“4 jours de folie” : coup d’un soir ou d’une vie ?

Bonjour tout le monde ! Nouvelle chronique aujourd’hui et il s’agit de la dernière comédie romantique paru hier chez Hugo Roman : 4 jours de folie de Emma Hart. J’avais hâte de découvrir cette histoire alors mille mercis à Elodie et Jessica pour l’envoi !

C’est quoi le pitch Holly ?

Imaginez la situation : vous êtes sur le point de quitter incognito l’appartement du garçon avec lequel vous venez de passer la nuit. Quand, soudain, vous décidez de laisser votre numéro de téléphone. L’instant d’après, vous vous retrouvez face à une omelette et un café et vous demandez au bel inconnu d’être votre faux petit ami pour le mariage de votre soeur le week-end suivant.

Poppy sait au fond d’elle-même que c’est une mauvaise idée, elle ne connaît rien de la vie d’Adam Winters, son beau cavalier.

Et la voilà embringuée pour quatre jours de quiproquos, de malentendus, de situations ubuesques que Poppy et Adam vont devoir gérer tant bien que mal.

Et si ce petit jeu les rapprochait…

On en pense quoi ?

Sincèrement ? J’adore ! Bon cela n’égale pas Christina Lauren mais franchement, je suis très surprise de la tournure de l’histoire.

On suit donc Poppy. Cette rousse incendiaire vient de passer une nuit torride dans les bras d’un homme dont elle peine encore à retenir le prénom. Alors qu’elle pensait s’enfuir ni vue ni connue, elle finit par lui proposer de devenir son cavalier au mariage de sa sœur Rosie le week-end suivant.

Poppy est la championne toute catégorie de la malchance. Ajouter à cela sa famille complètement déjantée et son cavalier dont elle ne sait rien et vous vous retrouvez face à des situations toutes plus comiques les unes que les autres. Adam, son cavalier, va s’avérer être plutôt doué pour gérer les situations rocambolesques lors de ces quatre jours de cérémonie. Et si le coup d’un soir était l’homme idéal ?

Non vraiment, j’ai adoré. Les références, les thèmes évoqués, les personnages, … bref ! Tout ! Tout est super dans 4 jours de folie. Tout d’abord Poppy. Cette fille est aussi déjantée qu’elle n’a pas sa langue dans sa poche. Elle me rappelle un peu Soraya (ndlr : l’héroïne de Avec toi malgré moi) mais en mieux. J’adore les personnages féminins qui assument ce qu’elles sont, qui disent haut et fort ce qu’elles pensent et qui, en plus, sont des Pierre Richard. Cela rend les histoires légères et rafraîchissantes et 4 jours de folie n’échappe pas à la règle.

Benjamine d’une fratrie de deux sœurs, Poppy se met toujours dans des situations impossibles. Au point de carrément demander à Adam, son magique coup d’un soir, d’être son cavalier au mariage de Rosie, sa sœur. Et le comble, c’est qu’il accepte la chose sans problème. Dingue non ? Et là tout s’enchaîne pour mon plus grand plaisir : situations cocasses en tout genre. Je crois que l’une des plus drôles, c’est quand Poppy en apprend davantage sur Adam.

Ah Adam … mon personnage masculin idéal dans un roman : sportif, brun et les yeux bleus. J’adore ! La question que l’on se pose dès le départ c’est pourquoi il accepte sans rechigner d’accompagner une tornade rousse à un mariage ? Et bien parce que Adam n’est pas si inconnu que ça et que Poppy championne des boulettes ne l’a pas reconnu. Rien que pour cela, ça vaut le détour. Au début, j’étais très curieuse car on est très rarement dans sa tête mais on s’attache très vite à lui. Tendre, gentil, ouvert d’esprit, il est prêt à tout pour couvrir Poppy. Un vrai gentleman !

J’ai adoré la plume d’Emma Hart ! C’est drôle et léger. On a du mal à lâcher le roman. Au début du roman, j’ai eu du mal car ça manquait de fluidité (je sais pas si ça vient de la traduction ou non) mais après … j’étais totalement à fond ! Les références et les répliques proposées par l’auteure sont géniales ! J’ai beaucoup ri surtout avec Poppy. Elle a refait ma journée en un rien de temps. Je cherchais une lecture sans prise de tête et bien 4 jours de folie est parfait.

A côté de nos deux héros, on a les personnages secondaires en particulier la famille de Poppy … punaise ! J’ai jamais vu une famille aussi déjantée ! Entre la mère psychorigide qui flippe pour tout, le grand-père qui fait n’importe quoi dès qu’il boit un Bloody Mary et la sœur adorable à deux doigts de se transformer en Bridezilla … on ne s’ennuie pas. On passe vraiment un super moment à suivre leurs différents caractères s’accorder ensemble. Et puis c’est vraiment cette famille et leurs réactions qui donnent du piment, du développement à l’histoire entre Poppy et Adam. C’est le petit coup de pouce nécessaire aux développements de leurs sentiments.

Si 4 jours de folie reste une comédie romantique mise en scène par l’histoire classique du faux petit ami, elle sort tout de même du lot de part son héroïne complètement déjantée et indépendant et sa famille plus que spéciale. Heureusement que Adam n’est pas dans la même veine car cela permet d’équilibrer parfaitement l’histoire. J’adore être dans la tête de Poppy, c’est un fait. Cependant, si j’avais un tout petit bémol, c’est que j’aurais aimé être plus souvent dans celle d’Adam. Je suis sûre qu’on aurait vu un côté un peu plus posé qui aurait permis de voir l’histoire un peu moins légère, même si elle est très bien comme ça. C’est vraiment s’il fallait faire une petite remarque.

J’aime beaucoup la fin. Alors oui, on attend toujours l’épilogue rose bonbon mais là … j’ai trouvé que c’était tout de même différent car Poppy … c’est Poppy et que donc on va forcément rire et sourire plutôt que les papillons dans le ventre. Moi ça me va. J’aime quand on a le happy end mais quand il est digne du personnage principal. Il faut que ce soit à son image non ?

Conclusion

4 jours de folie est une de ses comédies romantiques comme on les aime. Le coup du faux petit ami est classique certes mais il y a surtout une héroïne forte, indépendante et complètement déjantée qui rend l’histoire encore plus prenante. Emma Hart propose une histoire légère et rafraîchissante pleine d’humour. On ne se prend pas la tête et c’est tout ce qu’on cherche. La comédie romantique idéale pour cet été. J’en redemande !

About Holly Goli

Holly Goli ou Noémie de mon prénom. 90's girl vouant un culte à Audrey Hepburn, passant son temps à écrire sur tout et n'importe quoi, culturée jusqu'au bout des ongles, prof d'anglais, ex-étudiante en lettres et ex-assistante de français chez les Anglais.

2 thoughts on ““4 jours de folie” : coup d’un soir ou d’une vie ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge