« Le Pacte », amis et/ou amants ?

Bonjour tout le monde ! Voilà, le concours du CAPES est passé et me voici totalement libre pour les prochaines semaines (enfin presque vu que j’ai commencé à travailler pour un très célèbre parc d’attraction près de chez moi). Le livre du jour est une lecture en avant-première vu qu’il sort … le 7 avril. Je tiens à remercier Mélusine des éditions Hugo Roman pour l’envoi.

C’est quoi le pitch Holly ?

109427134Linden, Stéphanie et James sont les trois meilleurs amis du monde. Linden est en train de devenir pilote d’hélicoptère, Stéphanie a créé sa marque de vêtements et ouvre sa première boutique, et James possède un bar. Ils habitent San Francisco, ils sont jeunes, ils sont beaux et ont beaucoup d’amis et de projets. Un soir réunis dans le bar de James, Stéphanie et Linden vont faire un pacte. S’ils n’ont pas de relations sérieuses à 30 ans, ils se marieront. Au début, c’était marrant et sympa, mais au fil des années et des relations instables qu’ils vivent chacun de leur côté, le pacte va prendre de plus en plus d’importance dans leur vie. Pourront-ils préserver leur amitié ?

On en pense quoi ?

J’ai passé un super bon moment avec cette histoire. On a donc Linden, James et Stéphanie qui sont de très bons amis et ce depuis très longtemps. James et Stéphanie ont été un couple au tout début de leur rencontre (Linden inclus of course) et si James était très amoureux de Stéphanie, celle-ci a préféré rompre.  Cela n’a pas empêché, Stéphanie et Linden d’avoir une relation bien à eux. Ils ne sont pas juste des amis, ils sont le confident de l’autre, n’hésitent pas à se raconter leur vie intime (oh oui ! Et avec le vocabulaire qui va avec) et ont une complicité que peu de gens ont. James, dernière partie du trio, est là et participe à toutes leurs sorties, mais … il n’est pas aussi proche.

Tout commence à 25 ans, quand Linden propose un pacte à Stéphanie : si à 30 ans, chacun n’a pas de relation sérieuse, ils se marient. Elle accepte. Le mariage prévu entre Linden et Stéphanie sera le fils rouge du roman. Avant ça (ou pas), on les verra évoluer quelques années auparavant pour les suivre pas à pas, tout en alternant le point de vue. Et c’est là toute la force de cette histoire. Chacun s’exprime à tour de rôle si bien qu’on va très vite comprendre le pourquoi de ce pacte. On va aussi les voir mûrir et concrétiser leur vie, qu’elle soit personnelle ou professionnelle mais le pacte sera bien là, planant au dessus d’eux comme une épée de Damoclès qu’ils appréhendent et pourtant qu’ils attendent puisque ce serait la fin de toutes ces histoires ratées qu’ils vivent. Car oui, petit à petit, l’évidence va se faire.

J’ai beaucoup aimé ces deux personnages. Stéphanie le caméléon (elle change de teinture comme de chemise, c’est assez dingue !) qui ne voit en Linden que son meilleur ami et qui se dit que ce pacte n’était pas sérieux. Pourtant, plus le temps passe et plus elle va se rendre compte qu’elle a une forte attirance pour lui et ce malgré l’amitié si précieuse entre eux. Et Linden … ah Linden ! Le Jamie Fraser de ce 21e siècle mais en plus … trash quand même. Il collectionne les filles, vient d’une famille aisée et … est écossais ! Je peux vous dire que je me suis imaginée sa voix avec ce délicieux accent. C’est le personnage qui m’a le plus touchée dans ce roman. Quand on rentre enfin dans sa tête, on comprend pourquoi ce pacte. Pourquoi cette idée ? Car sous ses airs de Dom Juan, c’est un romantique. Stéphanie, il l’a en tête depuis le début mais a toujours caché cela vis à vis de James. Ce pacte est donc un moyen de concrétiser ce qu’il refoule au fond de lui. Après il y a sa famille. Bram le grand-frère (dommage qu’il ne soit pas très présent) puis les parents … ceux avec qui Linden a du mal à communiquer vu le manque d’affection durant son enfance. Bref … J’ai adoré Linden.

James est sympa aussi, un peu trop retrait quand on pense que leur amitié est très forte entre eux trois. Karina Halle a choisi de se centrer sur deux d’entre eux. C’est bien mais … J’aurais bien aimé être dans sa tête à lui aussi. Les autres personnages secondaires comme les dernières conquêtes respectives, Aaron et Nadine, ou encore Penny apporte quelques scènes comiques.

J’ai été captivée par l’histoire malgré le fait que le sujet soit assez classique. (je l’ai lu en une journée dimanche) J’ai aimé la façon qu’à l’auteur de nous décrire le quotidien des héros, de les faire évoluer et de nous montrer leur attirance l’un par l’autre sans oser faire le premier pas, de peur de briser cette amitié si forte. J’ai particulièrement adoré le passage du roman où la tension est à son point culminant et qu’on attend que l’un ou l’autre fassent le premier pas qui déclenchera enfin ce qu’on attend tous. En effet, ils se sautent pas dessus tout de suite, ne prennent pas conscience de ce qui se passe entre eux. Il faut attendre la moitié du roman pour ça. Et c’est là que pour moi, ça se gâte. Le style de Karina Halle devient déstabilisant car elle alterne des scènes érotiques d’une grande intensité avec un vocabulaire extrêmement cru (et facile à imaginer) avec des passages très romantiques. J’en ai eu un peu gros au début, les voir se jeter dessus comme des animaux en rut mais au final, j’ai occulté car Stéphanie n’est pas une sainte nitouche comme dans la plupart de ces romans. Elle sait ce qu’elle veut et l’assume. Ça change donc. Linden … bah c’est Linden quoi. Il assouvit les neuf années à enfin l’avoir pour lui même si j’aurais aimé qu’il freine un peu ses ardeurs.

La fin est sympa. Un peu courte à mon goût avec toujours des scènes aussi hot mais au final, à l’image des héros. La fin laisse présager un nouveau roman, probablement sur Nicola, une amie de Stéphanie. Une chose est sûre, je le lirai avec grand plaisir.

Conclusion

Un sujet classique, une histoire classique mais qui a tout de même du charme. Karina Halle a un style à elle qui est d’écrire une histoire sur un thème maintes fois été lu. Mais l’ambiance qu’elle lui donne, la construction du récit et la manière dont évoluent ses personnages, en fait un roman original et le thème en lui-même nous passe au dessus. Alors à vous les fans de Colleen Hoover, en plus de Confess qui sort le même jour, pensez aussi au Pacte. Vous ne serez pas déçu (les autres non plus).

About Holly Goli

Holly Goli ou Noémie de mon prénom. 90's girl vouant un culte à Audrey Hepburn, passant son temps à écrire sur tout et n'importe quoi, culturée jusqu'au bout des ongles, prof d'anglais, ex-étudiante en lettres et ex-assistante de français chez les Anglais.

10 thoughts on “« Le Pacte », amis et/ou amants ?

  1. Depuis le temps que j’entends parler de ce pacte, il ne me tente toujours pas… J’ai vraiment peur que les sentiments ne ressortent pas assez ou que les perso ne soient pas assez attachant pour contrebalancer le côté classique et attendu de l’histoire… Je crois que je vais passer mon tour pour cette fois !

    1. En fait, ils ressortent mais tout le côté corps à corps prend beaucoup de place. Pourtant, c’est tout aussi prenant que Driven. Bon un grade en dessous mais prenant quand même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge