« En attendant Doggo », le roman feel good qui a du chien

Bonjour tout le monde ! Me voici officiellement en vacances alors qui dit vacances (dit devoirs car je suis en Master quand même) dit lecture. En effet, de nombreux romans ont rejoint ma PAL ces derniers temps et rien de tel que les vacances pour pouvoir en profiter.

Aujourd’hui je reviens avec un roman feel good, le genre de roman du moment à vrai dire, qui me faisait envie depuis très très longtemps. Encore merci à Claire des éditions Belfond pour l’envoi, j’ai été comblée.

C’est quoi le pitch Holly ?

9782714458674Dire de Dan qu’il traverse une mauvaise passe serait très en dessous de la réalité : alors qu’il vient de perdre son boulot, sa petite amie lui annonce qu’elle le quitte. Cerise sur le cupcake, elle lui laisse Doggo, le chien le moins sexy que la Terre ait porté, mélange inédit de labrador et de pékinois.

Malgré leur méfiance réciproque, l’un et l’autre ont un point commun : leur profonde solitude. Et tandis que Doggo révèle peu à peu d’improbables charmes, dont un étonnant capital sympathie, Dan, lui, fendille sa carapace de trentenaire égocentrique pour dévoiler une âme sensible, qui n’attendait que de prendre soin d’un autre…

Entre l’animal revêche à moitié chauve et le loser patenté, c’est le début d’une véritable et hilarante complicité. Nouveau job, nouvelles conquêtes, nouveau destin… Et si Dan avait rencontré en Doggo son plus formidable allié, le plus inattendu des Cupidon ?

On en pense quoi ?

Comme vous le savez, je suis raide dingue de Patoune, ma labrador. Je lui consacre des articles ou même des dédicaces dans des articles. Bref ! Je ne pouvais pas ne pas lire ce roman de part le titre qui rappelle la pièce de Samuel Beckett (l’angliciste que je suis adore les classiques) et donc Patoune. Et puis j’aime quand on parle des toutous dans les romans alors voilà.

Donc on rencontre Dan qui vient de se faire larguer par sa compagne Clara après quatre ans d’histoire. Pour couronner le tout, elle ne le fait même pas de vive voix (je sais pas vous mais moi je ne supporte pas). En partant, elle lui laisse le chien qu’elle a adopté dans un refuge. Un chien juste immonde, croisé avec un truc sorti d’on ne sait où. Bref … Dan se trouve donc dans une situation difficile : sans emploi, célibataire, fauché et propriétaire d’un chien qui ne l’apprécie même pas (dès qu’il approche, il grogne) ! Il pense même à aller rendre ce chien au refuge mais change d’avis, par principe, au dernier moment.

C’est ce qui va être le début d’une belle histoire entre les deux puisque très vite Dan retrouve du boulot avec la condition que Doggo … vienne avec lui. A partir de là, les deux protagonistes nous entrainent dans des aventures rocambolesques (surtout avec la personnalité très spéciale de Doggo) qui m’ont beaucoup fait rire. J’ignorais qu’un chien pouvait être à ce point fan … de Jennifer Aniston (remarque : Patoune chante du Queen alors plus rien devrait m’étonner).

A côté de ça, il y a d’autres personnages qui gravitent notamment les nouveaux collègues de Dan qui sont … spéciaux pour certains (mention spéciale à Megan et la crotte congelée). J’ai adoré Edith dite Edie, le binôme de Dan. Elle a un petit côté touchant malgré le fait qu’elle soit souvent en retrait dans le roman. C’est dommage au début mais après elle prend de l’importance et c’est chouette !

J’ai vraiment aimé la place de Doggo dans la vie de Dan. En effet, sa relation avec le chien va influer sur sa vie et sur ses choix. Plus il se rapproche du chien et plus sa vie se retrouve chamboulée mais dans le bon sens. Ça l’aide à évoluer et à réfléchir. Parce qu’avec la bombe de sa mère … il y a de quoi péter les plombs. Bref … Non vraiment, c’est une très belle idée d’utiliser le chien pour ça. En même temps, c’est le but du feel good book non ? Lori Nelson Spielman l’a bien fait.

Et puis ce roman est plein d’humour, l’humour so british comme je l’aime. C’est une belle comédie, pas romantique mais … il fait concurrence à ce genre de roman que j’affectionne. Mark Mills a une écriture géniale :  légère et agréable si bien qu’une fois à la dernière page, j’ai regretté que l’histoire s’achève. Il prouve qu’un chien n’est pas qu’un animal de compagnie mais aussi un compagnon d’infortune, une inspiration, un ange gardien mais surtout un véritable ami.

Conclusion

Une comédie qui a du chien ça c’est sûr ! Des personnages attachants, une histoire sympathique et une belle morale sur le meilleur ami de l’homme. On rit beaucoup et on voit pas le temps passer. A lire absolument !

About Holly Goli

Holly Goli ou Noémie de mon prénom. 90's girl vouant un culte à Audrey Hepburn, passant son temps à écrire sur tout et n'importe quoi, culturée jusqu'au bout des ongles, prof d'anglais, ex-étudiante en lettres et ex-assistante de français chez les Anglais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CommentLuv badge