[La rétro littéraire] Julien Parme de Florian Zeller

Bonjour tout le monde ! Hier soir, c’était le grand retour d' »Alice Nevers », la juge qui a, sans le vouloir, donné son nom à mon premier héros de fiction (qui dort toujours au fond de mon tiroir car j’ai pas eu le temps de finir d’écrire sa grande aventure). Et suite à ça, j’ai décidé de relancer la rétro littéraire avec un roman écrit par le mari de l’actrice qui joue Alice : « Julien Parme » de Florian Zeller.
Julien Parme a 14 ans. Son rêve ? Devenir écrivain. En plus, c’est la seule matière à l’école où il est bon. Faut dire que Mme Thomas est très belle. Son père est mort quand il était petit et sa mère s’est mise en ménage avec François de Courtois, un crétin qu’il surnomme discrètement La Particule. La Particule a une fille, Bénédicte, une petite snob qui a trois ans de plus que lui et qui ne le supporte plus depuis le jour ou Julien a tenté de noyer son meilleur ami, le chat Minou dans la baignoire et qu’il est mort deux jours après cet incident. Un jour, alors que sa mère et le crétin sorte dîner, Bénédicte et Julien se dispute à propos d’une bouteille de vin et Bénédicte lâche alors que leurs parents vont se marier. Un coup dur pour Julien qui décide alors de fuguer.
Un livre tout simplement génial ! Florian Zeller nous raconte la fugue de Julien avec l’humour et le panache d’un ado de 14 ans. C’est une fugue jubilatoire dans laquelle on ressent les doutes des premiers instants de liberté. L’auteur réussit à nous communiquer les révoltes d’un ado en rupture avec sa mère, son apprentissage amoureux auprès de Mathilde et sa fureur de vivre semblable à celle de James Dean (selon moi). Mis à part cela, j’avais à peu près le même âge que Julien … bon d’accord, j’avais 16 ans quand j’ai découvert ce roman. Le fait que le héros soit un ado change des narrateurs qu’on voit d’habitude. Julien n’est pas mature, c’est encore un enfant et c’est ça qui rend le roman tout à fait intéressant. Le rythme n’est pas aussi … contrôlé je dirai que lorsque c’est un adulte qui parle. Je me suis retrouvée dans certaines des réflexions de Julien et c’est pourquoi je le compare un peu à James Dean dans certaines de ses réactions.
Après et là ce n’est que mon avis, je pense que Florian Zeller est une des valeurs sûres de la littérature contemporaine. A chacun de ses livres, il arrive à me transporter dans différents univers et j’adore (même si je maintiens que Tatiana de Rosnay reste ma déesse littéraire). Si jamais vous avez l’occasion de lire ce livre ou même un autre de lui, allez-y !

About Holly Goli

Holly Goli ou Noémie de mon prénom. 90's girl vouant un culte à Audrey Hepburn, passant son temps à écrire sur tout et n'importe quoi, culturée jusqu'au bout des ongles, prof d'anglais, ex-étudiante en lettres et ex-assistante de français chez les Anglais.

4 thoughts on “[La rétro littéraire] Julien Parme de Florian Zeller

  1. j’avais lu un livre dans le même genre (au niveau du narrateur), c’était « Tous les garçons et les filles » si je me trompe pas, et de la même manière, le fait que le narrateur soit un ados changeait pas mal de chose, au niveau du rythme et de la psychologie du personnage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge