“Campus Drivers, Book Boyfriend” : c’est pas (toujours) marqué dans les livres !

Bonjour tout le monde ! Maintenant que je suis officiellement en vacances, je vais pouvoir poster toutes mes chroniques sur les derniers romans que j’ai lu. Voici donc le premier : Book Boyfriend, la suite de la série Campus Drivers de C.S Quill. Mille mercis à Jessica et Célia pour l’envoi !

C’est quoi le pitch Holly ?

Lorsque Donovan, Campus Drivers adulé et bourreau des cœurs avéré, prend conscience des séquelles que peut causer son comportement, il décide de devenir LE petit ami parfait. Pour cela, il a besoin du meilleur coach dans le domaine: Carrie. Mais, même s’ils ne se sont jamais fréquentés, celle-ci sait qu’elle ne veut rien avoir à faire avec lui. Les tombeurs d’un soir en quête de repentir, elle n’y croit pas une seconde dans la vraie vie. Elle préfère collectionner les héros des romances qu’elle dévore, c’est bien moins compliqué ! S’il parvient à la convaincre, c’est un programme intensif en romantisme que va devoir suivre Donovan. Mais n’est pas un héros de New Romance qui veut, surtout quand la réalité essaie de jouer avec la fiction !

On en pense quoi ?

Wouah mais wouah ! C.S Quill est vraiment trop forte ! Cette série est une véritable bombe ! J’ai adoré le premier tome de cette série mais là le tome 2 qu’est Book Boyfriend … c’est encore plus fort ! Un énorme coup de cœur pour ce nouveau tome.

Cette fois-ci nous suivons Donovan dit Don et Carrie, la camarade de chambrée de Lois à l’université dans l’histoire précédente. Don souhaite casser son image de tombeur invétéré et vivre une histoire comme son pote Lane. La solution : être le parfait petit ami, celui qu’on ne trouve que dans les romances. Une seule personne maîtrisant les codes peut l’aider : Carrie.

Carrie est un rat de bibliothèque, une passionnée des romans qu’elle lit. Si elle pouvait vivre dans une pièce semblable à la bibliothèque de La Belle et la Bête, elle le ferait. Alors quand Don vient se pointer et lui demander de l’aide, elle lui rit presque au nez. S’il croit qu’elle va tomber dans ses filets, il est pas au bon endroit. Est-elle prête à relever le défi ? Et si la fiction qu’elle lit et aime tant devenait la réalité ?

Book Boyfriend est le tome préféré de C.S Quill et je la comprends. Comment ne pas aimer ces deux personnages et leur histoire. Elle est allée au bout des choses et j’ai passé mon temps à sourire et rire aux réparties des deux héros.

Donovan est un Campus Driver génial ! J’aime cette envie de vouloir devenir le mec parfait, le petit ami idéal mais sa véritable nature revient au galop et c’est ça que j’aime. J’aime aussi ses failles et ce qu’il ne montre pas à tout le monde. Il aura fallu Carrie pour le voir et j’ai adoré !

Quant à Carrie … ça c’est une héroïne ! Elle ne mâche pas ses mots face à Don et surtout, elle ne se laisse pas faire. Elle est capable de le renvoyer dans ses buts tout en lui montrant que les battements de cils et les yeux de cocker … ça ne fonctionne pas avec elle. Et quand petit à petit les sentiments évoluent … et bien on ne peut que aimer Book Boyfriend.

J’ai aimé retrouver la patte si particulière de C.S Quill, cet humour que j’aime tant et sa manière de présenter des thèmes si chers à son cœur. Comme pour Supermad, elle met en avant l’importance de la famille. J’ai aimé voir Don ou même Carrie vouloir tout faire pour les leurs mais j’ai aussi aimé les voir réfléchir et affronter les différentes épreuves pour trouver des solutions à leurs problèmes. La famille est une chose sacrée pour moi alors merci pour cela, pour avoir entraperçu un bout de moi aussi.

En parallèle, on suit la bande des Campus Drivers et mon Dieu … que cela fait plaisir ! J’ai adoré suivre l’histoire d’Adam. Je sais pertinemment que tout le monde veut un tome sur Adam mais moi … non. Savoir que dans ce tome, il a droit lui aussi à son histoire me suffit. Et puis Adam est mon chouchou alors pas touche !

Conclusion

Campus Drivers, Book Boyfriend est à la hauteur, si ce n’est plus, du tome précédent. On adore cette ambiance universitaire, cette répartie et cet humour entre les héros. On rit, on sourit et on passe un merveilleux moment. On retrouve les héros du tome précédent et on suit aussi en parallèle l’histoire de l’un d’eux pour mon plus grand plaisir. Franchement, c’est LA série de l’année ! Bravo !

About Holly Goli

Holly Goli ou Noémie de mon prénom. 90's girl vouant un culte à Audrey Hepburn, passant son temps à écrire sur tout et n'importe quoi, culturée jusqu'au bout des ongles, prof d'anglais, ex-étudiante en lettres et ex-assistante de français chez les Anglais.

5 thoughts on ““Campus Drivers, Book Boyfriend” : c’est pas (toujours) marqué dans les livres !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge