« Avant toi » : vivre (ou mourir) pour le meilleur !

Bonjour tout le monde ! Nouvelle chronique et je dois dire qu’elle est un peu spéciale : il s’agit d’Avant toi de Jojo Moyes.

Avant toi, c’est le roman que j’ai découvert quelques mois avant de partir m’installer en Angleterre (ndlr : j’avais obtenu un poste d’assistante de français) en 2013. Un roman qui m’a profondément marquée au point de ne pas avoir été capable d’écrire une chronique sur cette histoire de Jojo Moyes à l’époque. Aujourd’hui, les éditions Hauteville (avec qui je suis partenaire cette année) l’ont réédité avec une couverture sublime ! Mille mercis à Stéphanie pour l’envoi !

C’est quoi le pitch Holly ?

Lou est une fille ordinaire qui mène une vie monotone à souhait. Quand elle se retrouve au chômage, dans ce trou paumé de l’Angleterre dont elle n’est jamais sortie, Lou accepte un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. Malgré l’accueil glacial qu’il lui réserve, Lou va découvrir en lui un jeune homme exceptionnel. Mais depuis l’accident qui l’a rendu tétraplégique, Will veut mettre fin à ses jours. Lou n’a que quelques mois pour lui redonner goût à la vie.

On en pense quoi ?

Il y a des livres lus et qui ne laissent aucun souvenir et il y en a d’autres qui laissent des souvenirs impérissables. Avant toi en fait partie. Depuis sept ans, ce livre fait partie de mes romans fétiches, de ceux qui ont une place chère dans la bibliothèque mais surtout dans mon cœur. Il rejoint Elle s’appelait Sarah, Les Hauts de Hurlevent ou encore Ps : I love you et sa suite Postscriptum car il a fait partie de mon apprentissage de lectrice.

On suit l’histoire de Louisa Clark dite Lou. Cette jeune femme d’une vingtaine d’années a grandi et vit dans un quartier populaire d’une ville perdue dans la campagne anglaise. Elle vit chez ses parents, avec sa sœur Treena et son fils, et a un fabuleux petit ami, Patrick. Elle n’est jamais partie de sa petite bourgade et travaille dans un petit café. Sa vie est réglée comme du papier à musique.

Puis Lou perd son emploi et se retrouve au chômage. Pour subvenir à ses besoins et à ceux de sa famille, Lou accepte un travail de six mois au manoir Traynor. Elle sera chargée d’être l’auxiliaire de vie de William Traynor, le fils de sa patronne. Le trentenaire a eu un accident il y a trois ans qui l’a laissé tétraplégique. Dès le départ, Will fait tout pour la faire fuir. Il n’a pas besoin d’une aide, il veut mourir en Suisse. Il a juste accepté de repousser son idée de six mois pour faire plaisir à sa mère. Quand Lou découvre les raisons de son embauche, elle n’a qu’une idée en tête : redonner goût en la vie à Will ? Mais peut-on faire changer d’avis quelqu’un aussi facilement ?

Ce roman est un véritable coup de cœur ! C’est une ode à la vie certes mais c’est aussi un roman qui met en avant un sujet très fort qui est le droit de mourir. L’euthanasie n’est pas légale en France. Et pourtant, je suis pour la mise en place pour les gens qui souhaitent partir dans la dignité. C’est un sujet qui est encore tabou (il suffit de voir l’affaire Vincent Lambert) et qui suscite de nombreuses questions et autres débats. Dans Avant toi, Jojo Moyes le traite avec beaucoup de justesse et de subtilité. Que l’on soit pour ou contre l’euthanasie, elle nous laisse avoir notre propre opinion, comme Will.

Will a quelque chose en lui qui me touche et me bouleverse. Il travaillait dans la finance avant son accident et était féru de sports extrêmes. Son accident a redistribué les cartes et lui a fait voir la vie autrement. Ce n’est jamais évident de devenir dépendant de quelqu’un, de ne plus pouvoir faire soi-même des choses du quotidien. Pour Will, la vie a cessé d’exister au moment de son accident. Il est devenu froid, acariâtre et bougon. Mais quand Lou débarque dans sa vie, au fil des pages, on va découvrir un autre Will, celui qu’il a toujours été et qu’il a refoulé au plus profond de lui.

Quant à Lou … c’est un rayon de soleil ! Fière de ses origines, même si elles sont modestes, elle est toujours joviale et excentrique dans sa manière de s’habiller. Cependant, on sent bien que Lou est freinée dans sa vie, personnelle et professionnelle. Entre ses parents qui ont besoin qu’elle travaille pour les aider à vivre, entre Treena qui a repris ses études et se laisse porter, ou encore Patrick qui l’aime mais ne veut que partager ses passions à lui avec elle. Finalement Lou est drôle, douce et bienveillante mais on comprend très vite qu’elle est bien plus.

C’est sa rencontre avec Will qui va tout faire basculer. Lou va toujours être cette fille joviale qui s’extasie sur des collants bourdon mais elle va aussi, au contact de Will, comprendre et découvrir qu’elle a des envies qui ne se résument pas seulement à sa famille et sa ville. Elle a le droit de vivre comme elle le souhaite et on n’a pas à lui imposer des choix. Les rêves doivent être vécus !

Bien sûr, on a des personnages secondaires qui tournent autour de Lou et Will comme la famille de Lou, celle de Will, Patrick ou encore Nathan, le kiné de Will, soutien sans faille pour les deux héros. Ils sont là pour nous permettre de comprendre comment Lou et Will fonctionnent et nous permettent de les aimer à leur juste valeur.

Quant à la fin du roman … comment ne pas pleurer ? Peu importe l’issue que l’on avait imaginée, on ne reste pas indemne. Je me suis tellement attachée à Lou et Will que j’ai eu énormément de mal à les quitter. Je m’étais prise au jeu de Lou et quand la fin arrive, même si elle est inéluctable, on a du mal à s’en remettre et l’accepter. Je crois que c’est là toute la force d’Avant toi. Jojo Moyes a imaginé une histoire à partir d’un sujet tabou et nous a donné une belle leçon de vie.

Conclusion

Avant toi fait véritablement partie de ces romans à lire au moins une fois dans sa vie. Pour les personnages que sont Will et Lou, deux êtes opposés, de milieux différents, mais qui nous font vivre une aventure hors du commun. Mais aussi pour le sujet qu’est l’euthanasie, pour la manière dont Jojo Moyes nous le présente pour nous toucher en plein cœur. Désormais, on a envie de découvrir ce qui arrive à ces personnages dans le roman suivant, Après toi, réédité le mois prochain. Foncez (re)lire cette pépite !

About Holly Goli

Holly Goli ou Noémie de mon prénom. 90's girl vouant un culte à Audrey Hepburn, passant son temps à écrire sur tout et n'importe quoi, culturée jusqu'au bout des ongles, prof d'anglais, ex-étudiante en lettres et ex-assistante de français chez les Anglais.

One thought on “« Avant toi » : vivre (ou mourir) pour le meilleur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge