sûre que vous allez vous faire votre propre opinion et le lire.

About Holly Goli

Holly Goli ou Noémie de mon prénom. 90's girl vouant un culte à Audrey Hepburn, passant son temps à écrire sur tout et n'importe quoi, culturée jusqu'au bout des ongles, prof d'anglais, ex-étudiante en lettres et ex-assistante de français chez les Anglais.

3 thoughts on ““Tout va bien” : le nouveau Nina Lacour

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge