« L’essence de l’être », le pouvoir de la poésie

J’avais prévu de publier cette chronique lundi mais au vu des derniers événements qui nous ont touchés, ce n’est qu’aujourd’hui que je vous parle d’une lecture plus que spéciale.

Explique Holly !

La semaine dernière, j’ai eu la belle surprise de recevoir un mail d’une blogueuse de talent qui me touche à chaque fois que je lis ses mots : Marie Kléber. Elle me proposait de lire son recueil de poésie fraîchement publié. J’aime beaucoup la poésie même si la britannique m’a un peu fâchée avec elle quelques temps alors L’essence de l’être est arrivé pile au bon moment.

C’est quoi le pitch Holly ?

couv-products-132479La vie dans toute sa complexité et sa beauté. Nos vies qui se croisent, se perdent, se séparent, se transforment. On peut vivre le pire et rebondir, se réinventer, dessiner notre avenir en lettres d’or.

On en pense quoi ?

Ce recueil est juste une petite pépite (et promis, je suis tout à fait objective), un bonbon à sucer qui se savoure tout doucement.

Marie nous offre une série de poèmes écrit avec une sensibilité rare et des mots choisis avec soin, non pas pour blesser ou choquer qui que ce soit, mais pour exprimer au mieux les sentiments qu’elle ressent quand elle les a écrit et qu’elle partage avec nous, lecteurs.

Cavalier solitaire

A la recherche de mes mots

Ecrivain amateur

Perdue face au vide

De ma première page blanche (Le souffle court)

Chacun d’eux est unique. Que ce soit une histoire d’amour ou un instant partagé, une souffrance aussi. Mais ce qui est le plus bouleversant dans les poèmes de Marie, ce sont ceux qui sont engagés.

Elle est partie

Par un matin brumeux

Direction la Syrie

Un Paradis lointain (Sans retour)

Cette jeune femme qui part pour faire la guerre. Ce sont des mots simples mais qui veulent tout dire, sans superflus mais chargés de sentiments et d’émotions puissants. Sa sensibilité touche et ne laisse pas indifférent. Les événements actuels ne changeront pas mon avis. Bref … certains vers iront se poser dans mon petit carnet de bonne humeur (clin d’œil à Pan et Loarwenn qui savent de quoi je parle).

Conclusion

Le recueil de Marie et à lire absolument ! Un énorme coup de cœur pour moi. De part cette sensibilité à travers les mots, de son engagement juste et sincère et de part la personne qu’elle est.

De plus, j’ai eu l’agréable surprise de voir mon nom dans ses remerciements (c’est Pan qui me l’a confirmé). Sache Marie que cela m’a profondément touchée et ce fut un honneur de te lire. Je te souhaite de continuer dans cette voie là et pourquoi pas cette fois nous raconter des histoires (en gros, je vote pour un recueil de nouvelles (le roman pour plus tard)).

Je terminerai cette chronique par quelques vers du poème qui a donné son nom au recueil qui, aujourd’hui plus que jamais, est un hymne à la vie.

Violer ta liberté

Mais sous la peau

L’essence de l’être reste (L’essence de l’être)

About Holly Goli

Holly Goli ou Noémie de mon prénom. 90's girl vouant un culte à Audrey Hepburn, passant son temps à écrire sur tout et n'importe quoi, culturée jusqu'au bout des ongles, prof d'anglais, ex-étudiante en lettres et ex-assistante de français chez les Anglais.

4 thoughts on “« L’essence de l’être », le pouvoir de la poésie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge