[Arrêt sur image] Le temps d’un été (Evening)

Bonjour tout le monde ! J’espère que vous passez un bon week-end avec du soleil etc … De mon côté, entre deux cueillettes de fraises (elles sont super grosses et bien rouges dans le potager familiale) et lecture du dernier tome de la saga « 50 shades » (bah oui parce qu’il faut que je le finisse même si Ana est une cruche et que Christian semble avoir gagné du potentiel), je vais vous parler d’un film que je cite assez souvent dans mes chroniques TFMA du samedi et qui fait partie de mes films préférés : « Evening » (oui parce que le titre français … il est juste trop pourri et calqué sur une certaine adaptation de Nicholas Sparks).

Alors comme vous le savez tous, Chouchou British (aka Hugh Dancy pour ceux qui débarquent ici), c’est juste mon gros fantasme au ciné et même ailleurs. Un beau britannique avec des yeux bleus magnifiques et une toison bouclée brune sur la tête (du moins, jusqu’à ce qu’il se les coupe) avec un accent … OMG ! J’ai déjà parlé de lui dans des TFMA mais aussi dans le film « Adam » où il a le premier rôle. En ce moment, on le retrouve dans la série « Hannibal » en agent profiler du FBI et  … Bref ! Je le veux dans mon lit. Le hic ? Môssieur a rencontré l’amour de sa vie, Claire Danes (« Homeland », « Roméo + Juliette »), lors d’un film sorti en 2007 dans lequel ils partagent l’affiche avec la grande Meryl Streep (et comme je l’aime, fallait que je vois ce film) et donc, après des recherches, j’ai trouvé et vu le film … et maintenant, je le regarde régulièrement et c’est devenu un de mes films cultes (et j’essaie tant bien que mal de le montrer à mes parents).

« Evening », c’est quoi ? Une femme âgée de 65 ans (Vanessa Redgrave) et atteinte d’un cancer, révèle à ses deux filles (la regrettée Natasha Richardson (fille dans la vraie vie de Vanessa) et Toni Colette) le nom de son amour de jeunesse. Le temps d’un week-end, elle revit le temps où elle était Ann Grant (Claire Danes), une jeune fille de New-York venue aider une amie (Mamie Gummer, la fille de Meryl !) sur le point de se marier. Elle avait alors rencontré Harris Arden (Patrick Wilson), un homme qui allait changer sa vie, et celle de ses filles, pour toujours…

Coucou c’est moi que v’là ! Attention ! Ca promet des choses.

C’est le genre de film qui fait pleurer, rire (euh … pas trop quand même), … bref, un drame (et moi, j’aime les drames). Donc on jongle entre deux époques, tout d’abord celle Ann mourante puis celle d’Ann jeune. Bon on voit surtout Ann jeune qui arrive au mariage de sa meilleure amie, Lila, et retrouve une certaine ambiance qu’elle avait perdu. Elle retrouve Buddy (joué par Chouchou British),  le frère de Lila et son grand-ami, mais surtout, elle rencontre Harris avec qui elle va partager des moments magiques et inoubliables avant qu’un drame ne survienne pour finalement tout faire basculer.

Claire Danes était jusqu’à maintenant pour moi la Juliette de Baz Luhrman car le peu de films que j’ai vu avec elle … bah ça casse pas des briques. J’ai trouvé qu’elle interprétait une très belle Ann et ce même si je trouve que par moment, son visage n’exprime pas assez certaines émotions. On voit donc cette femme mourante revivre un épisode important de sa vie et qu’elle aurait aimé changer mais en le revivant, elle finit par se rendre compte que son destin était déjà tracé et que rien de pouvait y changer. Changer le passé implique des modifications dans le présent et au fur et à mesure que nous revivons le mariage de Lila, on s’aperçoit qu’Ann n’est certes pas heureuse mais que de toute manière, elle aura une belle vie.

Après, j’ai découvert Mamie, la fille de ma Meryl et même si on la voit peu … elle dégage un petit quelque chose d’intéressant. C’est vrai qu’elle a pas un personnage haut en couleur loin de là. Elle montre assez bien la fragilité de Lila qui choisit de s’enfermer dans un mariage sans passion.

OMG Ma fille est mariée !!!

Glenn Close en Maman Buddy et Lila … elle est juste excellente. Ca lui va bien les drames en fait même si parfois, elle ressemble à une statue.

Il est mignon mon Chouchou hein ?

D’ailleurs Buddy … quand on y pense, c’est lui le fil rouge de l’histoire. Lui le fils rejeté par Papa, adoré par Maman, le fils alcoolique amoureux (de qui ? Bah regardez le film !), lui la tête dans les nuages, le rêveur qui fait rien de sa vie et bien c’est pourtant lui qui a le rôle le plus important (et je dis pas ça parce que c’est Chouchou British), c’est lui qui est « quelqu’un » et a le pouvoir dont il a tant rêvé. Je peux pas en dire plus au risque de tout gâcher par avance. Juste pour dire que c’est la joie de vivre incarnée ce Buddy, un rayon de soleil dans cet univers oppressant de richesse (vu que lui, il en a rien à faire de tout cet argent).

Et Meryl … ah Meryl ! Elle n’a qu’un tout petit rôle, celui de Lila âgée (je pense d’ailleurs qu’elle a été prise car étant la mère de l’interprète de Lila jeune … ça le faisait encore mieux). Vanessa … j’ai vu de nombreux films avec elle mais bizarrement, ça ne m’a pas tant marqué que ça.

Connie, Ann et Nina

Alors oui, le fait de jongler entre les deux époques est déroutant au début surtout du fait qu’Ann est malade et que donc … il faut bien ressentir sa confusion mais finalement, ce n’est pas si mal que ça. C’est un film qui est triste cela va de soi mais j’ai trouvé qu’il reflétait beaucoup de thèmes : l’amour, l’amitié, la famille (riche), les classes sociales, les regrets, les souvenirs … bref … tout un tas de thèmes vu et revu mais qui pourtant, associés les uns aux autres rendent un petit quelque chose de bien. Et puis, j’ai beaucoup apprécié que l’histoire ne tourne pas seulement autour des souvenirs d’Ann mais aussi autour de ses deux filles, une surtout. Ainsi, on peut voir les différences entre la mère et la fille.

En conclusion, j’aime ce film point ! Pas parce qu’il réunit Meryl et Chouchou British mais parce qu’à travers le drame, j’ai retrouvé des choses que j’aime voir dans un film.

A propos de Holly Goli

Holly Goli ou Noémie de mon prénom. 90's girl vouant un culte à Audrey Hepburn, passant son temps à écrire sur tout et n'importe quoi, culturée jusqu'au bout des ongles, prof d'anglais, ex-étudiante en lettres et ex-assistante de français chez les Anglais.

8 commentaires sur “[Arrêt sur image] Le temps d’un été (Evening)

  1. Eh bien, malgré que je ne suis pas une grande adepte des drames, je vais essayer celui-ci. Après tout, j’avais bien adoré The Notebook. 😉

    Merci ma chérie de m’avoir offert cette tranche de toi! 🙂 <3

    1. Bon ce n’est pas aussi triste que The Notebook mais un peu tout de même. 🙂 Mais comme ça, tu sauras à chaque fois que j’en parlerai dans un TFMA ^^

      Merci à toi d’avoir lu cette (longue) tranche de vie ♥♥♥♥♥

    1. Depuis le temps que je gonfle ma copine Bigre avec ce film dans mes articles du samedi, il était temps de rattraper l’erreur bref …
      J’aime regarder des films que tu verras nulle part ailleurs car c’est souvent eux les meilleurs.

  2. Un film que j’aime beaucoup aussi. J’avais lu le roman de Susan Minot que j’avais adoré et quand j’ai vu qu’un film existait, je me suis précipitée dessus. Le casting est parfait!
    Mention spéciale bien entendu à Chouchou British! Toujours aussi parfait!

    1. En fait, ça dépend la version que tu regardes. La version québécoise est vraiment déprimante car le doublage n’a pas véritablement d’intonation. Sinon, j’avoue que la version française et originale passent assez bien. La déprime commence vraiment après 30 min de film. Alors c’est à toi de voir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge