« Wild Men », road trip au pays des cow-boys

Bonjour tout le monde ! Nouvelle chronique aujourd’hui avec le nouveau roman de Jay Crownover : Wild Men. Quand j’ai reçu le programme de parution de Hugo, j’ai tout de suite été attirée par la couverture. Faut dire que j’aime les cow-boys. J’aime aussi les chevaux et jusqu’à présent, mon livre de référence à ce sujet c’est L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux (le film est basé sur ce livre). Je tiens à remercier Marion et Magali pour l’envoi ainsi que pour le joli bandana qu’on nous a glissé avec. Il est top ! (perso, je le mets dès que j’arrive chez moi)

C’est quoi le pitch Holly ?

Léo se remet difficilement d’un échec sentimental qui la conduit à se replier sur elle-même et s’éloigner des autres. Inquiète, sa meilleure amie Emerys arrive à la convaincre de partir avec elle en randonnée équestre dans le Wyoming, loin de tout. C’est là-bas qu’elles font la connaissance des frères Warner. Léo est tout de suite troublé par Cyrus, ombrageux et mystérieux, qui semble aussi peu sociable qu’elle. D’abord réticente à ce voyage, Léo se laisse gagner par l’aventure et le charme de ce « presque cow-boy ».

Mais cette excursion d’une semaine prend rapidement un tour inattendu. Les huit randonneurs ne sont pas aussi isolés qu’ils le pensaient, les membres du groupe ne sont tous ceux qu’ils prétendaient être et la randonnée devient alors menaçante…

À travers cette aventure au grand air, Léo apprendra à croire à nouveau en elle-même et à faire face à ses peurs. Dont certaines seront plus réelles que d’autres. Et ce voyage pourrait bien tout changer dans sa vie.

Dans une ambiance de western à suspense, Jay nous emporte avec beaucoup d’énergie et de talent dans cette romance « into the wild ».

On en pense quoi ?

Avant toute chose, je tiens à préciser que je n’ai pas lu la série Marked Men. L’univers du tatouage, ce n’est pas mon dada. Mais alors pas du tout. J’ai choisi de lire ce livre uniquement par qu’il parle de cow-boys. Tom Booker (ndlr : le héros du roman de Nicholas Evans que je cite plus haut) reste mon idéal en la matière puisqu’il est le seul à m’avoir fait soupirer et pleurer. C’est un peu mon Heathcliff du Montana (ndlr 2 : Les Hauts de Hurlevent est l’un de mes classiques de chevet). Parfois, il est bien de tenter autre chose et de ne pas rester sur une image fixe et idéalisée. Wild Men fut donc la solution toute trouvée et je ne regrette pas. Peut-être que je me lancerai dans Marked Men, qui sait ?

Adieu mon Montana adoré et bonjour le Wyoming ! Leora, dite Leo, l’héroïne, avait besoin de changement. Sa vie sentimentale est un véritable échec. Son travail passait avant tout jusqu’à ce que sa liaison en cours lui fasse prendre conscience des choses importantes de la vie : l’amour. Oui mais voilà : c’était un mensonge. Résultat, Leo n’a plus aucune certitude sur l’amour et ne veut même plus en entendre parler. Emrys, sa meilleure amie, l’a convaincue qu’une semaine au grand air lui ferait du bien et l’aiderait à reprendre goût à la vie. Leo pourrait ainsi retrouver confiance en elle et voir où la vie peut la mener. Le road trip à dos de cheval va remettre sa vie en question. Serait-elle prête à l’accepter ? C’est là toute la question.

Et bien moi j’ai craqué ! Alors oui, Tom Booker a toujours sa place dans mon petit cœur mais Wild Men m’a permis d’élargir mon horizon en matière de cow-boys (disons que mes fantasmes ont plus ou moins évolué). Ici, je pense que le plus important est la quête identitaire de Leo. Elle a véritablement besoin de reprendre ses marques et cette aventure arrive à point nommé. On ajoute une jolie petite romance et le tour est joué. C’est franchement un vrai plaisir pour moi. J’ai beaucoup aimé Leo.

Carriériste, tout tourne autour de son travail et quand arrive son échec sentimental … et bien c’est fichu ! Elle qui pensait que l’amour l’aiderait à changer et à s’ouvrir … Elle perd toute notion d’elle-même et s’enfonce. En arrivant à Sheridan, elle va rencontrer les frères Warner, en charge du road trip. L’aîné, Cyrus, va attirer son attention. Ombrageux et mystérieux, il pourrait bien donner à Leo du fil à retordre et cela la pousserait dans ses retranchements.  Entre eux, c’est électrique : ils se détestent. Très vite, une tension sensuelle et sexuelle apparaît. Mais l’attraction n’atteint son point culminant que vers le milieu du roman. Faut dire que Cyrus est un cow-boy assez surprenant.

On est loin de l’image du cow-boy cliché. Du moins extérieurement. En tant qu’aîné, Cyrus a du reprendre le flambeau suite à la maladie puis au décès de son père. Alors qu’on pourrait croire qu’il s’agit d’un fardeau, c’est un choix logique pour lui. Malheureusement, cela a eu des conséquences sur sa vie sentimentale et depuis, il ne veut plus tenter quoique ce soit avec une femme. C’est juste physique. Leo va pourtant le surprendre dès le départ et réveiller une part de lui qu’il croyait détruite à jamais. C’est là qu’il me rappelle Tom Booker, dans son passé et dans son âme. Au final, on a deux écorchés de la vie qui en se raccrochant l’un à l’autre vont finir par se découvrir et redevenir eux-mêmes.

La romance est tout de même différente de ce qu’on peut lire habituellement. Alors oui, ça aide les héros à se trouver mais ici … elle prend tout son sens avec le fil rouge que Jay Crownover a choisi de mettre en place. L’intrigue tourne au policier. Dès le début, on sent que certains personnages ne sont pas nets, qu’ils cachent des choses qui vont être révélées au fur et à mesure du road trip, au fur et à mesure que l’ambiance s’assombrit. Et ça, j’ai adoré ! Jay Crownover le présente de façon très subtile si bien qu’il est difficile de lâcher le roman avant la fin. Je l’ai presque lu d’une traite. Le seul bémol est qu’on est exclusivement dans la tête de Leo. Je pense qu’être aussi avec Cyrus aurait rendu l’histoire un peu moins longue par moment et plus addictive pour la suite des événements.

J’ai beaucoup aimé les personnages secondaires. Jay Crownover propose des personnages touchants dont certains avec une histoire plus ou moins difficile. On a donc de nombreuses histoires secondaires qui sont plus ou moins intéressantes. L’un d’entre elles a attiré mon attention car je pense qu’elle serait l’histoire principale du prochain tome et au vu du final du fil rouge … je pense aussi que ce second tome sera encore meilleur. Et j’ai vraiment plus que hâte !

Conclusion

Je découvre Jay Crownover et je ne suis pas déçue ! Je replonge dans l’univers des cow-boys que j’aime tant mais avec des éléments différents. On a bien évidemment une jolie romance qui est là pour mettre en lumière des héros au lourd passé qui vont trouver le bonheur au bout du chemin. On a un suspense qui tourne au policier pour nous rendre accro à l’intrigue et qui rend l’histoire de Leo et Cyrus unique en son genre. On a de jolis paysages qui font voyager et ce malgré le fait que le récit se passe uniquement dans la tête de l’héroïne. Il est clair que cette nouvelle série met en avant les frères Warner et promet de belles choses surtout au vu du final. Le prochain tome devra contenir énormément d’émotions, j’en suis certaine. Ne sachant pas si c’est mieux ou différent de Marked Men, je ne peux que vous conseiller de vous lancer dans cette nouvelle série. Dépaysement garanti !

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 Commentaires on « Wild Men », road trip au pays des cow-boys

  1. Marlène eloradana
    21 mars 2018 at 17 h 19 min (4 mois ago)

    J’adore ta chronique ! J’ai passé aussi un bon moment, et je pense clairement que le second tome va être encore plus intense. Les émotions s’annoncent au rendez-vous !

    Répondre
    • Holly Goli
      21 mars 2018 at 18 h 47 min (4 mois ago)

      Oh oui ! Je crois que la sortie du tome suivant va être un événement pour moi 🙂

      Répondre
    • Holly Goli
      25 mars 2018 at 20 h 14 min (4 mois ago)

      Il est vraiment chouette ! Je pense que le tome suivant sera vraiment meilleur !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Requise pour vous identifier *

Commenter *






CommentLuv badge