« Endless night », mon premier coup de coeur de 2018

Bonjour tout le monde ! Plus d’un mois de silence je le sais mais vous savez tous qu’être enseignant est un travail de longue haleine surtout quand on débute. J’ai eu des conseils de classe ces derniers temps et j’enchaîne avec les soirées parents-professeurs (vendredi, c’est ma dernière). Tout un programme. Aujourd’hui, je vous parle de ma première lecture de l’année en partenariat avec Fyctia : Endless Night. Merci à Marion pour l’envoi.

C’est quoi le pitch Holly ?

Les nuits blanches révèlent les plus sombres secrets…
Le Secret… Le seul nom de ce club russe très privé est un fantasme. Auxane, jeune journaliste ambitieuse, n’a pas le choix : elle doit l’intégrer pour prouver ce qu’elle vaut à sa rédaction. Plongée au cœur d’un univers qui la trouble de plus en plus, fascinée par Grigori, le séduisant patron du Secret, et si c’était sur elle-même qu’Auxane faisait les plus grandes découvertes ?

On en pense quoi ?

Je vais vous faire une confidence : les romans où l’ambiance est très très érotique et parfois sombre, ce n’est pas vraiment mon truc. Disons que je préfère quand c’est plus léger. Mais je suis bon public malgré tout et là, j’avais envie de me lancer là-dedans. Je ne regrette en rien puisque j’ai eu un coup de cœur pour cette histoire.

On suit donc Auxane, jeune journaliste, plutôt ambitieuse, qui rêve de faire ses preuves et d’avoir enfin une place parmi ses collègues. Les articles de fond, très peu pour elle. Elle veut de l’action ! Alors quand une mission en Russie se présente, elle n’hésite plus et fonce. Après tout, sa double nationalité ne peut qu’être bénéfique pour son binôme. Et pourtant … il la laisse sur le carreau. Tant pis, elle va tenter de trouver la réponse par elle-même et finit par se faire engager dans un club très privé où les clients sont à la recherche du plaisir sous toutes ses formes. Très vite, le patron, Grigori, la fascine et la trouble. Mais comment Auxane peut-elle conjuguer son métier de journaliste avec ses propres désirs qui petit à petit s’affirment ?

C’est là toute la question. On pensait être face à une enquête plus ou moins policière dans le milieu journalistique et en fait, on se retrouve dans un univers sensuel où le sexe est maître. Rassurez-vous, l’enquête est toujours là mais elle passe au second plan. On se concentre vraiment sur Auxane et sa découverte de son moi intérieur. Ça fait un peu philosophie ma phrase mais c’est vraiment ce que je pense.

Visiblement, Auxane n’a pas eu la vie facile. Elle a beaucoup souffert dans son enfance et cela la marque encore aujourd’hui. Elle est belle, attire les regards mais … il lui manque toujours quelque chose. Alors cet emploi au Secret tombe à point nommé. Dans un milieu qu’elle ne connaît pas du tout, Auxane va évoluer et découvrir, apprendre que ce soit sur sa sensualité ou bien sa sexualité. Elle ne va pas devenir une autre mais bien au contraire, elle va apprendre à se connaître et à savoir ce qu’elle veut. Faut dire qu’elle a un patron qui aide bien aussi.

Grigori a tout pour lui. Le physique, l’argent … bref ! C’est LE genre d’homme avec lequel on aimerait toutes avoir une histoire. Mais cet homme reste un mystère, une énigme même si parfois, le lecteur est dans sa tête, on ne sait pas grand chose de lui. Mais cela suffit. C’est vraiment le mystère qui l’entoure qui fascine et donne envie de le découvrir. Il s’est fixé une règle : il ne joue jamais dans son club avec les clients sauf pour donner des cours (mais vous avez une idée de ce dont je veux parler) et ne couche jamais avec le personnel. L’arrivée d’Auxane va remettre en question tout son mode de fonctionnement. Il m’a beaucoup plu ce personnage et j’ai aimé parfois plonger dans son esprit pour le découvrir. La fin du roman nous laisse présager une suite et j’ai hâte car je pense qu’on pourra en découvrir plus sur lui.

Pendant tout le roman, on sent une tension entre ces deux-là sans pour autant les voir passer à l’acte. Et c’est ce que j’ai aimé dans ce roman. Toute cette tension, cette sensualité qui m’a donné chaud et Estelle Every a une écriture qui fait que ça monte crescendo, avec beaucoup de subtilité et sans tomber dans la vulgarité. J’ai aimé sa manière de décrire les choses. Les scènes sont parfois crues et osées mais la description est tellement légère que cela devient presque de la poésie. Non vraiment, je suis fan ! Limite, j’en voulais plus. Elle me rappelle assez Selen Itoka et ses deux romans (dont vous pouvez lire ma chronique sur le premier ici). Bref … j’adore !

Les personnages secondaires gravitant autour d’eux, comme par exemple la cousine d’Auxane ou encore Milan l’ami, sont intéressants. Certains se révèlent au fil des pages. On les aime ou on les déteste. Mais une chose est sûre : leur évolution cale sur la montée de la sensualité dans le roman. En fait, Estelle Every joue une partition avec plusieurs instruments : les personnages. J’ai été transportée en Russie dans un premier temps puis au Secret. J’ai fini par regretter la dernière page. J’aurais aimé rester plus longtemps avec Auxane ou encore Grigori. Mais vu la fin, on devrait bientôt les revoir.

Conclusion

J’ai vraiment eu un coup de cœur avec ce nouveau roman Fyctia/La Condamine sorti le 18 janvier dernier. Plus j’avançais dans ma lecture plus j’étais fascinée par le contenu de l’histoire. Estelle Every a une plume magnifique qui agit avec beaucoup de subtilité et de douceur sur les descriptions et les scènes osées. Ses personnages sont travaillés et intéressants chacun à leur manière. Son ambiance feutrée et sensuelle nous emmène dans un univers prenant et addictif. Difficile d’arrêter ma lecture. Si vous aimez ce genre de roman (ou non), n’hésitez plus et foncez le découvrir ! Il en vaut largement la peine, quitte à passer une nuit blanche pour le dévorer.

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 Commentaire on « Endless night », mon premier coup de coeur de 2018

  1. mcristina
    26 janvier 2018 at 12 h 22 min (8 mois ago)

    J’espère que tu en auras bientôt un autre ??

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Requise pour vous identifier *

Commenter *






CommentLuv badge