“Petits mensonges 2.0” : amour virtuel ou amour réel ?

Bonjour tout le monde ! On continue la publication de chroniques avec Petits mensonges 2.0 paru chez Hugo New Way. J’avais beaucoup aimé le résumé alors merci à Marion et Jessica pour l’envoi !

C’est quoi le pitch Holly ?

Lorsque son petit copain Caleb déménage dans un lycée l’autre bout du pays, Mariam se retrouve célibataire pour la première fois. Elle tombe alors sur une nouvelle application de rencontres en ligne, qui fait la promesse de trouver votre âme-sœur grâce à un questionnaire très précis… L’app permet également de participer à des rendez-vous en ligne incognito à l’aide d’un avatar virtuel.

Mariam n’a pas grand chose à perdre… Et en quelques clics, elle découvre ses résultats. Manque de bol, ses deux matchs sont Caleb et Jérémy, son ex et son meilleur ami avec qui elle partage tout ! Elle va alors se lancer dans une série de rencards anonymes pour en savoir plus sur ses deux prétendus prétendants. Dans cet océan d’émotions virtuelles, saura-t-elle écouter les battements IRL de son cœur ?

On en pense quoi ?

Le roman Petits mensonges 2.0 est sympa mais … sans plus. Je n’avais pas d’attentes particulières et même si j’ai passé un bon moment, ce n’est pas un roman qui retiendra mon attention.

On suit donc Mariam. A dix-sept ans, elle voit son petit ami, Caleb, partir à l’autre bout du pays et faire le choix de mettre fin à leur relation car pour lui, les longues distances … ça ne peut pas marcher. Alors qu’elle tente de refaire sa vie, elle tombe sur une application qui propose des rendez-vous en virtuel. Après un questionnaire, deux possibilités s’offrent à elle : Jeremy, son ami, et … Caleb, son ex ! Un choix s’impose pour elle. Saura-t-elle choisir le bon ?

Le personnage de Mariam est hyper intéressant et j’ai aimé découvrir sa personnalité et sa religion au travers de sa famille. Cadette d’une fratrie, elle n’a pas forcément la bonne place et de plus, être amoureuse et aller plus loin avec un garçon … ce n’est pas très logique pour son père. D’ailleurs, ce dernier n’a jamais su pour Caleb. Enfin bref … Quand ce dernier la quitte, c’est comme si son monde s’écroulait. Elle ne se voit pas vivre sans lui alors quand l’application lui propose son ex … elle n’hésite pas et tente de voir si leur histoire a toujours un avenir possible.

Mais en parallèle, Mariam découvre que l’autre choix est son ami Jeremy. Si c’est par le virtuel qu’elle poursuit une relation avec Caleb, c’est bel et bien en réel qu’elle apprend à connaître Jeremy. Et au fur et à mesure, Mariam se découvre de nombreux points communs avec ces deux garçons. Mais voilà, un jour, ses mensonges risquent de se retourner contre elle.

J’ai parfois eu envie de la secouer un peu. J’avoue que son obsession pour Caleb m’a parfois fait lever les yeux au ciel. J’ai eu le sentiment qu’elle refusait d’avancer sans lui et surtout qu’elle apprenne à connaître Jeremy tout en sortant avec Caleb en virtuel … bah j’ai eu du mal. Alors oui, on peut être indécise mais … je pense qu’il y a des limites.

Ensuite, c’est probablement un point fort, ce sont les deux personnages masculins. J’ai autant aimé découvrir Caleb que Jeremy. Chacun est différent mais chacun correspond à une facette de Mariam. Bon … j’avoue avoir une préférence pour Jeremy quand même. Il dégage quelque chose de bienveillant qui donne envie de le connaître.

J’ai aussi aimé l’univers du virtuel. Sarvenaz Tash maîtrise bien les codes et propose à la fois du positif au virtuel mais à la fois du négatif. On sait tous que la technologie 2.0 est sur le point de prendre de plus en plus de place dans nos vies mais en même temps, cela risque aussi de nous envahir et de nous porter préjudices. Rien que pour cela, Petits Mensonges 2.0 est vraiment top !

L’histoire évolue petit à petit, parfois trop lentement mais on aime malgré tout suivre Mariam dans ses aventures et sa quête de soi puisqu’elle finit aussi par se trouver et savoir ce qui lui plait vraiment. J’ai vraiment passé un moment sympa malgré les défauts.

Conclusion

Petits Mensonges 2.0 est un roman sympa pour son côté virtuel mis en avant, que ce soit les bons comme les mauvais côtés de la technologie. L’héroïne est sympathique même si parfois on a envie de la secouer. Les deux personnages masculins donnent vraiment envie de les découvrir et de voir jusqu’où Mariam peut aller dans ses histoires avant de trouver sa voie.

About Holly Goli

Holly Goli ou Noémie de mon prénom. 90's girl vouant un culte à Audrey Hepburn, passant son temps à écrire sur tout et n'importe quoi, culturée jusqu'au bout des ongles, prof d'anglais, ex-étudiante en lettres et ex-assistante de français chez les Anglais.

2 thoughts on ““Petits mensonges 2.0” : amour virtuel ou amour réel ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge