[La rétro littéraire] Un homme à distance de Katherine Pancol

C’est encore moi ! J’avais bien dit que je reviendrais poster une autre chronique ! Alors ce soir, je parle d’un court roman composé de lettres qui fait écho à un article que ma Soeur Cosmique a publié il y a quelques temps : « Un homme à distance ».
C’est l’histoire donc de Kay Bartholdi. Elle est libraire à Fécamp. Sa librairie s’appelle Les Palmiers Sauvages, hommage au roman éponyme de William Faulkner (et c’est comme ça que je peux balancer le nom en cours de trad quand le prof est en galère 😀 ). Elle y mène une vie heureuse et tranquille parmi ses livres (j’aimerais bien moi !) jusqu’au jour où tout va changer. Un homme, Jonathan Shields, vient dans sa librairie. Il y laisse une note pour qu’on lui procure des éditions anciennes, « si possible numérotées ». De plus, cet américain voyageant beaucoup, il attend de la jeune libraire qu’elle lui envoie les ouvrages par la poste, aux endroits où il s’arrête. Pour lui faciliter la tâche, il a donné la liste de ses différentes escales avec dates et adresses. Seulement voilà, Kay n’était pas là quand il a remis la note et la liste. C’est sa vendeuse qui l’a réceptionné. C’est pourquoi Kay lui écrit pour le remercier de sa confiance. Jonathan y répond. Petit à petit, à travers un échange épistolaire, leurs goûts livresques laisseront la place à quelque chose de moins officiel, de plus inquisiteur et de plus tendre : un véritable dialogue amoureux. Ils se confient l’un à l’autre, se disputent et cette nouvelle relation fait peur à Kay, habitée par une blessure ancienne, qui essaie de la repousser.« Dis-moi ce que tu lis, je te dirai qui tu es et ce que tu aimes . . . ». Ainsi serait défini ce roman par lettres interposées de Katherine Pancol, si différent des romans que l’on a l’habitude de lire. En effet, on en écrit plus depuis le XVIIIe siècle (et puis quand on a bouffé du Madame de Sévigné à l’école … bref). Ce livre alors se lit d’une traite, sans que l’on puisse s’arrêter. Il nous offre un final bouleversant et magnifique qui, pour tout dire, m’a fait pleurer. Ce qui est chose rare (mais comme je parle souvent de livres qui me font pleurer … bah à force on voit plus la différence). Un merveilleux voyage avec deux personnages attachants que je vous conseille, que vous soyez fille ou garçon, romantique ou pas.

About Holly Goli

Holly Goli ou Noémie de mon prénom. 90's girl vouant un culte à Audrey Hepburn, passant son temps à écrire sur tout et n'importe quoi, culturée jusqu'au bout des ongles, prof d'anglais, ex-étudiante en lettres et ex-assistante de français chez les Anglais.

14 thoughts on “[La rétro littéraire] Un homme à distance de Katherine Pancol

  1. Je l’ai lu et chroniqué et comme toi j’ai beaucoup aimé, c’est le seul Pancol que j’ai lu mais si le reste est du même calibre, ça donne envie !

    1. Et bien, j’en ai lu pas mal d’elle et je t’avoue en revanche que je n’ai pas accroché à sa célèbre trilogie (Les Yeux jaunes des Crocodiles, La Valse lente des Tortues et Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi). J’ai lu Embrassez-moi qui parle de l’actrice Louise Brooks mais j’ai surtout apprécié « Encore une danse » (qui sera ma prochaine rétro je pense) parlant d’amitié.

  2. Un roman épistolaire, ça change un peu de mes lectures habituelles ! J’ai bien envie de lire celui-ci.
    Je découvre ton blog, et je suis ravie étant moi-même une grande fan des films d’Audrey Hepburn 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CommentLuv badge