« Et soudain tout change », le jour où tout bascule

On a tous entendu le nom de Gilles Legardinier ces derniers temps. En effet, les derniers romans qu’il a écrit sont connus pour leur couverture mettant en scène un … chat. Étrange dirons-nous mais ça marche, ça se lit. Un de mes lectrices sur Facebook m’a conseillé de lire Ça peut pas rater. Ma tante l’ayant, j’ai testé … et approuvé. J’ai passé un excellent moment avec ce livre et Marie son héroïne. Naturellement, je me suis lancée dans la lecture des autres comme Demain j’arrête et Complètement cramé avant de finir par le dernier tombé entre mes mains, Et soudain tout change.

C’est quoi le pitch Holly ?

Pour sa dernière année de lycée, Camille a enfin la chance d’avoir ses meilleurs amis dans sa classe. Avec sa complice de toujours, Léa, avec Axel, Léo, Marie, et leur joyeuse bande, la jeune fille découvre ce qui fait la vie.

À quelques mois du bac, tous se demandent encore quel chemin ils vont prendre. Ils ignorent qu’avant l’été, le destin va leur faire vivre plus que dans toute une vie… Du meilleur au pire, avec l’énergie délirante et l’intensité de leur âge, entre espoirs démesurés, convictions et doutes, ils vont expérimenter, partager et se battre. Il faut souvent traverser le pire pour vivre le meilleur…

On en pense quoi ?

C’est mon préféré de Gilles Legardinier. Peut être parce que l’héroïne de bientôt 18 ans me rappelle moi par moment dans ma lecture, un épisode de ma vie, je sais pas. En tout cas, Camille me parle beaucoup.

Et soudain tout change, c’est donc l’histoire d’une bande d’amis, d’ados qui ont prévu de se lâcher cette année maintenant qu’ils sont tous réunis dans la même classe. On rit dès le livre ouvert et on suit Camille qui nous présente ses amis et le lien qui les unit. C’est un concentré de bonne humeur, une histoire qui parle d’adolescents à l’aube de l’âge adulte.

Face à moi, Sabrina se remet de la crème sur les mains, comme elle le fait toutes les quarante-huit minutes exactement. Elle procède avec des gestes aussi mignons que rapides, comme une loutre qui se lustre les poils des pattes.

On passe par des tas de sentiments dans la tête de Camille et de ses amis : leurs joies, leurs peines, leurs rêves … et leurs peurs. Oui car tout d’un coup, le destin frappe l’un d’entre eux et c’est leur petit univers qui bascule.

Durant mon adolescence, j’ai été confrontée à ce destin qui frappe l’un de tes camarades et qui remet tout en cause. Parfois, cela s’est bien terminé mais parfois, non. Ce que vit cette bande de copains, je l’ai vécu moi aussi et le lire, même avec des événements et éléments différents, m’a bouleversée quelque peu (Ma Soeur Cosmique, merci de m’avoir écoutée après cette lecture). Mais Gilles Legardinier raconte cette histoire de manière juste et sobre car le sujet est grave mais on alterne avec l’insouciance et la remise en question, le tout saupoudré de quelques répliques tordantes.

Camille est attachante, forte, vulnérable à la fois par sa discrétion dans son groupe et par ses rêves. Le prof que l’on voit régulièrement, M.Rossi, c’est un prof dans la veine de Keating du Cercle des poètes disparus pour moi. C’est un prof engagé qui mise sur le bien-être de ses élèves plutôt que sur lui, il leur apprend bien plus de choses que dans les livres d’école. Il est aussi touché que ses élèves par le destin et moi … il m’a plu.

Bref, on rit de scènes comiques (le personnage de Tibor en tête) et de décisions qui fend le coeur. On rit puis l’instant d’après on pleure. Ascenseur émotionnel ? Je pense. Autant que pour Maybe Someday ? Peut être pas. Mais un bel apprentissage de la vie ça oui !

Conclusion

Et soudain tout change est un roman très humain, avec une histoire sur le passage à l’âge adulte écrite avec humour et sensibilité. Une histoire bien dosée avec des détails soignés et justes, sans sombrer dans le trop. On grandit trop vite parfois et ce roman nous replonge un peu dedans, nous offre de beaux souvenirs, parfois doux-amers mais auxquels on repense sans souffrance.

A propos de Holly Goli

Holly Goli ou Noémie de mon prénom. 90's girl vouant un culte à Audrey Hepburn, passant son temps à écrire sur tout et n'importe quoi, culturée jusqu'au bout des ongles, prof d'anglais, ex-étudiante en lettres et ex-assistante de français chez les Anglais.

8 commentaires sur “« Et soudain tout change », le jour où tout bascule

  1. Bonsoir !
    J’avais lu « Demain j’arrête » et j’avais été vraiment déçue.
    Il faut dire aussi que ma meilleure amie m’avait bassinée avec pendant des mois, avant que je ne me décide à le lire.
    Alors, j’avais trouvé ça pas mal mais pas de quoi casser trois pattes à un canard (non je n’ai pas 72 ans avec mon expression !).
    Tu me donnes presque envie de lui donner une nouvelle chance 😉
    Bises !
    Dernier post de Anything is possible : [Lecture] L’atelier des miracles, de Valérie Tong CuongMy Profile

    1. « Demain j’arrête » n’est pas son meilleur. C’est celui que j’ai le moins aimé. « Carrément cramé » est sympa et a un genre « so british ». Celui-ci … c’est vraiment le meilleur.

  2. Ah oui c’est ton préféré ?
    Je ne l’ai pas encore lu, mais ça ne saurait tarder ! Pour moi pour le moment le meilleur c’est « Demain j’arrête ». C’est aussi le premier que j’ai lu. Ça joue sûrement. Globalement je suis fan des héroïnes complètement frappées auxquelles, je dois bien l’admettre, je m’identifie pas mal !! 😉 J’avais aussi beaucoup aimé « Ça peut pas rater ».
    A bientôt. Bises
    Dernier post de Blablayablog : Tartines végétariennes : chèvre frais, radis, concombre et noisettesMy Profile

    1. Et oui en effet ^^
      « Ca peut pas rater » fut mon premier et il arrive en deuxième 🙂 C’est vrai que les héroïnes sont frappées mais attachantes malgré tout.
      A très vite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge