« Make me bad », tome 2 : la vengeance ? Une révélation !

Bonjour tout le monde ! Et bien nous y voilà, après un tome 1 qui fut une belle surprise, aujourd’hui sort ENFIN la suite tant attendue de Make me bad d’Elle Seveno. Je tiens à remercier Stéphanie pour l’envoi de ce roman car comme d’habitude, je l’ai dévoré après l’avoir reçu. C’est devenu une petite pépite et même une révélation !

C’est quoi le pitch Holly ?

La vengeance sera-t-elle plus forte que leur amour ?

Après avoir découvert que Matt la trompait avec sa sœur, la douce et gentille Laure a décidé de se venger. Avec l’aide du ténébreux Alex, elle a réussi à faire payer sa trahison à son ex. Elle compte maintenant s’en prendre à sa sœur Léa et l’anéantir. Il est donc temps que son complice prenne Léa dans ses filets. Mais le plan de Laure compte-t-il plus que son amour naissant pour Alex ?

De son côté, Alex se trouve face à un dilemme : doit-il tenir sa parole pour permettre à Laure d’accomplir son plan ou y renoncer pour lui prouver qu’il l’aime ?

On en pense quoi ?

ENFIN le dénouement tant attendu ! Et bien je n’ai pas du tout été déçue. J’avais émis des hypothèses dans ma chronique sur le premier tome, des souhaits même. Et bien Elle Seveno m’a totalement comblée ! C’est exactement ce que je voulais (à croire qu’elle s’est transformée en Père Noël rien que pour moi) !

L’histoire reprend là où elle s’est arrêtée, du moins deux semaines après. La vengeance orchestrée par Laure est mise en place. Le premier à en faire les frais, c’est Matt, son désormais ex-petit ami. La dernière scène du tome 1 laissait présager un petit souci pour Laure et la suite de son plan. Sa nouvelle confiance acquise grâce à Alexandre semble flancher et elle choisit le silence radio pour se retrouver.

Ce silence va peser sur notre très cher Alexandre. Et oui, le manipulateur qu’il est va lui aussi flancher et affronter ses sentiments. Laure … c’est pas juste une histoire de fesse et de vengeance. Si au début, il voulait la manipuler pour faire éclater sa véritable nature, petit à petit c’est autre chose qui est venue. Alexandre a un cœur. Et ce cœur est sacrément perturbé par ce qu’il ressent. C’est le début pour lui d’un léger manque de confiance et donc une découverte d’une part de sa personnalité qu’il connaissait pas.

Laure aussi de son côté est en plein doute. Si sa vengeance, elle la veut, elle doit aussi reconnaître qu’Alexandre a pris une grande place dans sa vie. Elle commence à se rendre compte que finalement, cette haine viscérale pour lui n’en était peut être pas une. Mais quand on a été trahie par les personnes qui comptent le plus pour vous, comment être sûre de ne pas se tromper sur cette personne ? Comment être sûre de ne pas souffrir ?

On retrouve cet univers sombre et dérangeant mais … il est un peu plus doux. Certainement du fait que les personnages réfléchissent plus qu’ils n’agissent. Car dans le premier tome, tout est instinct. Alexandre réfléchit pas et fonce ! Il pousse Laure à bout pour la faire exploser et offrir de belles scènes sensuelles. Là, il se pose un peu plus et donc si les scènes sensuelles sont toujours là, elles sont plus … réfléchies selon moi. Parfois même seulement sous-entendues. Comme si cela n’était pas le plus important pour le coup dans cette histoire. Chacun apprend à découvrir l’autre un peu plus et à se comprendre. Mais rassurez-vous ! Elle Seveno nous fait quand même mariner sur ce sujet car l’instinct revient vite au galop avec ces deux-là. A vrai dire, ce sont plus des personnages comme Léa qui rendent l’histoire sombre. Léa se révèle au fur et à mesure et elle devient vraiment … dérangeante pour le coup.

Alexandre reste pour moi le gros point fort de Make me bad. Le mystère autour de lui est toujours là mais au fur et à mesure que la vengeance se rapproche, on le sent s’ouvrir et se dévoiler mais … tout cela reste pour le lecteur. Avec Laure, il se limite et c’est là où il est touchant … et énervant aussi. Etre dans la tête d’Alexandre est un véritable bonheur. Et cela l’est encore plus car c’est surtout dans sa tête que ce tome se déroule. J’en rêvais, Elle Seveno l’a fait. Merci ! Laure reste cette femme avec du caractère mais elle est toujours aussi peu sûre d’elle. Il faudra attendre le point culminant de la vengeance pour la voir fragile certes mais tellement humaine. Elle en sera que plus intéressante.

Un point positif, c’est que la vengeance se termine vers le milieu du tome. Résultat, on se retrouve face à une grosse hécatombe. Les masques tombent et permettent aux héros et aux personnages secondaires de se découvrir véritablement. Puis vient la souffrance. Laure et Alexandre vont souffrir, chacun à leur manière et c’est pour moi un moment difficile à lire mais tellement important. Car oui, le but de Make me bad c’est de révéler la véritable nature. Celui que l’on est et ce que l’on souhaite être. Laure et Alexandre vont partir en quête d’eux-même pour mieux … Lisez pour le savoir ! L’érotisme est toujours là mais la romance … elle finit par éclore tout doucement. C’est de la New Romance après tout non ?

Quant à la fin, que dis-je, l’épilogue, il est vraiment chouette. Totalement à l’image des personnages et totalement logique. Les natures de chacun ont explosé et cela se ressent. J’ai aussi eu quelques surprises mais n’est-il pas normal lorsque l’on est enfin celui/celle que l’on a toujours été explose enfin au grand jour ?

Conclusion

Fyctia et la Condamine ont dégoté vraiment une jolie pépite. L’écriture d’Elle Seveno tient en haleine et donne envie de connaître le fin mot de cette histoire. L’héroïne est au début un peu en retrait mais elle finit par redevenir attachante comme dans le premier tome. Cependant, le personnage masculin qu’est Alexandre est la révélation ! Le charisme incroyable qu’il avait dans le premier tome devient magnétique dans le tome 2. On est dans sa tête en majorité cette fois-ci et ce pour mon plus grand bonheur. Il n’est plus captivant, il est bouleversant. Le rythme digne d’un roman policier est toujours présent mais est moins sombre, plus centré sur la psychologie des personnages. Et quand les masques tombent … c’est l’apothéose ! J’espère sincèrement qu’Elle Seveno nous écrira d’autre chose car pour moi, c’est une véritable révélation de cette année 2017 !

About Holly Goli

Holly Goli ou Noémie de mon prénom. 90's girl vouant un culte à Audrey Hepburn, passant son temps à écrire sur tout et n'importe quoi, culturée jusqu'au bout des ongles, prof d'anglais, ex-étudiante en lettres et ex-assistante de français chez les Anglais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge