“Campus Drivers, Supermad”, la nouvelle série de C.S Quill !

Bonjour tout le monde ! Après une deuxième rentrée mouvementée ce matin, je reviens avec une nouvelle chronique sur un roman à paraître demain chez Hugo Roman : le tome 1 de la série Campus Drivers de C.S Quill à savoir Supermad.

C’est un secret pour personne, je suis une grande fan de la plume de C.S Quill. A chaque fois, un nouvel univers et à chaque fois elle fait mouche. J’avais donc hâte de découvrir son nouveau bébé. Mille mercis à Jessica et Célia pour l’envoi !

C’est quoi le pitch Holly ?

L’année universitaire qui débute promet d’être radieuse pour Lane O’Neill. Campus Drivers, l’application qu’il a fondée avec ses meilleurs amis, cartonne. Le concept est simple : jouer les taxis pour étudiant, au volant de voitures de collection. Les filles en raffolent, et les quatre chauffeurs ont à cœur de ne jamais décevoir leur clientèle.
Lane n’a qu’un seul défaut aux yeux de la gent féminine : il ne s’attache pas. Jamais. Dès qu’il pousse la porte de chez lui, il aspire à ce qu’on lui fiche la paix. Alors comment se retrouve t-il à héberger Lois Hogan, la fille que son voisin vient de larguer?

On en pense quoi ?

Une nouvelle fois, C.S Quill a réussi son pari ! Elle change d’univers et ça marche ! On oublie le côté sombre plein de suspense de Prude à franges ou encore le côté psychologie et reconstruction de 49 jours. Supermad nous plonge dans l’univers étudiant avec des personnages sympathiques et attachants dans une histoire pleine d’humour.

On s’intéresse donc à Lane O’Neill et Lois Hogan. Lois Lane (franchement, fallait le faire !). Lane a créé avec ses amis une application, Campus Drivers, qui permet aux étudiants d’aller et venir sur le campus dans des voitures de collection. Les filles en raffolent ! Si Lane adore jouer les chauffeurs et plus si affinités, il faut savoir qu’une fois chez lui, c’est un autre homme. Il aspire à sa tranquillité et l’écriture de ses scénarii.

Pourtant alors que la rentrée s’annonce bien, il fait la connaissance de Lois, sa voisine. Elle vient de se faire lâchement larguée par son copain à quelques jours de la rentrée universitaire. Sans domicile, Lane lui propose son canapé en dépannage. Et si ce geste spontané était la solution à tous leurs problèmes ?

Comment vous dire … j’ai dévoré ce roman ! Et pourtant, je m’étais promis de prendre mon temps pour le lire. Peine perdue ! Il n’y a pas un mot à côté. Ce premier tome qu’est Supermad est juste top. Je pensais qu’on ne pouvait pas rivaliser avec les auteurs anglophones sur ce thème qu’est l’université mais j’avais tort. C.S Quill propose une histoire dans l’air du temps, fraîche, drôle et très addictive.

J’ai adoré le personnage de Lane. Au premier abord, ce garçon semble un véritable tombeur qui ne s’attache pas. Pourtant, au fil des pages et au fur et à mesure qu’il apprend à connaître Lois, on lui découvre une autre facette qu’il cache bien aux yeux de tous et qui le rend attachant. On ajoute son humour ravageur et moi je fonds ! Faut dire que Lois y est pour quelque chose.

Lois est une héroïne comme je les aime. C’est une jeune femme très forte et surtout très indépendante. En plus, elle aussi a de l’humour et quand elle se retrouve avec Lane, on assiste à des scènes qui m’ont plusieurs fois arraché des crises de rire. Cela fait un bien fou de voir une fille qui sait ce qu’elle veut. Quelque part, elle est un peu à l’opposé de Lane et ensemble, c’est explosif pour notre plus grand plaisir.

J’ai adoré la bande de Campus Drivers qui gravitent autour de Lane et Lois. Parce que ces garçons sont eux aussi plein d’humour et donc on a vraiment l’impression que l’arrivée de Lois ne fait que ajouter la touche de féminité nécessaire pour dans un premier temps ne pas tourner en rond et ensuite pour accentuer davantage le côté amis. Supermad est vraiment une histoire qui mêle l’amitié, les étudiants et qui a aussi sa petite romance.

Evidemment, c’est ce qu’on attend quand on ouvre une New Romance mais Supermad prend vraiment le temps de la mettre en place pour surtout laisser C.S Quill nous poser le cadre de sa nouvelle série. La romance est hyper bien construite et je suis ravie de la manière dont elle a été amenée. Les éléments perturbateurs sont bien choisis, pas clichés et permettent vraiment d’apprécier la psychologie des personnages.

La plume de C.S Quill est toujours aussi prenante et addictive. Son gros point fort c’est l’humour et sa manière d’amener les éléments pour construire l’intrigue au fur et à mesure. Et comme d’habitude, on a droit à la fin qui donne envie de la tuer d’un Avada Kadavra (je maintiens que je vais te tuer C.S Quill ! Je veux la suite !). Non vraiment, cette série de Campus Drivers est vraiment bien lancée avec Supermad.

Conclusion

Campus Drivers – Supermad donne le ton pour la nouvelle série de C.S Quill. Nous avons affaire à deux héros avec des failles certes mais plein d’humour et qui nous offrent de super bons moments. Ajoutons à cela le reste de l’équipe, une romance bien amenée, une fin cliffhanger et le tour est joué ! On devient très vite accro et on ne souhaite qu’une chose : la suite !

About Holly Goli

Holly Goli ou Noémie de mon prénom. 90's girl vouant un culte à Audrey Hepburn, passant son temps à écrire sur tout et n'importe quoi, culturée jusqu'au bout des ongles, prof d'anglais, ex-étudiante en lettres et ex-assistante de français chez les Anglais.

2 thoughts on ““Campus Drivers, Supermad”, la nouvelle série de C.S Quill !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge