« Alice Online », romance réelle ou iréelle ?

Bonjour tout le monde ! Comme certains l’ont compris, Fyctia m’a proposée de rejoindre ses rangs et donc de lire ses parutions. Après avoir découvert Make me bad d’Elle Seveno  puis Olivia Miller et son Honey trap, il était donc logique pour moi de découvrir leur petite nouveauté qui sort aujourd’hui : Alice Online d’Elise Picker. Merci à Stéphanie pour l’envoi de ce roman !

C’est quoi le pitch Holly ?

Alice a trente ans, un mari, un fils adorable et un emploi dans le bouillonnant quartier de La Défense. En d’autres mots, une vie rêvée! Mais les apparences sont trompeuses : seule dans son bureau de verre, Alice traverse une période de chamboulements. Délaissée par son mari et mise au placard à son travail depuis son retour de congé parental, elle s’ennuie. En quête de folie, la jeune femme furète sur le web et s’inscrit sur Baratin.com.
Sous une fausse identité, la douce Alice se laisse aller au jeu des rencontres virtuelles et tombe dans les filets du beau «Mat le Pirate». De curiosité en découvertes, elle se lance dans un petit jeu dont elle ne ressortira peut-être pas indemne.

Jusqu’où Alice sera-t-elle prête à aller pour pimenter son quotidien?

On en pense quoi ?

Mon Dieu, mon Dieu, mon Dieu ! Fyctia a vraiment un don pour repérer des petites pépites. J’ai adoré Alice Online (même si Honey trap reste mon petit chouchou) !

On suit donc Alice, trentenaire mariée et jeune maman. Depuis son accouchement, sa vie n’est pas au beau fixe. Au travail, elle a été rétrogradée et un peu mise à l’écart. Même si la vue est belle, elle n’en reste pas moins logée dans un placard à balai. Et comme si cela ne suffisait pas, les kilos en trop dus à sa grossesse la pèse et son mari, Raphaël, ne la regarde plus. Alice est démoralisée : elle sent que sa vie lui échappe. C’est alors que Tessa, amie et collègue croqueuse d’hommes, lui parle du site internet, Baratin.com, un site de rencontres, où cette dernière a pour habitude d’échanger avec des inconnus.

Alice, malgré son côté réservé, se laisse envahir par la curiosité et tente l’expérience : elle s’inscrit sur le site, juste pour voir. Elle discute alors avec quelques hommes en s’inventant des vies qui ne sont pas la sienne. Mais très vite, la peur reprend le dessus et elle arrête tout … pour finalement y revenir une seconde fois. Cette fois-ci, c’est la bonne. Sous le pseudonyme de Lisa75, elle se compose une identité, une carapace digne de ce nom. Et puis elle commence à discuter avec un certain Mat le pirate. Si aux premiers abords, celui-ci est juste un inconnu avec un pseudonyme, il va finir petit à petit, avec des petits jeux tous plus surprenants et délurés les uns que les autres, par prendre une place considérable dans la vie d’Alice.

Alice ne sait rien de Mat et bizarrement, ça l’intrigue. Quant à ses petits jeux, Alice se découvre une autre facette d’elle qui n’est pas pour lui déplaire, tant que cela reste virtuel. Pourtant, lors de leurs échanges, ils vont apprendre à mieux se connaître et plus si affinités. Ses conversations avec Mat sont un échappatoire à sa routine, à son quotidien où elle se sent pas juste délaissée mais transparente, invisible. En prenant le pseudonyme de Lisa75, elle devient la femme qu’elle n’a jamais pu être, qu’elle a toujours rêvé d’être. Leurs échanges deviennent pourtant de plus en plus personnels et Alice s’autorise de temps à autre à évoquer certains éléments de sa vie.  Les jeux que Mat propose, au fil de leurs échanges, deviennent de plus en plus … pimentés, sensuels. Très vite, Alice y prend goût, et Mat aussi. Chacun se sent un peu dépassé par tout cela mais ne peut s’en passer. C’est une addiction, une drogue. L’évolution de leurs sentiments se fait au fur et à mesure. Et puis la fiction rattrape la réalité. Dès lors, Alice va se sentir entre deux feux : sauver son mariage ou bien s’épanouir en tant que femme ?

Les sentiments de chaque personnage, au fur et à mesure que l’on avance dans la lecture, sont réalistes, puissants et touchants. On voit bien qu’Alice est partagée entre sauver sa vie de couple et l’envie de retrouver/découvrir sa féminité. J’ai énormément aimé son personnage. Elle sort elle aussi des codes de la romance puisqu’elle est mariée et mère de famille. J’aimé aussi le fait qu’elle travaille dans le quartier de la Défense. En quelque sorte, Alice c’est une transposition des héroïnes américaines du genre. Mais une très belle transposition originale selon moi. Mat aussi est touchant, une fois que la barrière, la limite fixée, est passée. Je le trouve mystérieux et très charmant. Le seul bémol pour moi est que l’on n’est jamais dans sa tête. Dommage ! Je suis sûre que cela aurait été génial !

Par contre, le gros point fort d’Alice Online, c’est cette tension sensuelle entre Alice et Mat. Tous ces petits jeux entre eux … j’adore ! C’est chaud, un poil excitant mais tout en offrant un peu de mystère puisqu’on n’a en aucun cas des corps à corps charnels. A moins que … Chut ! Faut lire le livre pour le coup ! Je ne vais pas tout raconter non plus non ?

La plume d’Elise Picker est fluide. On sent que chaque mot est recherché pour nous transporter dans les tribulations de son héroïne. Tout est dosé à la perfection et rien n’est mis de côté. Une romance des plus originales et le thème qu’est Internet et ses dangers/avantages est savamment dosé et rend Alice Online unique en son genre.

La fin semble prévisible mais pourtant, elle m’a un poil surprise et fait sourire. J’ai même regretté de quitter Alice et Mat pour le coup. Mais au moins, chacun a droit à sa jolie fin. Et puis, les personnages secondaires sont bien sympathiques même si certains sont un peu … Bref ! Au moins, on passe par différentes émotions et c’est chouette.

Conclusion

Fyctia et la Condamine ont encore dégoté une jolie plume. L’écriture d’Elise Picker tient en haleine et les thèmes qu’elle aborde sont intéressants. L’héroïne est attachante et devient surprenante de part les petits jeux de Mat le pirate. Elle se révèle au fur et à mesure de l’histoire. Le personnage masculin qu’est Mat est sympathique et se dévoile petit à petit pour laisser le temps de s’attacher à lui malgré sa part de mystère. Les scènes épicées sont toutes dans la sensualité et l’érotisme. Elles donnent un peu de piment à l’histoire, reflétant ainsi la vie actuelle d’Alice. Un petit conseil, allez à l’abordage avec Mat le pirate et Alice sans hésiter !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Requise pour vous identifier *

Commenter *






CommentLuv badge