« Step Brother », l’amour ou la famille ?

Bonjour tout le monde ! Je profite d’un petit creux dans mon emploi du temps pour vous parler du roman de Penelope Ward, sorti l’an dernier mais réédité en poche il y a peu : Step Brother. Merci à Stéphanie et Déborah pour l’envoi de ce roman.

C’est quoi le pitch Holly ?

Quand Greta a appris que son demi-frère venait vivre avec eux, elle était à la fois curieuse et heureuse de faire la connaissance du fils de son beau-père. Malheureusement, elle a vite déchanté. Elec est tout simplement odieux avec elle. Pourtant, elle se sent attirée par ce garçon tatoué qui semble tout faire pour cacher ses blessures. Lentement, leur relation évolue, il s’ouvre petit à petit jusqu’à une nuit inoubliable. Le lendemain, Elec est parti, il disparaît de sa vie aussi vite qu’il y était apparu. Sept ans plus tard, un drame familial les réunit à nouveau. Greta comprend alors que l’adolescent qui s’amusait à la faire tourner en bourrique est devenu un homme très séduisant qui va lui faire tourner la tête. Sauront-ils à nouveau se faire confiance ?

On en pense quoi ?

J’ai passé un très bon moment avec Greta et Elec. Alors oui, l’histoire fait partie des clichés de la romance mais j’ai beaucoup aimé la façon dont il a été traité.

Greta est l’archétype même de la jeune fille bien sous tout rapport et qui a aussi quelques complexes. Bref … une jeune fille normale quoi. Son père est décédé il y a quelques années et sa mère a fini par se remarier avec un homme avec qui tout se passe bien. Un beau jour, le fils de ce dernier vient s’installer et c’est là que tout se complique.

Si Greta est heureuse à l’idée d’avoir un frère, leur rencontre est loin de ce qu’elle avait imaginé. Elec est certes très beau mais il est véritablement odieux avec elle. Un monstre ! Il est clair que la suite va s’annoncer très difficile car Greta fait tout pour que cela se passe bien mais elle est face à quelque chose de bien plus complexe. Pourtant … ils vont finir par trouver comment cohabiter et si au départ, il y a qu’une simple relation fraternelle et bien l’attirance qu’ils ont l’un pour l’autre va finir par l’emporter … quelques heures seulement. Elec part et Greta reprend sa vie … seule. Mais sept ans plus tard, un événement va alors les remettre face à face et le passé va resurgir. Mais après autant d’années, un futur est-il possible ?

Step Brother est certes une histoire avec une trame plus qu’habituelle mais Penelope Ward l’a tournée de telle façon que j’ai aimé malgré les gros clichés. Greta est un joli personnage qui malgré le fait qu’elle soit parfois trop lisse, a réussi à me toucher. Elle m’a un peu rappelée ce que j’ai pu être à son âge. Son côté altruiste m’a bien plu parce que ce n’est pas un trait de caractère que je remarque souvent dans mes lectures. Quant à Elec … c’est pas le genre de book boyfriend que j’affectionne particulièrement. Je suis toujours réticente face à un jeune homme tatoué et plus ou moins torturé et odieux mais … au fil des pages, comme Greta, j’ai appris à le découvrir et à l’apprécier. Ce qui pourrait être considéré comme son secret enfin … son don, est vraiment intéressant. C’est un choix de l’auteur de peu en parler mais je pense que j’aurais aimé en voir plus car sur la fin du roman, on rentre quelque part dans sa tête et j’aime toujours en apprendre plus sur les personnages.

La notion d’interdit rend leur histoire très passionnée et excitante. Alors bien évidemment, c’est pas non plus une notion trop illégale parce qu’il faut que le roman finisse bien mais la façon dont il est traité m’a plus que convaincue. Que ce soit dans la première ou la seconde partie du roman, Penelope Ward a su donner un rythme haletant à son histoire. J’ai dévoré le roman d’une seule traite ! En même temps, ce fut comme avec Room Hate. Je pense que c’est bien là la marque de l’auteur.

Pas trop de scènes hot, juste ce qu’il faut pour donner du piment à l’histoire car le plus important finalement, ce sont les sentiments des personnages et pas leurs réactions physiques qui comptent. J’ai beau savoir à quoi m’attendre quand je lis de la New Romance, j’ai été surprise du final choisi par Penelope Ward. C’est bien de ne pas toujours avoir raison.

Conclusion

Step Brother est une jolie romance avec des personnages attachants et une histoire très bien menée. Au-delà de ça, Penelope Ward traite des thèmes assez sérieux tout en ajoutant la juste dose de sentiments et de sexe pour rendre l’histoire légère malgré tout. Un peu d’humour et le tour est joué. Un très bon moment à partager.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Commentaires on « Step Brother », l’amour ou la famille ?

  1. Kimysmile
    20 septembre 2017 at 14 h 43 min (1 mois ago)

    Perso, j’ai pas vraiment aimé.
    J’ai largement préféré Room Hate du même auteur 🙂

    Répondre
    • Holly Goli
      3 octobre 2017 at 10 h 20 min (3 semaines ago)

      Room Hate est clairement au dessus c’est vrai. Mais il y avait quand même un petit quelque chose avec Step Brother. Mais je comprends totalement ton point de vue. Je sais que certains n’ont pas du tout aimé.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Requise pour vous identifier *

Commenter *






CommentLuv badge