« Eternità » d’Elodie Solare : romance, suspense et la Corse !

Bonjour tout le monde ! Aujourd’hui, je vous présente un des derniers romans que j’ai dévoré et que j’attendais avec beaucoup d’impatience : Eternità d’Elodie Solare. J’avais énormément aimé Crois en moi, son premier roman et j’avais hâte de retrouver la plume de l’auteure. Mille mercis à Jessica et Célia pour l’envoi (et j’embrasse aussi Fyctia parce que sans eux, je n’aurais pas découvert l’auteure) !

C’est quoi le pitch Holly ?

Letizia Guidicelli mène une vie que beaucoup pourraient lui envier : des fêtes démesurées, des vêtements de grandes marques… mais aussi beaucoup de drogues et une immense solitude.

Le jour où son père, un homme d’affaires influent, décide de se présenter aux élections présidentielles, tout change pour elle. Adieu la liberté, elle doit dorénavant respecter un emploi du temps millimétré. Alexis, garde du corps inflexible qui prend sa mission très au sérieux, va la suivre partout et veiller à ce qu’elle ne fasse plus de vagues. Malgré ses efforts pour protéger la famille, un événement terrible va tout bouleverser.

Ces deux écorchés par la vie sont alors contraints de fuir vers la Corse, terre natale de Letizia, et vont tenter de découvrir l’identité de celui qui a mis leurs têtes à prix.

On en pense quoi ?

Un énorme coup de cœur pour ce roman ! Non vraiment. Je crois même que c’est mon roman préféré de cette auteure. Tout y est réuni pour passer un excellent moment.

On suit donc Letizia. La vingtaine, cette jeune femme vient de finir son année d’étude en Angleterre et s’apprête à retourner en France, à Paris, chez ses parents. Son père Georges est un riche homme d’affaire qui est parti de rien pour construire son empire. Résultat : Letizia n’a jamais manqué de rien. Elle s’habille dans des vêtements de luxe et obtient tout d’un claquement de doigt. Mais derrière cette façade, elle cache ses propres démons à grands coups d’alcool, de drogue et de sexe.

Seulement voilà, son père a pris la décision de se présenter aux élections présidentielles. C’est à partir de là que tout va changer. Letizia va désormais être suivie dans le moindre de ses faits et gestes. Terminé la liberté ! Alexis, garde du corps de son père, va devoir veiller sur elle par tous les moyens. Difficile pour eux de part leurs caractères et une attirance qui devient de plus en plus difficile à cacher. Et puis le monde bascule. Ils doivent s’isoler en Corse, terre natale de Letizia et tenter de comprendre ce qui arrive. Et si Letizia et Alexis devaient s’unir pour trouver un sens à leur vie ?

Eternità se découpe en deux parties bien visible. L’avant événement déclencheur et l’après. La première partie est vraiment longue et ce pour mon plus grand plaisir. On découvre Letizia et Alexis, on les voit se rencontrer, apprendre à se connaître et tenter de résister tant bien que mal à l’attirance entre eux. L’un est garde du corps, l’autre fille d’un magnat immobilier influent. Kevin Costner et Whitney Houston peuvent se rhabiller (ndlr : interprètes des héros du film Bodyguard) !

C’est vraiment une partie très intéressante car on voit l’évolution des personnages mais surtout on apprend à les connaître. Comme dit plus haut, Letizia a ses propres démons. Cela a été très difficile de grandir dans cette famille où certes son père a toujours été là mais surtout pris par son travail et une mère quelque peu castratrice et jalouse qui a passé une grande partie de l’enfance de Letizia à la rabaisser et à lui dire qu’elle n’était pas belle. Des propos très durs qui l’ont conditionnée et fait que le seul moyen pour elle d’évacuer sa souffrance est de se perdre dans les paradis artificiels.

C’est vraiment une jeune femme touchante car on comprend très vite ses souffrances. Et puis arrive Alexis … Déjà j’adore le prénom (ndlr : j’avais voté pour ce prénom lors du Festival New Romance) mais j’aime encore plus le personnage. dès le début, nous savons que c’est un ancien agent des services secrets qui a raté sa dernière mission (selon les termes d’Alexis bien sûr). Il a donc tout arrêté, incapable de continuer sa vocation. Et puis on lui demande de reprendre du service et on l’attache à Letizia et sa famille.

Très vite, Alexis comprend que Letizia lui plaît mais qu’il ne pourra jamais accéder à quoi que ce soit avec elle, au risque de se voir échouer comme sa précédente mission. Il va devoir prendre sur lui et son sang-froid car Letizia est bien décidée à lui en faire voir de toutes les couleurs.

Vient enfin la deuxième partie qui s’ouvre avec l’événement déclencheur. Un événement tellement marquant et qui arrive brutalement que Letizia et Alexis n’ont pas d’autre choix qui fuir et se cacher. Ils arrivent donc en Corse et là … tout s’accélère. On est vraiment dans la partie suspense de Eternità. Letizia et Alexis vont se rapprocher encore plus et devoir se faire confiance s’ils veulent espérer s’en sortir. On pourrait penser que cela va trop vite mais en fait non. C’est logique.

Eternità est un romantic suspense. Cela veut tout dire. Alors oui, on a du suspense, une attente et de l’adrénaline qui monte car on a peur pour les héros mais ce n’est pas cela qui prime. C’est avant tout l’histoire d’amour entre Letizia et Alexis. L’événement déclencheur n’est qu’un moyen comme un autre de leur faire prendre conscience du lien qui les unit. C’est pourquoi leur relation s’accélère et que beaucoup vont penser que cela va trop vite. Mais ils ont eu toute la première partie du roman pour apprendre à se connaître. Maintenant, il faut foncer vu que le temps leur est compté. Enfin bref … ce n’est que mon avis.

Elodie Solare nous livre un Eternità incroyable donc car mis à part la romance, elle propose une intrigue à suspense très prenante. Avec sa plume fluide et addictive, elle maintient l’attention et fait grimper la tension artérielle. Vraiment l’événement déclencheur … il m’a retournée (même s’il semblait être prévisible). J’ai commencé à émettre des hypothèses qui parfois se sont révélées vraies.

De plus, on s’attache aux personnages qu’il y ait le suspense ou non. L’intrigue tient vraiment la route et on a tout ce qu’il faut de rebondissements pour adorer cette lecture. J’ai aussi aimé le concept à plusieurs voix qui permet aussi de découvrir davantage de personnages, notamment les personnages secondaires et de mieux les cerner. J’adhère totalement ! Non vraiment Elodie Solare nous offre un roman prenant et addictif, j’en redemande ! Elle glisse même une part d’elle avec la Corse : ses paysages magnifiques et sa langue chantante.

Conclusion

Eternità est vraiment un de ses romans à ne pas rater en début d’année. On assiste à une romance dotée de suspense. On apprend à connaître les personnages que sont Letizia et Alexis, on s’attache à eux et puis bam ! Un événement rabat toutes les cartes et le roman devient de plus en plus prenant et addictif. L’histoire s’accélère que ce soit entre les héros et l’intrigue, faisant grimper le rythme cardiaque et ayant pour décor l’île de Beauté. Elodie Solare a réussi son pari ! J’en veux encore !

About Holly Goli

Holly Goli ou Noémie de mon prénom. 90's girl vouant un culte à Audrey Hepburn, passant son temps à écrire sur tout et n'importe quoi, culturée jusqu'au bout des ongles, prof d'anglais, ex-étudiante en lettres et ex-assistante de français chez les Anglais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge