« 96, la sixième corde », la réflexion pour le futur à venir

Bonjour tout le monde ! J’essaie de ne pas être absente trop longtemps mais que voulez-vous, c’est la rentrée et qui dit rentrée dit cours et boulot (et rien que ça, ça demande de l’organisation). Aujourd’hui je reviens avec un roman auto-édité (oui je crois qu’on peut dire ça), 96, la sixième corde, et je tiens à remercier les auteurs en personne pour leur envoi donc Benjamin et Caroline, merci à vous !

C’est quoi le pitch Holly ?

eofar1xkxiwwlwqbwsycm70aokCertains matins, la vie vous laisse sacrément seul. Seul devant vos choix, avec vos doutes, face à l’avenir et, parfois pire, confrontés à votre histoire. Qu’avais-je décidé cette nuit-là ? Difficile de le dire…, mais je savais que j’avais une semaine pour évacuer douze années de mon passé, une semaine à vivre sans modération, une semaine pour préparer mon futur avec Emma. L’heure était venue de faire une valise, pleine de mes trois meilleurs amis, de Doliprane et de la bande originale du plus capital des road trips de ma vie.

On en pense quoi ?

C’est une jolie petite surprise qui m’a fait passé un bon moment.

On suit donc Arnaud, en couple avec Emma, et sur le point d’envisager de passer par la case mariage. Mais on sait tous que c’est un grand pas, un saut vers l’inconnu alors il décide de partir à la recherche de ses ex, histoire de se replonger dans le passé et d’aller vers l’avenir. Accompagné de ses amis Eni, Romain et Vincent, il quitte Londres, ville dans laquelle il s’est installé et a un job de rêve, pour retourner sur sa terre natale, notre bonne vieille France. Nous allons donc suivre ces quatre copains durant une semaine, hôtel après hôtel, restaurant après restaurant, tout en rencontrant les ex en question pour tirer définitivement un trait sur elles et se concentrer sur Emma et leur futur.

Le premier point intéressant est qu’il s’agit d’un héros. J’avoue qu’en ce moment (quoique … ), les héros des romans que je lis sont souvent des filles donc ça me change un peu. Et puis, c’est une bande de copains aussi alors voilà. On s’attache à eux, des grands gamins mais … avec chacun sa propre personnalité qui dénote de celle des autres. Eni, le plus « typé » de tous, Vincent le macho et Romain le discret. Ces trois-là qui n’ont pourtant rien à faire ensemble mais c’est là qu’arrive Arnaud, le héros, le fil conducteur de la bande. Entre eux, aucun secret. La franchise avant tout, même si cela donne parfois des scènes qui m’ont beaucoup fait sourire.

Une histoire d’amitié donc car si c’est une quête de soi pour Arnaud, il est évident que sans ses amis, il ne pourrait pas vivre cela à fond. Car oui, c’est l’amitié d’abord et l’amour … c’est juste une toile de fond ou un bonus en fonction de comment on perçoit cela. C’est plus une comédie que de la romance.

Mais c’est frais et léger. Pas de prise de tête dans ma lecture et entre deux textes à traduire, cela fait du bien. Et puis parfois, l’humour potache des garçons peut sembler vulgaire mais ce sont des garçons et on leur pardonne au contraire. Ils font rire et c’est bien.

On en parle de l’écriture ? Frère et sœur, ils écrivent à quatre mains et croyez-moi … difficile de le savoir. Habituellement, je trouve de suite qui est qui mais là, impossible. Comme quoi ils se complètent bien l’un l’autre et cela rend l’histoire encore plus sympathique. C’est aussi léger que l’histoire même si oui, comme tout premier roman, cela se ressent un peu (pas de la maladresse mais … on sent bien que c’est un premier roman).

Conclusion

C’est un roman très court. Il se lit très vite mais c’est juste assez addictif pour avoir envie de connaître la suite. On s’attache aux personnages de différentes manières et l’idée de la quête de soi me plait.  On a souvent le sourire aux lèvres durant la lecture et on espère bien une suite. Si possible plus longue pour faire un peu durer.

A propos de Holly Goli

Holly Goli ou Noémie de mon prénom. 90's girl vouant un culte à Audrey Hepburn, passant son temps à écrire sur tout et n'importe quoi, culturée jusqu'au bout des ongles, prof d'anglais, ex-étudiante en lettres et ex-assistante de français chez les Anglais.

4 commentaires sur “« 96, la sixième corde », la réflexion pour le futur à venir

  1. Merci pour la découverte ! 🙂 Pas forcément ce que je lis d’habitude mais l’histoire m’intrigue et puis c’est toujours bien de varier un peu !
    J’aime l’idée d’un roman écrit par un frère et une soeur c’est sympa ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge