Avant, j’avais une vie sociale. Mais “ça”, c’était avant (l’été)

Bonsoir tout le monde !

Voilà deux semaines (et plus) que je suis bien bien silencieuse … mais je tiens à préciser que ce n’est pas ma faute. Tout d’abord, j’ai enterré ma grand-mère il y a deux semaines … no comment ! (j’ai encore plein de choses à digérer avec elle) Ensuite … et c’est LA raison de mon absence prolongée sur la blogo … j’ai trouvé un job saisonnier !

Yeah ! Il était temps Holly !

Et devinez dans quoi j’ai trouvé ? Je vous le donne en mille … je travaille dans les melons (attention, ceci n’est pas à censurer donc blagues graveleuses, passez votre chemin). Mon job consiste à cueillir les melons dans les champs soit la position debout, penchée en avant (avec parfois des positions à la Spiderman quand les melons sont bien cachés). Mais attention, c’est assez spécial comme job.

D’abord, il te faut une paire de gant, en cuir de préférence, car les feuilles de melon … c’est des saletés ! Ca te griffe de partout et tu peux dire adieu à ta belle manucure toute belle que t’a mis des semaines à entretenir pour être parfaite à la prochaine réunion de famille. Puis faut pas oublier la casquette, la crème solaire et les litres d’eau si tu veux pas finir à l’horizontal en plein milieu du champ.

Surtout avec les températures … déjà plus de 6 gens de perdu

Et les courbatures … si comme moi, tu es plutôt habitué à ne pas trop faire de sport (le minimum en tout cas), tu te retrouves avec des fesses en béton armé (qui vont faire plaisir à Chéri chou) et tu grimaces tellement quand tu t’assoies sur une chaise que tout le monde pense que Christian Grey a dégoté une nouvelle soumise en ta personne. Et pendant trois jours … c’est l’horreur ! T’as tellement mal que tu fais tout pour ne pas t’asseoir à moins que tu n’aies vraiment pas d’autre choix et tu marches comme les petits vieux avec leur déambulateur.

Euh … façon de parler Grand-mère. Je vais pas aussi vite que toi (c’est pour dire)

Et puis un jour et demi après avoir commencé dans les champs, on t’annonce qu’on a besoin de toi au calibrage. WTF ??? Ca veut dire quoi ? Et bah que tu troques tes réveils à 5h du mat’ pour commencer à 6h par des heures (aller … environ 2-3h de plus) supplémentaires au lit et le soleil qui te cogne sur la tête et te donne envie de boire toutes les 10 secondes contre un lieu à l’abri du soleil, à l’ombre avec une chambre froide juste à côté pour bien te rafraichir.

Vade Retro !!!

C’est le paradis ! Et bien en fait, tu vas très vite déchanter. Ton nouveau boulot consiste à mettre les melons dans des cageots. Bien, pas trop compliqué en fait puisque qu’une machine te les envoie en fonction de leur poids dans les casiers métalliques correspondants et pourtant … cette machine va vite devenir ta pire ennemie. Elle t’envoie tellement vite les melons que si tu as le malheur d’avoir tes mains dans le casier à attraper les melons alors qu’un melon arrive et bien tu te le prends sur les doigts. Conséquences ? Et bien tu peux dire adieu à tes ongles qui se cassent à force de se manger des melons (et tout le monde pense que tu les as rongés), tes doigts deviennent tout calleux (et adieu la peau douce !) et pèlent même parfois et surtout les “pop” de la machine te rend dingue !!! Les melons … t’en peux plus et si tu adorais en manger (avec du pain et du beurre demi-sel) et bien maintenant … tu fais une overdose à leur vue sur la table. Et pour peu que les journées soient bonnes niveau cueillette, t’en as pour jusqu’à plus de 19h (avec une pause pour manger assurément !). Tu rentres alors chez toi, fatiguée, épuisée, tout un tas d’ “ée” pour manger et aller direct dodoter sans passer par la case “blog” ou même “TV” (et sans toucher les 20 000). Certes, tu sais que la paie à la fin du mois sera bien et que l’aventure chez les Rosbifs sera awesome mais … voilà. Avant, tu avais une vie sociale mais ça … c’était avant.

Sur ce, je vais me coucher.

PS : le rythme sera donc très réduit mais cette semaine a l’air d’être creuse alors bonjour les articles (peut être).

About Holly Goli

Holly Goli ou Noémie de mon prénom. 90's girl vouant un culte à Audrey Hepburn, passant son temps à écrire sur tout et n'importe quoi, culturée jusqu'au bout des ongles, prof d'anglais, ex-étudiante en lettres et ex-assistante de français chez les Anglais.

15 thoughts on “Avant, j’avais une vie sociale. Mais “ça”, c’était avant (l’été)

  1. J’adore ! Même si j’avais la chance de connaître déjà plusieurs détails de ton aventure quotidienne au pays des melons, c’est un vrai plaisir de te lire ma Soeur Cosmique. Ça m’avait manqué. Et ton texte est bourré d’humour 😉 Pour la vie sociale mise en berne… Bienvenue dans mon quotidien !! Ahah. Il faut penser “compte en banque rempli” pour survivre 😀 Bon courage ma Holly adorée.

    1. Et le compte en banque est déjà délesté un peu (j’ai craqué en pensant à toi d’ailleurs). Tu sais que je pense à toi à chaque fois que je mets un melon dans un cageot ? Bah en fait non mais maintenant tu sais. A force de les mettre dans les cageots, j’ai eu tout loisir de travailler mon texte dans ma tête pour le pondre ce soir.
      En tout cas merci ma Soeur Cosmique et bon courage à toi aussi 😉

  2. Une année j’ai vécu la suite de ce que tu fais : la vente de melons.
    D’ailleurs, tu peux y apprendre -grâce à certains clients…- que les melons poussent dans les arbres… 😉
    Tu fais cela un mois ?
    Bon courage en tous les cas, ce n’est pas facile du tout… :/

    1. Et bien je fais le calibrage seulement mais la vente est juste à côté donc si besoin, je peux aller aider.
      Je fais ça jusqu’au 20 septembre pour pouvoir ensuite partir en Angleterre avec un peu de sous histoire de pas tomber en rade.
      Merci en tout cas 🙂

  3. Ce que tu as raté entre temps: 1) La preview de Sherlock saison 3: John a une moustache et c’est hideux. 2) L’annonce du nouveau Doc: Peter Capaldi, qui avait déjà joué dans The Fires of Pompeii (et j’adore ce mec).

    Sinon…je compatis! J’ai déjà expérimenté les joies du travail saisonnier à l’arrache, dans l’HORECA. Comme je n’avais pas l’âge requis pour aller en caisse, allons-y pour les vaisselles depuis 9h du matin jusqu’à 22h le soir (ben oui tu dois finir avant de rentrer) dans une pièce à 31°C facile et en portant le polo réglementaire. Et vite que je me suis barrée en courant!

    Au plaisir de te voir revenir dans ma ptite vie, j’espère que tes fesses vont pas trop te faire souffrir, je te fais d’énoooooormes bisous, Ana

    1. Arf ! J’ai raté tout ça ! Je vais vite me rattraper j’espère.
      La vaisselle … un truc que j’ai toujours détesté … enfin bref. J’avoue que c’était pas mal (ironie inside) comme job.
      Sinon mes fesses se portent comme un charme du moins pour le moment. C’est mes coudes qui subissent avec le fait de pousser les cageots sur la tapis, je me rappe sans cesse et j’ai des tas de croûtes.
      Je te fais plein de bisous moi aussi ma Ana <3

      1. Ben comme ça tu te transformes petit à petit en mutante et bientôt on t’appellera Croutewoman! (oui je fais de l’humour là-dessus, fouettez-moi) <3

  4. Bon courage pour ton job d’été Holly ! Il faut te dire que ca n’est que passager et que bientôt tu auras une vie trop cool au pays du thé et des petits gâteaux ! J’espère que tu ne m’oubliera pas (tu n’as pas intérêt) et que tu continuera à me donner des nouvelles (sinon je viens te botter les fesses j’te préviens !)

  5. Grosses pensées pour toi ma poulette, je compatis, ma grand mère est partie l’année dernière.
    Et puis bon courage pour le boulot !!! je ne sais pas si je serai capable de faire un truc pareil (je suis une feignasse !)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge