[La rétro littéraire] « Vous prendrez bien un dessert » de Sophie Henrionnet

Bonjour tout le monde ! Aujourd’hui, à défaut d’avoir le temps d’écrire, je vous propose une petite rediff’ sur un roman qui commence à faire parler de lui : Vous prendrez bien un dessert ? de Sophie Henrionnet.

Après Drôle de Karma, une comédie romantique bien de chez nous, que j’avais adoré, c’est avec un grand plaisir que je me suis plongée à nouveau dans ce livre.

C’est quoi le pitch Holly ?

51iZNlAPylLPaul, Charles, Nicolas, Louise, Éléonore, Jeanne et les autres appartiennent à une même famille. Réunis dans un chalet pour fêter à la fois Noël et l’anniversaire de Louis, le patriarche, ils racontent tour à tour le huis clos dans lequel ils se retrouvent, le temps d’une soirée, coincés par la neige. Ouverture des cadeaux, ivresse, retrouvailles, guirlandes et cotillons, la magie de Noël opère jusqu’à ce que les vieux démons, les secrets et les cadavres dans le placard fassent irruption. Un roman à la Festen, à la fois cruel, acide et drôle.

On en pense quoi ?

Je l’ai pas lu, je l’ai dévoré, comme un bon dessert. J’ai passé vraiment un excellent moment avec la famille Labarre.

Il s’agit donc d’un roman choral, un roman qui laisse plusieurs personnages intervenir sur une même scène avec chacun leur propre vision de l’histoire. La scène est donc le Réveillon de Nöel et l’anniversaire de Louis le patriarche, organisé par Charles, le fils aîné de la famille, et surtout son épouse Marie-Odile. Un chalet est réservé pour l’occasion et les invités arrivent tous à tour de rôle : Bénédicte la fille aînée, Jean et Lucile les deux derniers, leurs enfants (adultes pour la plupart), les grands-parents, … Bref ! On passe tour à tour dans la tête de chacun des invités avec leur vision de cette réunion de famille et … de la famille en général.

Vous connaissez tous la série Dallas avec J.R et Sue Ellen par exemple ? Et bien là, c’est un peu ça mais … en bien plus intéressant. Comme des petites souris, nous les écoutons nous parler de cette famille qui visiblement n’est pas si parfaite que ça à leurs yeux, de leurs sentiments (tendre ou horrible), de leurs petits secrets plus ou moins jolis … mais  sur un ton à la fois cruel (certains personnages méritent une bonne paire de claques), acide/amer (au choix) et drôle (j’ai encore du mal à me remettre du bébé panda neurasthénique qui m’a fait rire une bonne dizaine de minutes).

Chaque personnage apporte sa propre pierre à l’édifice qu’est ce roman et avec ses propres mots (Paul, le petit garçon de Bénédicte d’un peu moins de 10 ans par exemple). Sophie Henrionnet a du talent et il en faut pour se mettre dans la tête de chacun de ces personnages et d’utiliser leurs « codes de langage » (pas besoin d’un diplôme en psychologie). C’est vraiment surprenant. On a besoin de chacun d’entre eux pour dérouler le fil de la soirée car tous ne sont pas forcément dans la même pièce au moment de telle ou telle action.

C’est vraiment un excellent roman choral. Dans ce genre-là, j’avais lu il y a quelques années Une pièce montée de Blandine Le Callet qui se déroule lors d’un mariage et qui m’a plu. Vous prendrez bien un dessert ? est encore meilleur. Le premier ayant été adapté, j’espère vraiment que ce livre le sera car franchement, il en vaut largement la peine (genre François Ozon à la réalisation (oui je m’emballe un peu)).

Je terminerais avec le fait qu’il est bon qu’un auteur s’essaie à différents genres (je pense à James Patterson, le roi du polar américain qui de temps à autre écrits de sublimes romans comme Pour toi Nicolas que j’adore) et Sophie Henrionnet réussit pleinement ce tour de plume. Elle ne se cantonne pas à la comédie et peut écrire un roman d’un autre genre (roman choral) et d’un autre ton. C’est aussi ça être auteur. En bonus, je vous mets, avec son accord, l’avis de Mémé qui l’a lu depuis.

Bien vu ! La description des personnages est précise et concise et pas besoin d’inventer une histoire. La rencontre de tous dans un lieu nouveau suffit à faire surgir les points forts ou faibles des uns et des autres. Chaque lecteur peut imaginer la fin du séjour à sa façon car ça coupe court. J’imagine ce que je pourrais faire avec ma propre famille : 2 + 11 enfants + 10 conjoints + 31 petits-enfants + 7 accompagnants permanents et quelques autres momentanés + 5 arrière petits-enfants. Que de pages à noircir, que d’événements, de petits ruisseaux qui gonflent le fleuve familial depuis 57 ans. Merci !

Conclusion

Un excellent roman ! Il n’y a pas de prises de tête, il est court avec un panel de personnages tous plus tonitruants les uns des autres. On s’attache à certains, on en déteste d’autres mais c’est ça qui fait de Vous prendrez bien un dessert ? un roman unique. On ajoute des répliques cinglantes et/ou drôles et hop ! On passe un bon moment de lecture.

Holly

About Holly Goli

Holly Goli ou Noémie de mon prénom. 90's girl vouant un culte à Audrey Hepburn, passant son temps à écrire sur tout et n'importe quoi, culturée jusqu'au bout des ongles, prof d'anglais, ex-étudiante en lettres et ex-assistante de français chez les Anglais.

One thought on “[La rétro littéraire] « Vous prendrez bien un dessert » de Sophie Henrionnet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge