50 shades freed … I’m free !!!!!!!!!!!

Et nous voilà reparti pour la 3° chronique littéraire de la soirée et en direct de mon canapé (la flemme d’aller voir le feu d’artifice, je le regarde de chez moi). Et nous allons parler du 3° tome de la saga qui a fait parler d’elle, j’ai nommé “50 shades”. Après avoir dévoré le premier tome de l’histoire d’amour d’Ana et Chrisitian, j’en étais ressortie assez mitigé et ma lecture du deuxième tome s’est allongée et a duré un mois et là … ce fut une catastrophe à mes yeux. Plus de mauvaises choses que de bonnes et pourtant … le fait de changer de narrateur à la fin du 2 m’a donné envie de lire le dernier tome de cette histoire d’amour mêlant du BSDM soft dirons-nous.

Qu’en ai-je pensé au final ? Et bien … je reste encore et toujours mitigé mais en bien finalement. J’ai trouvé Ana un peu moins cruche dans ce tome. Peut être est-ce le fait que Mademoiselle Steele est devenue Madame Grey (ah oui désolée du spoiler mais je crois que tout le monde le savait non ?) ? Je l’ignore. Toujours est-il que ce livre démarre par la lune de miel des deux protagonistes (rassurez-vous, E.L James nous offre des flashbacks pour qu’on puisse en profiter un peu (et entretenir notre “libido” littéraire)). Ils voyagent en Europe pendant 3 semaines avec en plus de visiter Versailles (veinards !), des casinos et je ne sais quoi d’autre, ils continuent leurs parties de jambes en l’air bien que Mister Christian soit tout de même plus tendre (mais rassurez-vous, il aime toujours autant les petits jeux). L’effet bague au doigt ? Hum … Peut être. Toute cette partie du roman soit les 6 premiers chapitres … c’est de la guimauve en puissance avec les phrases devenues cultes “Tu es à moi” “Oui pour toujours Christian” bref … long et gonflant et même le sexe n’a rien changé à tout ça (pas même les menottes !).

Ça ce n’est vraiment que le GROS point négatif après c’est plutôt des bonnes petites choses mêlées à des moins bonnes. Une bonne petite chose ? La déesse intérieure d’Ana semble s’être calmée (hé hé Emmanuel Moire a gagné Danse avec les stars c’est pour ça ^^) sur la danse et s’est glissée dans la peau d’une bibliothécaire lectrice de Dickens. Et elle apparaît … presque pas (Hourra ! Dieu m’a donné la foi ! (euh je sors)) ! Que ça fait du bien car franchement, elle sert à rien cette bonne femme. Après, le vocabulaire change un peu et j’ai trouvé moins de “Waouh” et cie (mais le style de l’auteur est toujours aussi pourri). Le sexe est toujours très présent mais notre ami Christian commence peu à peu à s’ouvrir (ENFIN il était temps !) tout en conservant son côté maniaque du contrôle (dur dur de s’en séparer et sans … je suis pas sûre de l’apprécier autant le Mister Grey). Le sexe m’a semblé moins redondant que dans le tome 2 (un bon point).

L’histoire devient intéressante à partir du chapitre 7 et du retour du fameux personnage qui aurait mérité un plus grand rôle dans le tome précédent : Jack Hyde. L’ex-patron d’Ana a un rôle à sa mesure. Le seul hic, c’est que ce cher monsieur n’est pas présent très longtemps (un petit coup de Sawyer et puis s’en va) alors que quand on sait pourquoi il s’attaque à Grey … bah voilà, il y avait matière à travailler et c’est raté ! C’est comme pour Christian. Potentiel de malade mais pas assez exploité (dommage car on en apprend un peu plus sur son passé dans ce tome mais c’est trop court !!!) encore une fois dans ce tome. Et pourquoi ?

Et bien la cruche Ana bien sûr ! Mademoiselle pardon … Madame en devenant l’épouse de Christian a pris du poil de la bête et une certaine assurance ce qui est plaisant. Résultat : des disputes apparaissent dans le couple phare et qu’est ce que je suis contente !!! Ca permet de sortir de la bulle sexuelle et de découvrir un peu plus le Christian que je rêvais de voir. Bon il a toujours un manque de développement mais bon … au moins, on évolue (mais pas assez).

En parlant d’évolution, on se souvient tous qu’E.L James va un peu vite en besogne niveau histoire et bien c’est toujours le cas ici. Jack Hyde en fait les frais (dommage !) mais aussi Dr Flynn qui n’apparait que deux pauvres lignes et il n’est que cité !!! (bah flûte !). Après il y a l’histoire des enfants, le grand sujet de conversation du roman suite au mariage et là … j’ai ri (nan mais allô ?). Ca tombe comme un cheveux sur la soupe ce truc et on est forcé de rigoler. La seule scène que j’ai adoré dans le roman, c’est THE dispute entre Christian et Ana avec la réapparition de Mrs Robinson (le temps de quelques lignes elle aussi). Là j’ai pris mon pied (euh … attention hein ?) car voilà de l’action (enfin si on peut dire ça) qui me plaisait et qui aurait dû être plus présente à mon goût. Bref …

Pour finir, un dernier point, je zappe les autres personnages de l’histoire genre Kate, Elliot et cie car même si c’est bien de les voir … ils servent pas à grand chose, la fin. Certes l’épilogue fait sourire (Papa-Maman qui continuent les jeux entre eux pendant que les enfants sont au lit … mouaif je ris) mais c’est ce que vient après qui me plait … la rencontre Ana-Christian … du point de vue de Christian ! OMG ! Là c’est de l’écriture ! Pourquoi le livre n’est pas de son point de vue à lui ? Ca aurait été mille fois mieux !

C’est clair que ce n’est pas un chef d’oeuvre cette trilogie et pourtant, en fermant le livre … j’ai quand même ressenti un petit pincement de martinet à mon petit coeur. Même s’ils manquaient de recherches, Ana et Christian (enfin surtout Christian) avait tout de même quelque chose qui me plaisait malgré tout (et je parle pas du sexe bande d’obsédés !). Qui sait ? Peut être que plus tard, je me replongerai volontiers dans leur histoire à nouveau (on verra bien, dixit ma déesse intérieure).

About Holly Goli

Holly Goli ou Noémie de mon prénom. 90's girl vouant un culte à Audrey Hepburn, passant son temps à écrire sur tout et n'importe quoi, culturée jusqu'au bout des ongles, prof d'anglais, ex-étudiante en lettres et ex-assistante de français chez les Anglais.

10 thoughts on “50 shades freed … I’m free !!!!!!!!!!!

      1. Ça s’appelle Sunkissed. J’étais tombée dessus un peu par hasard sans faire attention au genre ! lol de toutes façons j’en parlerai bientôt! 😉

  1. J’avais beaucoup aimé le tome 1 mais comme toi très déçu du tome 2 et 3 …. Toujours la même chose, on avance pas,…. Et dire que toutes mes collègues ne parlent que de cette saga toute la journée…. tu as une corde ? 😀

    1. Effectivement, c’est pas de la grande littérature. Dans ce genre là, j’ai préféré la série “Crossfire”. Je t’avoue quand même que j’ai longuement hésité avant d’attaquer le 2.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge