Le deal Chouchou British … Ella Enchanted

Bonjour tout le monde ! Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de Mémé (ma bibliothèque ambulante enfin ma fournisseuse officielle qui pourrait avoir le droit à sa chronique ici) et oui je sais, j’ai zappé le TFMA d’hier mais pour des raisons personnelles et donc je le rattraperai dès que possible. Aujourd’hui, c’est l’article prévu depuis … à peu près une semaine (ou moins je sais plus) : le deal Chouchou British.

Comme vous le savez, Chouchou British, c’est mon fantasme à moi, l’homme de mes rêves. Depuis peu, c’est mon nouveau porte-bonheur et suite à une petite chronique sur lui, j’ai lancé un deal (ENCORE !) cette fois-ci à ma copinaute et presque jumelle de blog, BigreGirl : le deal Chouchou British. Le principe fut simple : regardez un film où ce merveilleux Hugh Dancy apparaît. Le choix s’est porté sur « Ella Enchanted » (« Ella au pays enchanté » en français), film que j’apprécie beaucoup et qu’elle n’arrivait pas à voir en entier. C’est désormais chose faite ici.

C’est quoi le pitch du film Holly ?

Et bien Chouchou, le pitch de ton film est très simple …

A sa naissance, la petite Ella reçoit le don d’obéissance par sa marraine, la fée Lucinda (Vivica Fox). En raison de cette malheureuse circonstance, elle ne peut s’opposer à aucune demande et vit souvent à la merci de personnes sans scrupules surtout ses demi-soeurs Hattie (Lucy Punch) et Olive (Jennifer Higham), filles de sa belle-mère Dame Olga (Joanna Lumley), qui cherchent à en tirer profit.
Afin de retrouver le contrôle de sa vie, Ella (Anne Hathaway) part en quête de sa marraine, la seule qui puisse lui ôter ce don maléfique. Ella devra affronter un royaume pleins d’ogres, de géants, de livres qui parlent et de complots diaboliques aidé par le lutin Slannen (Aidan McArdle) et le séduisant Prince Charmant (Charmont dans la version originale), dit Char (Hugh Dancy).

Le film est en fait une adaptation du livre de Gail Carson Levine, Ella Enchanted (traduit en français sous le titre Ella l’ensorcelée). C’est une « histoire de Cendrillon », reprenant les éléments traditionnels du célèbre conte (la pantoufle de verre, les trois bals (enfin … une partie), la robe confectionnée par la fée, le carrosse fait à partir d’une citrouille, l’affreuse belle-famille, etc.), tout en les détournant, les modernisant (oh oui !), introduisant une réelle psychologie des personnages. Reprenant certes une partie des personnages, ainsi que l’idée originale du livre, le film prend beaucoup de liberté par rapport à ce dernier, ajoutant des personnages, en supprimant d’autres, et modifiant radicalement la psychologie et le comportement de certains personnages.(oui c’est c’est mon côté très critique qui parle … ça arrive parfois surtout quand ça concerne Chouchou British)

D’ailleurs, le « don » d’Ella ne s’exprime pas de la même manière dans le livre et dans le film. Face à un ordre, Ella ne réagit pas de la même façon dans les deux cas : dans le livre, elle s’exécute en suivant le sens de l’ordre donné (si on lui dit, par exemple, de « tenir sa langue », elle se tait). Dans le film, en revanche, Ella prend tout au pied de la lettre (si on lui dit de « tenir sa langue », elle va réellement attraper sa langue entre ses doigts). Le film s’est donc bien écarté de l’œuvre originale, lui donnant une couleur et un ton totalement différents de ceux du livre. (ndlr : j’ai lu le livre il y a très longtemps alors si ça se trouve, ma mémoire me fait défaut en ce moment même)

Personnellement, j’ai beaucoup aimé et rit à certains passages notamment quand Ella et Slannen sont capturés par des ogres. Cela est vraiment tordant grâce à son don. C’est un des premiers films de Hugh Dancy que j’ai vu et je le trouve vraiment trop mignon en prince. Anne Hathaway y est rafraichissante et c’est pourquoi quand j’ai pas le moral, je le regarde (histoire de varier et de ne pas toujours regarder « Victor/Victoria » dans ces périodes dites de déprime). Je trouve que c’est une jolie petite critique des contes de fées montrant parfois que Grimm et Andersen étaient de gentils utopistes (quoique parfois … il y a des fins de contes assez sanglantes). Genre avec des éléments parodiques comme un carrosse aux couleurs d’un taxi, un esthéticien, un magazine « Jeunesse médiévale » ou encore un fan-club plein de jeunes ados hystériques brandissant des posters du beau prince Charmant.( Ça c’est hilarant ! ). J’ai d’ailleurs été scotchée par Anne Hathaway quand elle reprend Somebody to love de Queen (chanson que j’ai sur mon MP3 ).

Mais dis-moi ? Un petit tour rapide sur quelques personnages, ça vous tente ?

Bah écoute oui, pendant que tu y es Holly. (Ca m’arrive de me parler à moi même).

Alors … Ella … Anne Hathaway, comme j’en ai déjà parler dans ma longue présentation, c’est une actrice qui me plaît beaucoup dans cette nouvelle génération. Je l’ai découverte dans les « Princess Diaries » puis dans « the Devil wears Prada » bref … dans des comédies. Alors oui, « Ella Enchanted » est ENCORE une comédie mais une de ses premières et donc déjà là, j’ai retrouvé la petite étincelle que j’avais découverte la première fois que je l’ai vue dans un film (oui parce qu’il s’avère plus tard que … bah elle a eu des mauvais choix de films à une certaine période). Le personnage d’Ella est assez touchant quand même mais sans ressembler à Cendrillon. Elle a une sacré force de caractère et malgré les pires choses qu’elle vit auprès de sa famille, on a pas à s’apitoyer sur son sort et c’est sincèrement agréable vu que ça change des comédies romantiques de d’habitude.

Arf … ces yeux … que je les aime !

Prince Char …. ah Chouchou British ! C’est là que j’ai découvert ton sourire ravageur qui me fait fondre … Certes tu as pas là ton meilleur rôle, tu fais un peu potiche avec ce fan-club mais bon … tu joues assez bien ce personnage et tu arrives à lui donner un petit sens et un peu de prestance. Je ne m’étendrai pas plus sur toi car je ne serai plus du tout objective.

Avec son acolyte Heston … assez cool le méchant serpent j’avoue (un genre de Père Siffleur en fait)

Et pour finir, le méchant Edgar … Avec lui, je retrouve différents méchants Disney genre le Prince Jean et Scar (surtout le regard) et même si ça semble étrange, au final, ça permet de trouver des parodies autre que celle de « Cendrillon ». Bref …

Je ne vais pas m’étendre plus sur ce film car je perds très vite mon objectivité quand il s’agit d’un film avec Chouchou British. Ce n’est pas une grand film avouons-le mais, si vous aimez les gentilles petites parodies, vous apprécierez ce film.

About Holly Goli

Holly Goli ou Noémie de mon prénom. 90's girl vouant un culte à Audrey Hepburn, passant son temps à écrire sur tout et n'importe quoi, culturée jusqu'au bout des ongles, prof d'anglais, ex-étudiante en lettres et ex-assistante de français chez les Anglais.

3 thoughts on “Le deal Chouchou British … Ella Enchanted

    1. MAis en même temps, vu que Chouchou British est à moi … c’est dur de le connaître ^^
      Sinon je suis ton conseil, il va avoir le droit à sa petite catégorie à lui tout seul 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CommentLuv badge