“Montvert-Les-Bains”, voyage thermal et initiatique

Bonjour tout le monde ! J’espère que vous profitez bien de ce jour férié. Aujourd’hui, je vous parle de ma lecture commune avec Book’inn Sofa, Montvert-les-Bains, livre surprise envoyé par Eric Poupet (il était avec Crazy in Love dans ma boîte aux lettres) la semaine dernière. Merci à lui !

C’est quoi le pitch Holly ?

1507-1Août 1900. Laurent Saintour, héritier de la station thermale de Montvert-les-Bains, dans le haut Forez, rentre des États-Unis pour célébrer le cinquantenaire de l’établissement qu’il doit un jour diriger. Mais il refuse de se glisser dans le moule d’une carrière préparée par trois générations de Saintour et décide de partir à l’aventure. La quête d’un mystérieux tableau et la poursuite d’une énigmatique Dame en mauve conduisent le jeune homme à un périple au cœur de la Belle Époque. Face à la concurrence d’autres villes d’eaux en plein essor, Montvert-les-Bains parviendra-t-elle à prospérer malgré la désertion de l’héritier ? En dépit des non-dits et préjugés, le père et l’oncle de Laurent réussiront-ils à vaincre les conflits suscités par mystères et secrets familiaux, orgueil et rancœurs ? Sauront-ils raviver les attaches terriennes et renouer les liens ancestraux ?

On en pense quoi ?

Comment dire … Quand on est un grand lecteur comme moi, on lit vraiment de tout type de roman. Maurice Denuzière … ça remonte au lycée quand je suis tombée sur sa saga Louisiane. J’avais beaucoup aimé alors quand j’ai attaqué Montvert-les-Bains, je m’attendais à retrouver cette écriture si particulière. Ce fut le cas.

L’écriture est digne des grands romans classiques. Je vous assure ! Il y a de nombreux termes, tournures littéraires, que je n’avais vu que dans les grands romans de la littérature (en particulier Victor Hugo). Si mes profs de traduction le lisent, je peux vous assurer qu’ils pourraient sélectionner des passages à faire traduire à nous, petits étudiants anglicistes, tant le roman en est riche. Les mots sont choisis avec soin et rend la lecture très … subtile et même poétique. Mais il n’y a pas que l’écriture qui est riche, il y a aussi le contenu car si on fait abstraction de l’histoire de Laurent, le roman est truffé de références historiques. C’est agréable de découvrir la Belle Époque, une époque que j’ai pas souvent trouvé dans les romans lus ces dernières années. On ne peut pas dire que l’auteur n’a pas fait de recherches. En même temps, il est journaliste alors cela ne me surprend pas. Le seul petit bémol pour moi est qu’il y a parfois bien trop de références historiques si bien que j’ai par moment eu du mal à suivre l’histoire du héros, Laurent.

Malgré ça, j’ai aimé ce roman. En particulier Laurent. Je l’ai apprécié dès les premières pages jusqu’à … son départ de Montvert. Sa volonté d’échapper à la tradition familiale, de vouloir découvrir le monde, de s’ouvrir à lui, de grandir et même d’évoluer et mûrir.  C’est un homme plein d’humanité. Après ses études aux États-Unis, Laurent va à Paris, recommandé par son oncle Martial, à l’hôtel du Ritz où il va être secrétaire de réception pendant un certain temps. Au fil du roman, ses rencontres avec certains clients vont le pousser à devenir précepteur auprès d’un enfant infirme avec lequel il voyagera. Andalousie, le Duché de Bade  puis Vienne, Berlin, et bien d’autres endroits, toujours superbement décrits.

C’est à ce moment-là que j’ai commencé à le perdre car après, du fait des événements historiques ajoutés par l’auteur, je me suis perdue un peu dans ma lecture. Cependant, Laurent est un personnage intéressant et on ne peut que s’attacher à lui, son envie de découvrir le monde et sa curiosité. Maurice Denuzière dresse le portrait d’un jeune homme ayant une grande soif de découverte et ne voulant en aucun cas se conformer à un destin tout tracé. C’est donc un voyage initiatique dans lequel il va se trouver.

Conclusion

Un excellent roman malgré des longueurs dues à des références historiques quoique très enrichissantes. Elles apportent une véritable dimension historique au roman. Laurent est un personnage touchant et agréable à découvrir. Les villes dans lesquelles il fait escale sont bien écrites et invitent au voyage. L’écriture est digne des romans classiques et minutieusement choisie. Un roman fait pour les amateurs de voyage et les amoureux de l’Histoire. En tout cas, Maurice Denuzière tient ses promesses.

About Holly Goli

Holly Goli ou Noémie de mon prénom. 90's girl vouant un culte à Audrey Hepburn, passant son temps à écrire sur tout et n'importe quoi, culturée jusqu'au bout des ongles, prof d'anglais, ex-étudiante en lettres et ex-assistante de français chez les Anglais.

4 thoughts on ““Montvert-Les-Bains”, voyage thermal et initiatique

    1. Je l’ai rattrapé une fois qu’il a quitté les Takovsky. J’ai trouvé cette période un peu longue sur la fin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge