« 6 ans » de Elle Seveno : l’amour n’a pas d’âge !

Bonjour tout le monde ! Un long moment d’absence du à ma rentrée scolaire dans un nouvel établissement. Mes collègues sont tous adorables : une petite équipe qui va me changer de mes autres collègues qui me manquent encore (mais je sais que je vais les revoir très vite). Et entre deux préparations de cours, j’ai tout de même lu quelques romans. Aujourd’hui, je reviens avec le nouveau roman d’Elle Seveno paru le 5 septembre dernier chez Hugo Roman : 6 ans. Mais grâce à Célia et Fyctia, j’ai pu le découvrir en numérique juste avant sa sortie. Merci ! (et pour les lunettes trop top qui ne me quittent plus !)

Elle et moi … c’est une longue histoire. Je me rappelle encore mon premier mail Fyctia avec la proposition de partenariat pour lire son premier roman, Make me bad. J’ai eu un réel coup de cœur pour cette plume. J’ai très vite été accro et il me tardait de la découvrir dans d’autres registres. Après Restart with song qui fut un coup de cœur intersidéral, 6 ans était forcément le suivant sur la liste. J’avais déjà découvert 6 ans sur la plateforme Wattpad et j’avais beaucoup aimé ce que j’avais lu. J’attendais donc la version retravaillée avec beaucoup de plaisir.

C’est quoi le pitch Holly ?

6 ans séparent Victoria et Raphaël…

6 ans d’écart qui ont suffi, lorsqu’elle était adolescente, à ce que Victoria ne se rende jamais compte de l’amour que lui portait le jeune Raphaël et n’ait d’yeux que pour son grand frère bien plus attirant.

6 ans sans se voir depuis que Victoria a quitté la ville du jour au lendemain avec sa famille, laissant celui dont elle était la babysitter désespéré.

Quand Victoria revient, des années plus tard, il ne faut que 6 secondes à Raphaël pour tomber de nouveau amoureux d’elle. Sauf qu’il n’est plus un enfant, et compte bien le lui prouver. Quoi qu’en dise son frère.

On en pense quoi ?

Je sais pas vous mais moi, ça a été un véritable coup de cœur (à nouveau j’ai envie de dire) ! J’ai l’impression que plus Elle Seveno publie de romans, mieux c’est. L’histoire de Raph et Vic m’a totalement subjuguée !

On suit donc Victoria dite Vic. Elle revient dans sa ville natale pour le décès de sa grand-mère, ville où elle n’est pas revenue depuis plusieurs années suite à un incident. Sa vie n’est pas si parfaite qu’elle en a l’air. La boîte qu’elle avait créée a fait faillite et elle cherche un but dans sa vie. Côté cœur, il n’y a personne. En revenant dans sa ville natale, elle s’attend à retrouver les frères Loison, ceux avec qui elle a grandi : Brice, Louis et Raphaël. Brice était son petit ami à l’époque et Raphaël, c’était le gamin qu’elle gardait.

Six ans plus tard, Brice est toujours là, toujours le même. Quant à Raph … c’est une tout autre histoire. L’adolescent a laissé la place à un beau jeune homme de dix-neuf ans. Gamin, il était dingue de Vic et elle ne l’a jamais su. Aujourd’hui, les sentiments qu’il avait pour elle sont toujours présents et il compte bien le lui dire. Désormais il sait ce qu’il veut. Et Vic ? Le nouveau Raph ne la laisse pas indifférente et Brice lui tourne autour. Mais six d’écart … c’est beaucoup non ? Est-ce qu’une histoire est réellement possible entre eux ?

Alors oui, le cliché de l’écart d’âge … on a déjà vu mais j’ai aimé la façon dont Elle Seveno l’a amené. C’est Vic qui est plus âgée que Raph. Mais ajoutez à ça une romance addictive, des émotions genre ascenseur émotionnel, de l’érotisme juste savamment dosé et hop ! On obtient 6 ans, un New adult qui s’éloigne des univers psychologiques et dramatiques de ses précédents romans. C’est donc une véritable romance moderne car Raph pratique un sport qui m’était inconnu jusqu’à lors : le wakeboard.

Tout est aussi dans le titre : 6 ans. Elle Seveno s’est basée sur six années, six ans d’écart entre Vic et Raph, six ans qu’ils ne se sont pas vus … 6 devient le chiffre magique de cette histoire. Bref… La dernière fois que Vic a vu Raph, il avait treize ans donc quand elle le revoit, c’est un choc pour elle de le découvrir à dix-neuf ans, avec un corps façonné grâce au sport qu’il pratique quotidiennement. Elle est tout de suite attirée par ce jeune homme qui n’a plus rien du petit garçon qu’elle a connu.

J’ai adoré Vic. C’est une jeune femme qui a du caractère, qui est indépendante et qui assume ses choix. J’ai aimé la découvrir, apprendre à la connaître et à la comprendre. En fait, sous ses airs de jeune femme de son temps, elle cache un côté un peu enfantin qui colle pile poil avec une des facettes de Raphaël. Comme Raph, elle cache bien son jeu. C’est vraiment un personnage plaisant.

Raph est un jeune homme fougueux, arrogant et déterminé à séduire Vic. Leur écart d’âge va mettre en avant la maturité de l’une et la spontanéité de l’autre. Raph est comme tout jeune homme de dix-neuf ans : un casse-cou, un adepte des sensations fortes et donc quelqu’un qui a pas toujours la maturité aussi bien développée par moment. Et pourtant … Il est addictif, agaçant et sexy. J’ai adoré ce personnage. Il m’a parfois perturbée tant il me rappelle mon cousin qui a son âge et le même prénom que lui, surtout lorsqu’il est sérieux et très mature. Dans ces moments-là, j’ai vraiment adoré Raph.

C’est un personnage hors du commun. Un bon mélange de sérieux et de jeunesse. Un équilibre incroyable entre les deux parties de lui. Et le fait qu’il pratique le wakeboard accentue tout cela et fait donc que Raph est un personnage pour lequel je pourrais facilement craquer si je le croise dans la rue. Le travail de Elle Seveno autour de son héros est fantastique et même génial. On aime ses états d’âme, sa vision de la vie, ses fêlures bref … tout. Etre dans sa tête est un pur bonheur. C’est vraiment le point fort de 6 ans.

Les personnages secondaires sont intéressants. Les frères de Raph, Brice et Louis m’ont énormément plu. Ils ont des rôles sympas et rendent l’histoire plus complexe. Je ne suis pas certaine qu’il fallait les voir plus souvent dans l’histoire. J’ai vraiment préféré la bulle Vic/Raph et leur histoire.

Faut dire que le contexte de leur romance est vraiment original. La jeune femme plus âgée, le jeune homme pas toujours mature mais avec la tête sur les épaules, … On ajoute le cadre dans lequel leur histoire évolue (à savoir le sport et l’adrénaline) et on obtient vraiment une histoire unique et très addictive. J’arrivais pas à lâcher le roman. Je voulais toujours plus. J’ai adoré cette histoire volcanique qui est à l’image du caractère des deux héros, la relation particulière entre eux, la différence d’âge qui crée des problématiques intéressantes et prenantes.

La plume d’Elle Seveno est toujours aussi belle et addictive. Elle a toujours le même style depuis Make me bad mais elle a une imagination qui frôle la perfection. Elle est capable d’écrire des histoires totalement différentes les unes des autres. C’est juste … je ne sais pas comment le décrire. Non vraiment c’est parfait quoi. Et puis l’histoire est touchante : au-delà du fait que la romance est atypique, on a des émotions, des remises en question et l’évolution des personnages est étudiée pour mieux nous atteindre.

Et on en parle de sa vision du sexe ? Parce que vraiment, c’est tout sauf vulgaire. J’ai retrouvé dans ses descriptions le côté langoureux et sensuel, sa patte en fait, qui m’avait plu avec Laure et Alexandre (ndlr : les héros de Make me bad). J’ai aussi aimé le côté « naturel » du sexe, le fait que l’attirance entre deux personnes est quelque chose de normal et que quand les sentiments arrivent, on ne peut que les accepter et les assumer.

Conclusion

Elle Seveno est de retour avec une romance New adult addictive et savamment travaillée. 6 ans est, pour moi, LA romance de la rentrée. C’est une histoire passionnante et passionnée où les sensations fortes viendront se mêler à tout un tas d’émotions et de remises en question. J’ai adoré la toile de fond unique en son genre, les personnages excellents et touchants dans leurs défauts. Non vraiment, il faut lire ce roman !

A propos de Holly Goli

Holly Goli ou Noémie de mon prénom. 90's girl vouant un culte à Audrey Hepburn, passant son temps à écrire sur tout et n'importe quoi, culturée jusqu'au bout des ongles, prof d'anglais, ex-étudiante en lettres et ex-assistante de français chez les Anglais.

2 commentaires sur “« 6 ans » de Elle Seveno : l’amour n’a pas d’âge !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge