“N’oublie pas les chocolats” : le Grinch est une femme !

Bonjour tout le monde ! La saison des films et romances de Noël est lancée depuis longtemps et j’ai poursuivi mon marathon avec une troisième romance paru chez Hugo Poche : N’oublie pas les chocolats de Tamara Balliana. Mille mercis à Célia et Jessica pour l’envoi et les super goodies qui les accompagnaient (ndlr : mon frère a récupéré le sucre d’orge).

C’est quoi le pitch Holly ?

Devi n’aime pas Noël. Chaque année, elle a hâte que cette période se termine, que les gens autour d’elle cessent de se comporter comme des elfes surexcités et redeviennent des adultes. Alors, quand elle perd son emploi quelques semaines avant le réveillon, c’est sans joie aucune qu’elle postule… au magasin de jouets de son village d’Alsace. Sur les conseils de Louise, sa meilleure amie et précieuse alliée au quotidien, elle apporte ses chocolats faits maison lors de son premier jour. Tout le monde aime les chocolats, non ?

Gabriel adore les fêtes de fin d’année. Il fait partie de ceux qui, dès fin novembre, décorent leur maison, enfilent des pulls kitsch, boivent du vin chaud au marché de Noël et dévorent les chocolats ! Son travail de directeur d’un magasin de jouets lui permet de laisser libre cours à sa créativité. Son défi cette année : transformer la nouvelle recrue et son âme de Grinch en lutin du Père Noël.

On en pense quoi ?

Un joli coup de cœur pour moi. Vraiment. Tout est réuni pour passer un super moment en Alsace et pendant les fêtes. Et ce n’est pas ma copine Camille qui vous dira le contraire !

Nous faisons la connaissance de Devi. Elle n’aime pas Noël. Ce n’est pas un fait, c’est la réalité. Rien ne lui plaît durant cette période si spéciale. A part peut-être les chocolats mais c’est toute l’année que Devi en mange et en fabrique. Elle est vraiment douée pour cela : imaginer et créer des chocolats. Pourtant, quand il s’agit de se faire à manger … c’est une autre histoire.

Elle travaille dans l’immobilier mais son job … c’est pas vraiment ça alors quand elle perd son job, ce n’est pas une fin en soi. Le hic, c’est qu’elle a quand même besoin d’argent. Et la voilà donc embauchée dans … un magasin de jouets pendant la période des fêtes de fin d’années. La tuile ! Et pire encore ! Son patron, le directeur du magasin est un fan inconditionnel de Noël. Dommage car il est vraiment séduisant Gabriel le directeur.

Quant à Gabriel, il s’est mis en tête de transformer cette Grinch en une adepte de la période qu’il affectionne tant. C’est un acharné des choses bien faites et il compte bien réussir son pari même si son employée n’est pas des plus réceptives. Et si la magie de Noël existait ? Et si Devi pouvait enfin aimer Noël ?

Que dire … cette histoire est géniale ! Bourrée d’humour certes mais aussi dans une ambiance digne des films de Noël que j’affectionne tant. Tamara Balliana m’a vraiment donné envie d’aller en Alsace et de découvrir cette belle région. Et puis j’adore son héroïne.

C’est bien le gros point fort de N’oublie pas les chocolats. Devi est une héroïne géniale et attachante. Elle est un peu brute de décoffrage, n’a pas sa langue dans sa poche mais … qu’est ce que c’est rafraichissant ! Rien que son entretien d’embauche donne le ton de l’histoire. On a besoin d’héroïne comme cela plus souvent. Vraiment. Je suis la première fan de Devi.

Et à côté de cela, malgré son aspect Grinch, on découvre au fil des pages un autre côté de Devi. Un côté touchant et généreux bref … le parfait mélange de l’Esprit de Noël. Et ce n’est pas parce que Gabriel, son patron, fait tout pour lui montrer le beau côté de Noël. Non vraiment. Gabriel est typiquement le genre d’homme pour lequel je craque : gentil, serviable ou encore proche de sa famille. J’en veux un dans ma vie tous les jours !

Entre nous, dans N’oublie pas les chocolats, Gabriel est vraiment trop mignon, surtout quand il essaie de convaincre petit à petit Devi que Noël est une belle fête et un beau moment à partager.  J’ai adoré le voir chercher par tous les moyens à faire découvrir tout ce qu’il aime à Devi. J’ai souri, eu des papillons dans le ventre mais j’ai aussi ri car la répartie de Devi … elle est juste extra.

Si j’ai découvert Tamara Balliana avec Is it love ? Adam, j’ai véritablement découvert sa plume avec cette romance inédite tout droit sortie de son imagination. Elle est fluide, drôle et légère. Addictive aussi car j’ai dévoré cette histoire en quelques heures. Je me suis passionnée pour cette histoire et l’Alsace. On sent qu’elle aime particulièrement cette région et dans N’oublie pas les chocolats, ce n’est pas un cliché. Non. C’est une ode à une région qui sait aussi célébrer Noël avec des traditions et un esprit ouvert et partageur. Non vraiment, j’ai très envie d’aller y faire un tour désormais.

Conclusion

N’oublie pas les chocolats est une romance de Noël, comme on peut les voir à la télévision mais il y a un petit quelque chose en plus. On a une héroïne aux antipodes de la romance habituelle et de la romance de Noël. Un Grinch au féminin avec une répartie et un humour qui promet du rire, des sourires et des papillons dans le ventre. Un personnage masculin touchant comme on les aime et qui malgré sa presque perfection, nous donne envie d’enfiler un pull de Noël.

Tamara Balliana a réussi le pari de proposer une romance de Noël avec la dose d’humour juste parfaite pour donner envie de poursuivre l’aventure avec elle, livre ou téléfilm. Alors on hésite plus et on fonce ! Le cadeau idéal à mettre sous le sapin pour les fêtes.

About Holly Goli

Holly Goli ou Noémie de mon prénom. 90's girl vouant un culte à Audrey Hepburn, passant son temps à écrire sur tout et n'importe quoi, culturée jusqu'au bout des ongles, prof d'anglais, ex-étudiante en lettres et ex-assistante de français chez les Anglais.

2 thoughts on ““N’oublie pas les chocolats” : le Grinch est une femme !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge