« On se retrouvera », policier sur la quête identitaire et la violence faite aux femmes

Bonjour tout le monde ! Aujourd’hui, Les Chroniques d’Holly ont un an ! (je compte à partir du nom de domaine car avant, il n’était pas si « bon » que ça) C’est beau non ? Et pour l’occasion, le nom de domaine est passé en .fr mais pas de changement de design. J’aime celui-ci et pense le garder encore très longtemps.

A part ça, j’ai choisi de vous parler d’un roman policier. Cela faisait un petit moment que je l’avais commencé et comme ce soir, TF1 nous propose son adaptation télévisuelle avec son auteur dans le rôle titre et bien, je me suis dépêchée de le finir pour être à jour.

C’est quoi le pitch Holly ?

9782253178958-TAvant de mourir, la mère de Margot lui révèle un terrible secret, enfoui depuis trente ans : une nuit, sur la route alors qu’elle rentrait chez elle à pied, elle a été violée par quatre hommes et laissée pour morte dans la garrigue. Puis elle a donné la vie à un enfant. Cet enfant, c’est Margot. Hantée par le deuil et cette révélation, Margot n’a plus qu’une chose en tête : comprendre, pour se reconstruire. Elle se lance dans une quête de ses origines, en remontant le passé. Un chemin douloureux et dangereux qui fait surgir le doute, le mensonge et la mort. Mais rien ne peut la retenir. Ni l’amour fou de Gabriel, ni Alice son amie, ni même son psy. Car Margot n’a rien dit. En silence, elle prépare sa vengeance.

On en pense quoi ?

On connaît tous Lætitia Milot comme étant Mélanie la serveuse du bar du Mistral de la série Plus belle la vie (perso, c’est pas une série que je regarde mais je connais quand même). Depuis quelques années maintenant, on la connaît comme danseuse dans Danse avec les stars mais aussi comme romancière. Elle a d’abord écrit un roman sur sa vie et le fait qu’il est possible qu’elle n’ait jamais d’enfant et puis, ce roman, que dis-je ce thriller.

Pour moi, je le considère comme un premier roman. Elle l’a écrit à quatre mains avec Johana Gustawsson. Pour être honnête, je l’ai trouvé vraiment bon pour un tel roman. Le sujet choisi n’est pas un sujet que l’on voit habituellement dans un roman : le viol en réunion. En effet, c’est un peu pour ça que j’ai délaissé ce roman avant de le reprendre cette semaine. Le premier chapitre concerne justement ce viol que subit la mère de Margot, l’héroïne. C’est bien dosé, bien écrit mais il y a tellement d’émotions qui m’ont transportée à cette lecture que j’ai dû arrêter ce livre. Si jamais vous le lisez et que vous êtes sensible, hésitez pas à sauter ce chapitre car il est tellement prenant que ce fut difficile pour moi de vouloir lire la suite (et Lily sait de quoi je parle). Le reste du roman concerne Margot et son désir de vengeance, de connaître la vérité et de faire payer les souffrances physiques et mentale qu’a vécu sa mère.

Margot est un personnage très intéressant. A 30 ans, elle apprend qu’elle est le fruit du viol de sa mère et ce sur son lit de mort. Comment continuer à vivre avec une telle bombe (car c’est ça) larguée ? Et pourtant elle le doit et sans sa mère. Pour essayer de s’en sortir et d’avancer, elle fait le choix de comprendre, d’enquêter sur ce viol pour connaître ses véritables origines et ce à n’importe quel prix. On va donc suivre Margot dans son enquête qui petit à petit va nous plonger dans une spirale infernale dont l’issue est impossible à déterminer.

Autour d’elle, gravitent des personnages secondaires comme son amie Alice, son psy et surtout Gabriel. Gabriel l’infirmier qui va fonctionner non seulement comme ange gardien mais aussi comme conscience car à son contact, Margot va régulièrement remettre en question sa quête, sa vengeance au profit d’un bonheur possible avec lui.

Ensuite, intéressons-nous à l’écriture. Elle est belle, fluide et très prenante. Les mots sont savamment choisis et c’est pourquoi un tel sujet qu’est le viol est bien traité. Pas de trop ni de peu, juste ce qu’il faut. A travers cette histoire, Lætitia Milot rend un vibrant hommage à ces femmes qui subissent ces violences et qui parfois, n’obtiennent aucune réponse, solution voire reconnaissance. Mon petit bémol est que j’aurais aimé une histoire un peu plus longue. Pas que le roman est mauvais au contraire mais je pense que la quête de Margot aurait pu prendre un peu plus de temps et ainsi d’encore plus plonger dans une spirale infernale. Pas que je sois sadique mais ça aurait pu être plus approfondi selon moi. C’est un peu la même chose avec la fin. Elle est chouette, on a un beau cliffhanger mais de pas savoir ce qui arrive à un des personnages m’a frustrée. Elle m’a surprise malgré tout avec un dénouement … que je n’attendais pas du tout.

Conclusion

Un bon roman policier sur la quête identitaire et la violence faite aux femmes. Le dernier sujet est traité avec justesse et offre une fin des plus … surprenantes. Comme quoi parfois une comédienne cache un bon auteur. A très vite pour une nouvelle chronique !

Holly

A propos de Holly Goli

Holly Goli ou Noémie de mon prénom. 90's girl vouant un culte à Audrey Hepburn, passant son temps à écrire sur tout et n'importe quoi, culturée jusqu'au bout des ongles, prof d'anglais, ex-étudiante en lettres et ex-assistante de français chez les Anglais.

6 commentaires sur “« On se retrouvera », policier sur la quête identitaire et la violence faite aux femmes

  1. Je connais Laetitia Millot comme participante à dals car je n’ai jamais vu Plus belle… Je ne savais pas qu’elle était aussi romancière, le sujet est dur mais je pense regarder l’adaptation ce soir du coup. Merci pour la découverte !
    Dernier post de bianca : Peter Pan – J.M BarrieMy Profile

    1. Et bien c’est avec plaisir Bianca. Je me rappelle la sortie de ce roman mais il m’aura fallu attendre un peu avant de tomber dessus par hasard.
      En ayant vu la bande annonce, j’ai vu des changements minimes à l’histoire mais je pense que ce sera une bonne adaptation. J’espère juste que le premier chapitre, autrement dit le viol de la mère de Margot, ne sera pas aussi « horrible » que dans le roman (la description est minutieuse que ça fait froid dans le dos).

      A très vite ! 😉

  2. Le thème peut être intéressant mais si la fin n’est pas top et le sujet pas approfondi je préfère me réserver pour d’autres thrillers, et je crois en avoir vu récemment sur le même thème d’ailleurs… Je vais regarder. MAis avant, j’ai d’autres thriller à écouler dans ma pal.

    1. La fin est chouette. C’est juste que j’aime tellement un personnage que ne pas savoir ce qui arrive me l’a gâchée. Après c’est toi qui vois 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge