« Cooper Training », la série frenchy de l’été !

Bonjour tout le monde ! Alors que mes recherches d’appartement sont au point mort (difficile de trouver quelque chose en cette période de l’année visiblement), j’en profite pour vous parler aujourd’hui d’une série que j’ai beaucoup aimé : Cooper Training de Maloria Cassis.

J’avais reçu le premier tome en numérique l’an dernier grâce à mon partenariat Fyctia mais je n’étais pas prête à entrer dans l’histoire. Il m’a fallu attendre la sortie poche du premier tome et de sa suite pour l’apprécier à sa juste valeur. D’ailleurs, le magazine Closer l’a bien compris puisqu’il l’a choisi comme feuilleton de l’été. Mille mercis à Célia et Fyctia pour ces envois !

C’est quoi le pitch Holly ?

Amy est une forte tête qui refuse de se laisser marcher sur les pieds. Face au comportement plus que douteux de l’un de ses collègues, ses convictions lui ont valu de perdre son dernier travail.

Mais après des mois au chômage, Amy a besoin d’un job à tout prix. Lorsqu’elle entend parler d’un poste de secrétaire dans une salle de sport, elle saute sur l’occasion.

Julian, le propriétaire aussi sexy qu’exécrable, refuse de l’embaucher car elle » ne correspond pas au profil « . C’est mal connaître Amy… Elle ne lui laissera pas d’autre choix que de l’embaucher, il lui fera vivre un enfer pour qu’elle démissionne.

Dans une ambiance électrique, Amy et Julian commencent à se lancer des défis. Mais ils pourraient vite se retrouver pris à leur propre jeu.

L’un et l’autre parviendront-ils à mettre leur fierté de côté et à écouter ce que leurs coeurs murmurent ?

Les galères semblent s’enchaîner pour Erin, jeune maman célibataire. Malgré toute sa bonne volonté, c’est grâce au soutien de sa sœur et à son poste de vendeuse dans une boutique de prêt-à-porter qu’elle parvient tout juste à joindre les deux bouts.

De son côté, Calvin, l’aîné de la fratrie Cooper, semble très bien mener sa barque. Directeur d’une salle de sport, papa d’une adorable petite fille et séducteur né, il est immédiatement sensible aux charmes d’Erin.

Ils sont d’accord sur un point : du fait de leur emploi du temps respectif chargé, leur relation ne peut être que charnelle. Elle leur servira donc d’exutoire et apportera à Erin l’équilibre qui semblait lui manquer.

Celui-ci se fragilise néanmoins quand l’ex petit-ami d’Erin refait surface. Tout aussi déstabilisé qu’elle, Calvin dévoile une nouvelle facette de sa personnalité, bien plus sombre, qu’Erin ignorait jusqu’alors. Est-il réellement l’homme qu’il prétend être ?

On en pense quoi ?

C’est vraiment LA série frenchy de l’été. Tout est réuni pour passer un super moment avec Amy, Erin et les frères Cooper.

Des personnages au caractère affirmé dont des héroïnes fortes

D’un côté, nous avons Amy et Erin, deux sœurs que tout oppose et de l’autre, Julian et Calvin, deux hommes passionnés de sport si bien qu’ils possèdent chacun leur propre salle de sport.

La vie n’a pas épargné les filles Wilkinson. Amy a des formes généreuses qui lui ont coûté son emploi car elle refusait de céder au chantage quant à Erin, elle élève seule un petit garçon qu’elle a eu avec un petit ami incapable d’assumer sa paternité non voulue qui a fui dès que possible.

Tout commence avec Amy qui se fait embaucher comme hôtesse d’accueil à la salle Cooper Training de Julian, le frère cadet de la fratrie. Erin rencontre Calvin par le biais de sa sœur qui lui a trouvé de l’aide pour déménager et avoir son indépendance avec son fils Léon. Enfin bref … vous voyez tous ce qui va arriver par la suite.

Amy et Erin, même si physiquement elles sont différentes, elles se ressemblent tout de même dans leur façon d’être. Chacune a des souffrances, des fêlures, et elles les affrontent à leur manière. Amy se jette à corps perdu dans le travail tandis qu’Erin ne vit que pour son fils. Donc quand elles rencontrent chacune un frère Cooper, cela va vite déclencher des étincelles. Amy ne se laisse pas marcher sur les pieds – son précédent travail en a fait les frais – et donc elle va créer une relation conflictuelle avec Julian. Ils vont se lancer des défis dans le but de faire plier l’autre. La domination n’a aucun secret pour eux et ces défis vont offrir une ambiance électrique avant le grand feu d’artifice.

Erin a eu du mal à trouver un emploi. Elle n’est pas aussi qualifiée que sa sœur mais elle a une volonté de fer – et de réussir – pour le bonheur de son fils. C’est là que débarque Calvin, l’aîné de la fratrie Cooper. Lui aussi propriétaire d’une salle de sport Cooper Training, il vit pour sa fille et pour les nombreuses femmes qui partagent ses nuits. Hors de question pour lui de s’attacher à quelqu’un. Erin devient donc la femme rêvée pour réchauffer son lit sans lui prendre la tête. Elle est mère donc elle comprend ce qu’il vit avec sa fille. Erin et Calvin aiment le sexe et ne s’en cachent pas. C’est ainsi qu’ils vont créer des étincelles avant eux aussi de succomber.

C’est vraiment l’un des points forts de cette série. Maloria Cassis nous propose des héroïnes qui assument leurs choix face à des beaux garçons tout en muscles mais pas que. On est loin du cliché du sportif et de la gonflette habituelle. Julian et Calvin ont leurs propres souffrances et ont des difficultés à s’attacher aux gens qui les entourent. Ils se dévoilent au fil des pages et on ne peut que les apprécier car petit à petit, les barrières tombent. Si en plus ils ont de l’humour et offrent des scènes comiques alors tout est bon pour passer un excellent moment de lecture.

Une intrigue pas uniquement que centrée sur la romance

Bien évidemment, Cooper Training est une romance légère qui fait sourire, rire ou encore avoir des papillons dans l’estomac mais c’est aussi une romance faites de plusieurs intrigues qui font que la série ne tombe pas dans le cliché.

Le premier tome avec Julian et Amy aborde des thèmes touchants voire bouleversants comme le harcèlement dont est victime Amy au début du roman (ndlr : c’est d’ailleurs même le point de départ du livre) mais qui aura plusieurs impacts sur l’histoire un peu plus tard. Ce n’est pas du romantic suspense mais presque. Maloria Cassis rend ainsi son histoire addictive car au-delà des personnages avec des caractères forts, elle propose une note un peu plus touchante pour faire doucement redescendre la tension sexuelle sans pour autant l’assommer.

Le deuxième tome, lui, parle surtout de la monoparentalité. Alors oui, c’est du vu et revu mais j’ai trouvé que l’auteure maniait cela avec beaucoup de douceur et de précision. Chacun des héros, Erin et Calvin, est un parent célibataire donc on les voit jongler avec leur vie de famille et leur vie amoureuse. C’est ce qui les rend bien plus attachants que d’autres personnages dans leur cas. Et comme ils ont tous les deux un fort caractère, cela oblige à faire des concessions et à se remettre en question. Ca m’a beaucoup plu.

En utilisant des thèmes qui ont autant de place que la romance, Maloria Cassis crée ainsi une histoire addictive qui ne tombe pas dans le cliché et qui offre de belles perspectives avec un soupçon d’humour pour équilibrer le tout. Rien à dire de ce côté là.

Conclusion

Cooper Training est donc LA série de l’été à lire sur la plage, sur un transat ou même à la montagne. C’est un dépaysement garanti grâce à des personnages aux caractères parfois bien trempés, à des héroïnes volontaires mais surtout à des thèmes touchants et d’actualité qui avec un soupçon d’humour s’équilibrent parfaitement à la romance. Il n’y a pas un élément plus haut que l’autre : tout est à égalité. Si vous avez découvert les extraits du feuilleton dans Closer, n’hésitez plus ! Foncez vous offrir les romans de la série Cooper Training !

A propos de Holly Goli

Holly Goli ou Noémie de mon prénom. 90's girl vouant un culte à Audrey Hepburn, passant son temps à écrire sur tout et n'importe quoi, culturée jusqu'au bout des ongles, prof d'anglais, ex-étudiante en lettres et ex-assistante de français chez les Anglais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge