La rétro littéraire : “Reviens mon ange”, l’ultime témoignage d’amour

Bonjour tout le monde ! Alors que lundi j’ai eu l’agréable surprise de découvrir mon dernier article pour MGG en grande UNE Culture sur le site Hellocoton, je prends enfin le temps de revenir sur mon blog pour vous parler dans une rétro littéraire que je n’avais pas fait depuis un moment, d’un livre lu il a longtemps (moins d’un an promis !) et qui fait bien évidemment écho à ma chronique de N’oublie pas que je t’aime de Jérôme-Arnaud Wagner et pour cause ! C’est le livre qui est cité dedans (si ma mémoire ne me fait pas défaut) !

C’est quoi le pitch Holly ?

La suite romanesque de “N’oublie pas que je t’aime”. Une histoire d’amour hors du commun, avec trame policière en toile de fond… Alison croit encore au Prince charmant, et va tomber sous le charme trompeur de Frank, un bel américain, pour qui elle abandonne tout, son métier de journaliste, son pays, et surtout Max, son véritable amour secret, pour suivre ce dernier outre-Atlantique. Ce n’est qu’arrivée à Los Angeles, la “cité des anges”, qu’Alison se rendra compte peu à peu que Frank n’est pas vraiment l’homme qu’elle croyait épouser, et qu’elle a perdu Max, son véritable amour, son “Ange Gardien”…
Cette femme au grand cœur va soudain se trouver mêlée à une intrigue policière dans le monde de la télévision où elle évolue, prise dans une machination infernale qui semble en route pour la broyer. L’amour vrai sera-t-il plus fort que les forces démoniaques ? Son Ange reviendra t-il pour la sauver ? Le destin pourra t-il être inversé ? L’auteur reprend une histoire qui avait été commencée par sa femme disparue brutalement et restée inachevée.
C’est un ultime témoignage d’amour, et aussi un “message” venu d’ailleurs, envoyé à tous les amoureux de la terre.

Retour … vers le passé

Une petite piqûre de rappel s’impose je pense. Dans ma chronique citée plus haut, je vous évoquais la merveilleuse histoire d’amour d’Arnaud et Emmanuelle qui s’est terminée tragiquement par la disparition à l’âge de 35 ans de cette dernière. Je vous disais aussi que je trouvais cette femme totalement fascinante et que j’aurais aimé la connaître. Dans ce livre, Arnaud parle du roman que son épouse a commencé à écrire et que malheureusement, elle a laissé en suspend avec sa mort. C’est donc pour un ultime témoignage d’amour à sa femme qu’Arnaud termine son roman et le publie l’année dernière sous le nom Reviens mon ange.

Et donc ? On en pense quoi ?

Je ne pouvais pas ne pas lire le roman d’Emmanuelle. Je serai passée à côté de quelque chose de magnifique.

Nous suivons donc Alison, moitié américaine, moitié française, travaillant pour France Télévisions. Un beau jour, elle tombe amoureuse de Frank et quitte tout, même Max, son ami de toujours qui l’aime en secret, pour le suivre et l’épouser. Elle va très vite déchanter et comprendre qu’elle a abandonné son seul véritable amour.

Quand on commence le roman, on se retrouve pas seulement face à des personnages de fiction non ! On a aussi l’âme de véritables personnes avec nous. Alison et Emmanuelle sont une seule et même personne … Max est sans conteste Arnaud et quant à Frank, c’est très certainement l’homme avec lequel Emmanuelle était en couple quand elle a rencontré Arnaud (du moins, c’est ainsi que je le vois). Que dire … j’ai été totalement happée par les mots d’Emmanuelle car oui ! Même si elle ne l’a pas fini, c’est son roman et croyez-moi, on sait que c’est elle qui a écrit ses mots (la préface de l’auteur nous l’explique aussi). Nous sommes face à une histoire d’amour semée d’embûches entre Max et Alison mais ce qui est le plus important, c’est l’intrigue policière qui est l’élément majeur de ce roman. Alison se retrouve piégée dans une machination dont elle ignore elle-même pourquoi elle plutôt qu’une autre. L’écriture est tellement fluide qu’on ne peut pas s’arrêter jusqu’au dénouement final. Et puis, quel plaisir de se trouver dans un roman français dans Paris, dans un univers bien de chez nous et non pas aux États-Unis. De plus, c’est le milieu du journalisme, un milieu que je ne trouve pas souvent dans les romans que je lis et ça m’a fait une bouffée d’air frais.

En tout honnêteté et sans mentir, je pense qu’Emmanuelle aurait eu une magnifique carrière d’auteur si vous voulez mon avis. Malheureusement, elle n’en aura pas eu le temps. C’est donc Arnaud, son mari, qui reprend le flambeau de son histoire à l’aide des notes de son épouse. Et moi, je l’ai senti ! Ce changement d’auteur. En effet, il est arrivé à un moment de ma lecture où j’ai eu le sentiment de ne plus suivre Emmanuelle, que c’était quelqu’un d’autre qui avait pris les rênes à sa place. J’ai donc eu un petit pincement au cœur. Emmanuelle n’était plus là pour raconter la suite de son histoire, c’est son mari qu’on suivra pour la fin. Pourquoi moi l’ai-je senti alors que ma mère non ? Peut être parce que je me suis reconnue en Emmanuelle, en Alison aussi, et que donc j’ai pu sentir que le lien qui me retenait à ses mots avait disparu. Je ne sais pas … Non pas que son mari écrit mal bien au contraire ! Il a la même fluidité que son épouse mais … c’est avant tout l’histoire sortie tout droit de l’esprit d’Emmanuelle et il est très difficile, même avec les notes qu’elle lui a laissé, de rester dans le même style, la même optique que son auteur d’origine.

Une fois le livre fermé, je me suis sentie heureuse. Heureuse de savoir qu’Emmanuelle n’est pas partie en ne laissant rien derrière elle. Elle nous a écrit ce superbe roman et moi, je me sens encore plus ravie d’avoir pu la retrouver une nouvelle fois et d’avoir ressenti encore au fond de moi cette histoire d’amour qui la lie à son mari. La jalousie que j’avais ressenti à la lecture de N’oublie pas que je t’aime n’est plus là depuis longtemps. C’est juste du bonheur pur et simple. Emmanuelle n’est peut être plus là aujourd’hui mais durant ma lecture, elle était là avec moi, avec son mari et j’ai été témoin ultime de leur amour à travers Alison et Max (je sais … je vis dans un monde de bisounours. Ça vous paraît kitch mais c’est ce que j’ai ressenti).

En conclusion …

Si vous aimez les histoires d’amour, n’hésitez pas à vous plonger dans cette histoire, vous découvrirez le talent d’un auteur disparu trop tôt pour connaître le succès qu’elle méritait. En tout cas moi, je l’ai fait et je ne le regrette pas. Sinon, la trame de l’histoire, la tournure, … me rappelle un peu un roman tout juste terminé et que je vais bientôt chroniquer : Entre mes mains le bonheur se faufile d’Agnès Martin-Lugand. Les personnages sont totalement différents mais … l’engrenage machiavélique qui apparaît ne peut m’empêcher de penser à ce roman.

En attendant, je vous souhaite à tous de très belles fêtes de fin d’année, de passer un bon réveillon ce soir et à l’année prochaine !

About Holly Goli

Holly Goli ou Noémie de mon prénom. 90's girl vouant un culte à Audrey Hepburn, passant son temps à écrire sur tout et n'importe quoi, culturée jusqu'au bout des ongles, prof d'anglais, ex-étudiante en lettres et ex-assistante de français chez les Anglais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge