#connard ou comment faire et gérer le buzz !

Bonjour tout le monde ! Je reviens aujourd’hui avec une nouvelle chronique : il s’agit de #connard qui sort en poche ce jour. Mille mercis à Stéphanie et Hauteville pour l’envoi.

Ce n’est un secret pour personne : j’adore la comédie romantique. J’en suis fan. Je suis capable de les regarder à la télévision comme de les lire. Et puis c’est le genre littéraire qui a permis à ce petit blog devenu site d’exister.

Pourtant, cela faisait longtemps que je n’en avais pas lu. Genre vraiment longtemps. J’avais eu le sentiment d’en avoir fait le tour mais c’était sans compter sur les dernières sorties et la team RomCom qui m’ont aidée à garder un pied dans le genre. #connard est donc arrivé à point nommé.

C’est quoi le pitch Holly ?

Le jour, Mel Stickland est une développeuse Web sous-employée qui travaille pour un accélérateur de start-ups, Hatch. Le soir, elle enchaîne les dates pourris, avec des enfoirés rencontrés sur Internet. Mais après un salaud de trop, Mel craque. Elle met au point un site qui permet d’importer des profils de mecs qui dépassent les bornes et le baptise BastardAlert. En une nuit, ce concept fait le buzz. Dépassée, Mel se demande vite si ce coup de sang d’un soir ne sonnera pas le glas de sa carrière. Ou pire ! N’anéantira pas toutes ses chances avec Alex Hernandez, le séduisant entrepreneur de Hatch, qui est loin de se douter qu’elle est à l’origine de tout ce tapage médiatique.

On en pense quoi ?

Un joli petit coup de cœur qui fait du bien. Franchement, je n’avais souri depuis longtemps devant ce genre de roman.

On suit Mel Strickland. La jeune New-Yorkaise de 26 ans travaille chez Hatch, un accélérateur de start-up. Si elle est douée pour développer et coder, c’est pourtant en tant que réparatrice d’ordinateur qu’elle gagne sa vie. Genre si vous avez un virus sur votre ordinateur, elle vous en débarrasse rapidement. Si cette vie n’est pas toujours parfaite et qu’elle affronte sans cesse les injures et autres commentaires de ses collègues masculins, elle s’en contente en attendant de trouver LE moyen pour changer de vie.

Le soir, elle essaie de trouver l’homme parfait, celui qui saura lui donner l’amour et l’attention qu’elle mérite. Comme toute bonne génération 2.0, c’est l’application Fluttr, le jumeau de l’ami Tinder, qui lui dégote de bons plans enfin … façon de parler. Malheureusement, Mel enchaîne les rencards pourris. Après un énième commentaire de trop, elle craque et crée sur un coup de tête BastardAlert.biz, site permettant de mettre en lumière les profils craignos de Fluttr.

Alors qu’Alex Hernandez, jeune entrepreneur chez Hatch, commence à s’intéresser à elle, son super site sorti lors d’un coup de sang de sa tête fait le buzz. Le buzz ! Voilà que Mel se retrouve dépassée. Saura-t-elle gérer cette nouvelle notoriété ? Saura-t-elle avoir une histoire avec Alex ou sera-t-il un de ses hommes de BastardAlert ?

J’ai dévoré le roman ! Je n’aurais jamais pensé accrocher autant à l’histoire. J’ai tout aimé dans ce roman : l’intrigue, les personnages, la plume bref … tout ! Mel m’a beaucoup touchée. Qui n’a pas comme elle cherché l’amour en ligne ? Qui n’a pas essuyé des échecs cuisants ou alors tombé sur des hommes pas vraiment sérieux ?  Je fais partie de cette génération qui a tenté l’aventure online qui ne s’est pas toujours bien terminé. Comme Mel, j’aurais pu exploser et craquer. C’est là qu’elle imagine BastardAlert.

BastardAlert, c’est #connard. C’est LE site que j’aurais aimé découvrir avant de me lancer dans l’aventure virtuelle. Mel est vraiment une fille géniale et très intelligente. C’est dommage que Hatch ne voit pas son potentiel. Le seul qui semble s’intéresser à elle, c’est Alex. Mais Mel n’a pas forcément eu la vie facile et un pan de son passé lui a collé un sacré doute, celui qui pourrait tout faire basculer. Et sa nouvelle notoriété ne va pas l’aider à savoir ce qu’elle veut vraiment.

Alex m’a plu d’entrée de jeu. Il a un côté bien propre sur lui mais en même temps … il a cette aura, ce mystère, qui donne envie d’apprendre à le connaître. Je l’adore ! Dans #connard, on ne le voit qu’à travers les yeux de Mel mais on finit vite par se faire sa propre opinion. Ce garçon a du potentiel, comme l’application qu’il développe chez Hatch. Enfin bref. Alex m’a eue et j’en redemande encore !

Ce que j’ai adoré dans #connard, c’est les thèmes mis en avant par Kristin Rockaway. Il y le numérique et son univers trépident et impitoyable mais il y a ce petit côté féministe qui me plaît. Le sujet de la parité homme/femme est clairement mis en avant avec le fait que Mel n’est pas traitée à sa juste valeur et qu’elle est vue parfois comme un vulgaire objet (sexuel). Puis elle crée son site et là, on a une Mel prête à tout pour aider les femmes dans son cas. Vraiment j’ai trouvé cela très bien amené.

La plume de Kristin Rockaway. Elle est fluide, addictive et dotée d’une juste dose d’humour pour faire passer un bon moment. Elle a créé des personnages touchants, drôles et qui prônent des valeurs qui me parlent. Elle met Mel dans des situations intéressantes, comme toute héroïne de comédie romantique, mais sans en abuser. #connard est vraiment unique et me donne envie de découvrir d’autres romans de l’auteure.

Conclusion

#connard est une très bonne comédie romantique. Une histoire parfois 2.0 parfois réelle, mettant en avant les femmes mais sans tomber dans le cliché. Les héros sont attachants et donnent envie d’apprendre à les connaître. Kristin Rockaway joue avec les codes du genre mais tout en restant unique et addictive dans son intrigue. J’en redemande !

About Holly Goli

Holly Goli ou Noémie de mon prénom. 90's girl vouant un culte à Audrey Hepburn, passant son temps à écrire sur tout et n'importe quoi, culturée jusqu'au bout des ongles, prof d'anglais, ex-étudiante en lettres et ex-assistante de français chez les Anglais.

2 thoughts on “#connard ou comment faire et gérer le buzz !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge