« Promesse tenue – En chemin », du grand Erika Boyer !

Bonjour tout le monde ! Alors que je vais très bientôt vous abandonner durant une semaine (ne vous attendez pas à trouver une chronique sur le blog la semaine prochaine car je suis en voyage scolaire), j’en profite donc pour poster la chronique d’un livre que j’attendais avec impatience : Promesse tenue – En chemin, le nouveau roman d’Erika Boyer.

J’ai découvert cette auteure grâce à ma copine Camille et depuis, je suis fan de sa plume. Quelle joie donc de la voir publiée ! Mille mercis à Célia et Jessica pour l’envoi !

C’est quoi le pitch Holly ?

Sandy a connu une enfance difficile auprès d’un père violent qui a détruit sa famille à force de coups et d’abus. Lorsqu’il meurt, le jeune homme croit qu’il pourra enfin tourner la page et ne plus avoir à s’inquiéter pour sa mère qui a été la première victime de son père.

Jusqu’à ce qu’il découvre qu’elle est très malade et que celle qui pourrait l’aider à guérir est sa propre sœur, Alysson. Elle a fui le domicile familial il y a bien longtemps et n’a plus jamais donné signe de vie. Sandy décide de partir à sa recherche, même s’il ignore ce qu’elle est devenue. Il ne connaît que le nom de la ville où elle vivrait : Lège-Cap-Ferret. Il part alors vers le sud-ouest de la France sur sa moto.

Ce voyage a tout d’une quête : celle de sa sœur bien sûr, mais peut-être aussi d’un sens à sa vie. Des rencontres inattendues et l’amour pourraient se trouver au bout du chemin…

On en pense quoi ?

J’ai eu un énorme coup de cœur pour ce premier roman. J’attendais beaucoup et je ne suis pas du tout déçue.

Promesse tenue – En chemin suit donc l’histoire de Sandy. Ce jeune homme de vingt-cinq ans vient de perdre son père et cela lui fait ni chaud ni froid. Faut dire que cet homme aimait beaucoup utiliser ses poings et la violence sur sa mère. Difficile pour Sandy de voir en lui un père. Il est là à l’enterrement uniquement pour sa mère. Alors qu’il pensait que tout était terminé, le sort s’acharne : sa mère est malade. La seule solution est de contacter Alysson, sa sœur qui est partie dès qu’elle a pu sans donner de nouvelles. Son seul indice est la ville où elle vivrait. Ni une ni deux, Sandy enfourche sa moto et part à la recherche de sa sœur. Et si ce road trip lui permettait de trouver un sens à sa vie ? Et plus si les rencontres sur le chemin sont inoubliables …

J’ai tout aimé dans cette histoire, à commencer par Sandy. Le prénom peut surprendre mais au fur et à mesure, on comprend qu’il y a aussi de belles références (j’y reviendrai tout à l’heure). Donc il n’a pas eu la vie facile. Vivre avec ce père violent lui a laissé un goût amer et tout ce qui compte pour lui c’est sa mère mais aussi sa moto et sa bande de motards et amis. Quand il apprend pour la maladie de sa mère, il est vraiment chamboulé car il espérait tant qu’elle allait enfin vivre. La relation qu’il a avec sa mère m’a beaucoup touchée. Après tout, elle est la seule femme au monde que chacun d’entre nous est sûr d’aimer toute sa vie.

J’ai adoré cette idée de partir en moto à la recherche de sa sœur. J’ai aimé aussi l’univers et les « connaissances » de Sandy. Je veux dire par là qu’il a une culture vraiment intéressante pour une personne qui aime les tatouages à s’en couvrir le corps. On sent bien que le tatouage est un sujet qui plait énormément à Erika Boyer et qu’elle veut nous faire partager son amour pour cet art. Elle m’a conquise; moi qui n’aime pas tant que ça et bien j’ai adoré cet univers. Et puis, on est uniquement dans la tête de Sandy. J’aime cette idée d’avoir un seul et unique point de vue masculin. Ensuite Sandy est un écorché vif, un homme qui a ses propres démons mais qui les assument.

Je trouve ça très important d’avoir un héros honnête qui assume ce qu’il est. D’ailleurs, au fil de ses rencontres, cela se sent. Il a des addictions et une âme tellement meurtrie qu’il est tellement … réel. Certes l’histoire est de la fiction mais j’ai vraiment eu le sentiment de me trouver face à un jeune homme que j’aurais pu rencontrer dans la rue. Et ça mine de rien, c’est super important pour moi.

Avec Promesse tenue – En chemin, ne vous attendez pas uniquement à une romance. C’est bien plus profond que cela. C’est aussi une leçon de vie, une remise en question avec des passages parfois lumineux mais souvent sombre. Bizarrement, je n’ai pas été choquée. Au début du roman, Erika Boyer nous prévient que le contenu de son roman est sombre et peut choquer et qu’il ne faut surtout pas faire ce que Sandy et sa bande font. Ce roman est un véritable concentré d’émotions. Elles peuvent être fortes ou doutes mais malgré toute ces ténèbres, je trouve qu’il y a énormément de poésie à travers l’histoire de Sandy.

La plume d’Erika Boyer est toujours aussi belle et prenante. Comme toujours, elle traite des thèmes qui lui tiennent à cœur sans en faire trop. Sa plume est vraie et prend aux tripes. C’est comme si elle nous offrait une part d’elle-même à chaque phrase, à chaque paragraphe de cette histoire. Mon petit cœur a encore du mal à s’en remettre mais dans le bon sens. Et puis sa romance … mon Dieu qu’elle est belle ! Certes Danny (le nom de la jeune fille) est une belle jeune femme, une danseuse, mais elle aussi a ses propres démons.

La rencontre avec Sandy (oui, vous avez tous saisi la référence je sais) et leur histoire est aussi dévastatrice que leurs souffrances. Ils s’aiment mais se détruisent en même temps. Ils m’ont fait penser à Solal et Ariane (ndlr : les héros de Belle du seigneur d’Albert Cohen) par moment, dans leur destruction mais aussi à Heathcliff et Catherine (ma chronique sur leur histoire est ici). Bien sûr, on ira pas jusqu’au tragique puisqu’il y a un second tome le mois prochain. Je n’irai pas plus loin pour ne pas trop en dévoiler mais c’est une des plus belles histoires que j’ai lu.

Revenons à cette histoire de culture. Chacun d’entre nous avons des références littéraires ou bien cinématographiques qui font ce que nous sommes. Les références utilisées par Erika Boyer sont les miennes. Ne vous attendez pas à des références « classiques » mais plutôt dans l’air du temps (et qui malgré tout m’ont fait prendre un petit coup de vieux). C’est aussi ça qui fait la force de Promesse tenue – En chemin. C’est véritablement des thèmes d’actualité, des héros totalement réalistes et des références culturelles modernes qui donne envie de découvrir cette histoire.

D’ailleurs, et je terminerai là-dessus (même si je peux en parler pendant des heures), le titre du roman est à lui tout seul un thème phare dans cette histoire. En chemin … le fait de partir sur les routes et de rencontrer avant la fin des personnes qui vont avoir un impact sur vous et sur votre (re)construction de soi mais aussi Promesse tenue avec l’idée de réflexion pour le lecteur sur le fait de tenir ou non ses promesses et de leurs impacts sur notre vie et celle des autres. Non vraiment, ce roman est un véritable coup de cœur.

Conclusion

Promesse tenue – En chemin est un roman puissant dans tous les sens du terme. Au-delà d’une romance profonde et parfois destructrice qui m’a complètement chamboulée et fait vibrer, on a des personnages avec des démons assumés qui nous plongent dans diverses émotions. Les thèmes évoqués par Erika Boyer sont tellement justes, vrais et d’actualité mais ils sont présentés avec une écriture tellement addictive et sans superflu que l’on ne peut qu’avoir un coup de cœur pour ce roman. Il sort demain en librairie alors n’hésitez plus et foncez !

About Holly Goli

Holly Goli ou Noémie de mon prénom. 90's girl vouant un culte à Audrey Hepburn, passant son temps à écrire sur tout et n'importe quoi, culturée jusqu'au bout des ongles, prof d'anglais, ex-étudiante en lettres et ex-assistante de français chez les Anglais.

10 thoughts on “« Promesse tenue – En chemin », du grand Erika Boyer !

  1. Je me sens toute petite devant une telle chronique, toute petite dans le sens « toute timide » parce que tes mots me touchent tellement que je me sens vulnérable face à mes émotions. Et des émotions, j’en ai ressenti plein en lisant ton retour (merci pour le sourire niais dans le train, mes voisins m’ont jugée, je le sais xD). Ça me rend tellement heureuse de voir que tu as tant apprécié cette lecture et de voir toutes les choses qui t’ont séduite, toutes les belles choses que tu dis à mon sujet et au sujet de ma plume que je ne peux dire qu’une chose : merci ♡ Vraiment merci pour ce bel avis qui me fait chaud au cœur. Et j’espère que le tome 2 te plaira tout autant !

    1. Alors nous allons avoir un problème parce que moi aussi je me sens toute petite devant ton commentaire. Je tenais tellement à dire plein de choses mais sans trop en dévoiler. J’aurais pu aller très loin dans mes réflexions, je me connais. Quand j’aime, je ne compte pas. J’ai vraiment hâte de lire la suite le mois prochain (d’ailleurs, on en parle de ta fin ? Elle est géniale !).

        1. Non c’est parfait ! ^^ La fin est ouverte et elle offre la liberté d’imaginer une suite ou non et de ne pas se trouver face à un cliffhanger qui m’aurait achevé je pense. Avec toutes les émotions ressenties, cela aurait pire 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge