« T’atteindre » : danse, rêve ou obsession ?

Bonjour tout le monde ! Aujourd’hui je vous parle de l’une des sorties à paraître demain chez Hugo Roman : T’atteindre de Elle Seveno.

Elle Seveno aura toujours une place un peu spéciale dans ma vie de blogueuse. Je l’ai découvert avec son premier roman paru alors chez Fyctia, Make me bad. C’était aussi mon premier roman lu dans le cadre de mon premier partenariat. J’avais déjà senti quelque chose quand j’ai découvert la plume d’Elle Seveno et j’étais sûre qu’elle allait vite faire partie de ces valeurs sûres de la New Romance française.

Je n’ai depuis raté aucun de ses romans : la suite de Make me bad, Restart with song ou encore 6 ans. J’avais donc plus que hâte de la retrouver dans T’atteindre. Mille mercis Célia et Jessica pour l’envoi !

C’est quoi le pitch Holly ?

Une vidéo. C’est ce qu’il a fallu pour bouleverser la vie du jeune Aidan. Dessus : une danseuse en pleine chorégraphie. À l’intérieur de lui, c’est le chaos : il faut qu’il danse à ses côtés.

Fini les terrains de sport, il se met au classique. Seul cet objectif compte désormais, et il le défendra contre les préjuges et les moqueries.

Des années plus tard, Aidan touche son rêve du doigt. Il a intégré la même école que son idole, mais a du mal à se plier à la discipline extrême qu’on lui impose. Respecter les règles n’a jamais été son fort… Peut-il vraiment nier qui il est ? Même pour elle ?

On en pense quoi ?

Je savais pertinemment que Elle Seveno allait encore une fois m’embarquer dans une histoire prenante et touchante comme elle a toujours su faire mais là … ça dépasse tout. J’ai encore eu un coup de cœur mais pas un coup de cœur comme les autres. Un de ceux qui marquent à jamais, surtout quand on a lu tous les romans de cette auteure. C’est indescriptible.

On suit donc Aidan. A l’âge de douze ans, ce jeune garçon fan de skateboard tombe sur une vidéo sur internet. Une jeune fille qui danse. Pour Aidan, cette vidéo va le marquer à jamais. D’abord troublé, il va vite devenir dingue de cette fille dont il ne connaît rien. Désormais, il veut qu’une seule chose : danser à ses côtés.

Il va tout laisser tomber et se jeter à corps perdu dans la danse classique dans l’unique but de retrouver cette fille et de danser avec elle. Mais le classique ne s’apprend pas en un claquement de doigts. Il va devoir se dévouer corps et âme à ce sport et en faire son métier. Et cela, malgré les moqueries et les clichés liés à la danse classique.

Alors qu’il est à deux doigts de toucher son rêve du doigt en intégrant l’école de Maya, cette fille qui l’obsède depuis ses douze ans, il va devoir se plier à une discipline stricte pour continuer et atteindre son but. Mais Aidan ne rentre pas dans le moule aussi facilement : la discipline n’est pas son fort. Est-il prêt à renoncer à ce qu’il est réellement ? Même pour Maya ?

Que dire … j’ai pris une énorme claque ! Elle Seveno a toujours été douée pour imaginer et créer des personnages à la psychologie profonde et travaillée, des héros masculins qui sont les personnages principaux de ses romans mais là … cela dépasse tout. Aidan m’a prise dès le début, comme lorsqu’il a regardé la vidéo de Maya pour la première fois.

Tout de suite, on pense que l’on va trouver un dérivé de Billy Elliot mais c’est bien plus fort que cela. On ne peut pas ne pas aimer Aidan. Il dégage quelque chose de prenant et troublant. Bien sûr, son obsession pour Maya depuis qu’il a vu cette vidéo peut faire peur mais en fait … non. Au delà de la vidéo, Aidan se prend vraiment de passion pour la danse qui devient une part entière de lui, de son âme. Maya n’est qu’un élément déclencheur à la construction de sa carrière de danseur classique.

Peut importe son âge, j’ai adoré être dans sa tête. Je l’ai découvert au fur et à mesure et je me suis prise de passion pour lui. Il n’a pas simplement parlé à la femme que je suis mais aussi à l’ancienne danseuse de classique que j’ai été. Je ne peux pas être indifférente à son envie de vouloir danser aux côtés de Maya. Il est fils unique certes et ne vient pas forcément d’un milieu qui favorise à pratiquer ce métier mais … son amour de la danse nous prend de suite.

Bien sûr, ce qui fait qu’Aidan est un personnage unique, c’est le fait qu’il est incapable de rentrer dans le moule, dans la discipline stricte qu’impose la danse classique. Parce que malgré son rêve, Aidan veut aussi y associer ce qui fait ce qu’il est et ce, bien avant la vidéo de Maya. C’est pour ça que T’atteindre est vraiment prenant et troublant. C’est cette capacité qu’a Aidan d’arriver à jongler entre tout ce qu’il fait de lui, même si cela parfois doit lui coûter.

Mais on n’est pas uniquement dans la tête d’Aidan car Elle Seveno nous propose aussi de découvrir Maya. On avait une version un peu édulcorée d’elle au travers le regard d’Aidan et son obsession pour elle alors quand on est dans sa tête … on comprend qu’on est face à quelque chose d’encore plus complexe, d’encore plus captivant. Dans T’atteindre, Maya est loin d’être celle que l’on pense et petit à petit, on découvre qu’Aidan et elle ne sont pas forcément si différents l’un de l’autre. Bien sûr la danse fait partie de leur vie et est une part de leur âme mais chacun d’eux a ses propres démons. C’est seulement ensemble qu’ils pourront les comprendre, les affronter et s’en séparer pour être enfin au sommet de leurs rêves.

Un des gros points forts de T’atteindre, c’est le schéma narratif. Je trouve la construction hyper bien pensé et cela permet vraiment de découvrir petit à petit Aidan et Maya avant de finir en apothéose et de faire de ce livre un coup de cœur. La première et la seconde partie sont chacune du point de vue d’un des deux héros. La première est pour Aidan, la deuxième pour Maya. Si l’histoire se passe à notre époque, on a tout de même des flashbacks qui s’installent et montrent chacun des héros à des étapes différentes et importantes de leur vie. Ainsi, on prend vraiment le temps d’apprendre à les connaître et les aimer.

La troisième partie alterne leur point de vue à chacun. Plus de flashbacks. Simplement l’instant présent et ses moments où ensemble, ils sont tellement forts et puissants. Dans cette partie, ils évoluent ensemble et ne font plus qu’un, comme n’importe quel duo indissociable. T’atteindre n’est pas juste l’obsession d’Aidan pour Maya, c’est aussi le but ultime de réaliser ses rêves et ce, peut importe le prix.

La plume d’Elle Seveno est toujours aussi addictive, aussi travaillée et si ce n’est plus. Comme j’ai déjà dit précédemment, la patte de l’auteure c’est la psychologie. Avec T’atteindre, elle est allée encore plus loin et encore plus fort. J’ai aussi adoré l’univers de la danse et la façon dont il a été exploité. Elle Seveno prend vraiment le temps de nous présenter les termes techniques avec des mots simples pour ne pas perdre le lecteur. A côté de cela, on sent aussi sa passion pour ce sport et c’est très agréable. Une nouvelle facette d’elle qu’elle nous offre avec ses héros.

Ensuite, j’ai adoré les thèmes mis en avant. Que ce soit les rêves, les préjugés ou encore les obsessions pour ne citer qu’eux, Elle Seveno n’hésite pas au travers de T’atteindre à mettre en avant des thèmes d’actualité qui lui tiennent à cœur et à faire passer plusieurs messages.

Pour terminer, j’ai beaucoup aimé la fin. Alors oui, certains pourraient la trouver trop longue ou trop découpée mais c’est surtout nécessaire car c’est la conclusion et cela montre aussi l’évolution des personnages au fil de leur histoire. Je la trouve juste parfaite. En fait, tout le roman est parfait, je ne lui trouve aucun défaut.

Conclusion

C’est le meilleur roman d’Elle Seveno. T’atteindre nous offre une histoire prenante certes mais aussi troublante et touchante. On ne sort pas indemne de cette lecture, c’est impossible. Au delà de l’univers de la danse qui est très bien présenté et exploité, on se retrouve face à des personnages à la psychologie travaillée qu’on a envie de découvrir et suivre au fil des pages. Un énorme coup de cœur à ne pas rater en librairie demain !

About Holly Goli

Holly Goli ou Noémie de mon prénom. 90's girl vouant un culte à Audrey Hepburn, passant son temps à écrire sur tout et n'importe quoi, culturée jusqu'au bout des ongles, prof d'anglais, ex-étudiante en lettres et ex-assistante de français chez les Anglais.

2 thoughts on “« T’atteindre » : danse, rêve ou obsession ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge