« Sauvage » de Maryse Maligne, thriller français à faire froid dans le dos

Il y a quelques années maintenant, j’étais encore lycéenne (enfin … j’étais sur la fin) et dans ma petite ville, j’ai eu la chance exceptionnelle de rencontrer une criminologue rochelaise qui faisait la promotion de son dernier roman : Sauvage. J’avais donc acheté le livre avant la séance de dédicace qui avait lieu quelques jours après. Je l’ai dévoré en une soirée. J’ai rangé ma bibliothèque récemment et je suis retombée dessus. Et j’ai eu envie de le relire et de vous en parler.

C’est quoi le pitch Holly ?

Une fille naïve, rejetée par le monde. Pour se défendre, elle se met à tuer. Pour grandir aussi, sans doute. Sur ses traces, un couple que tout oppose : un policier cachant derrière sa veulerie sa propre souffrance, et une experte en criminologie que la vie n’a pas davantage épargnée. Trois itinéraires tortueux qui vont peu à peu se rejoindre, le passé venant cruellement éclaircir le présent, comme si la quête du bonheur devait franchir les portes des épreuves.

On en pense quoi ?

Ce roman est un vrai polar psychologique. Chloé Saint-Laurent et Profilage, c’est de la rigolade. C’est un polar, un vrai. Jusqu’à maintenant, les grands auteurs de romans policiers (selon moi of course) sont le plus souvent américains. Je suis une grand adepte de James Patterson (surtout sa série Women’s Murder Club) qui vraiment permet de rentrer dans la tête de ses personnages (et de ses tueurs par moment). Ils n’ont qu’à bien se tenir car Maryse Maligne mérite d’avoir son nom parmi les leurs.

Dans Sauvage, elle raconte l’histoire de Bryséide, une jeune fille aux formes plus que rondes, abandonnée enfant par ses parents qui, pour se défendre et grandir, se met à tuer. Dans chacun de ses meurtres, elle déverse colère et haine qui l’ont engloutie durant toutes ces années. Au fur et à mesure, elle va changer à la fois physiquement et mentalement, devenir quelqu’un d’autre, celle qu’elle a toujours rêvé d’être. Sur son chemin, elle rencontrera Barbara, criminologue aux blessures secrètes et Romaric, un flic cachant derrière sa veulerie sa propre souffrance, tous deux chargés de la comprendre et de l’arrêter. Trois personnages torturés qui contre toute attente sont liés par un même passé.

Je n’avais encore jamais lu de polar psychologique, enfin des polars écrits par de vrais spécialistes de la psychologie. J’ai été totalement servie. Ce fut un moment incroyable (je psychote beaucoup sur les personnages quand je lis un roman (comme un certain Christian Grey qui manque clairement de profondeur dans son caractère). Je n’ai lâché Sauvage qu’à la dernière ligne : je l’ai lu en une journée, sans presque m’interrompre. Je fus impressionnée par la façon dont Maryse Maligne nous fait rentrer dans la tête de ses personnages, en particulier Bryséide. Fabuleux ! Mieux encore que James Patterson.

Je sais qu’elle a publié d’autres romans depuis celui-ci (ndlr : il date de 2008) et je pense me plonger d’ici quelques temps dans l’un d’eux.

Conclusion

Un excellent polar bien de chez nous, offrant de la vraie psychologie avec des personnages hauts en couleur, avec des fêlures qui nous touchent. Mais aussi des personnages vraiment flippants à faire froid dans le dos. Une histoire bouleversante malgré la noirceur. Si jamais vous avez l’occasion de tomber dessus, n’hésitez pas ! Lisez-le !

A propos de Holly Goli

Holly Goli ou Noémie de mon prénom. 90's girl vouant un culte à Audrey Hepburn, passant son temps à écrire sur tout et n'importe quoi, culturée jusqu'au bout des ongles, prof d'anglais, ex-étudiante en lettres et ex-assistante de français chez les Anglais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge