[Classique Challenge] Le dernier jour d’un condamné – Victor Hugo

https://i2.wp.com/un-livre-une-histoire.u.n.pic.centerblog.net/407ccb8f.gif?resize=299%2C475Je rattrape ENFIN mon retard dans mon Challenge des Classiques. En effet, j’ai lu ce livre avant les Contes d’Andersen mais j’avoue ne pas avoir pris le temps de faire la chronique car j’ai pas mal de choses à faire en ce moment (comme chercher du boulot puisque mes cours ne reprennent qu’en janvier). Maintenant, le malheur est réparé.

Avant toute chose, je dois dire que j’ai choisi ce livre parce que 1 : il était dans ma bibliothèque, 2 : j’avais pas accrocher la première fois et qu’un second regard est bon à prendre et 3 : j’aime beaucoup Victor Hugo. Donc voilà !

Le pitch du livre est tout simple. Ca se présente comme un journal, celui qu’un condamné à mort écrit durant les vingt-quatre dernières heures de sa vie dans lequel il raconte ce qu’il a vécu depuis le début de son procès jusqu’au moment de son exécution, soit à peu près six semaines de sa vie. C’est un long monologue intérieur, entrecoupé de réflexions angoissées et de souvenirs de sa « vie d’avant ». Le lecteur ne connaît ni le nom de cet homme, ni ce qu’il a fait pour être condamné, mis à part la phrase : « moi, misérable qui ai commis un véritable crime, qui ai versé du sang ! ».

Et bien la première fois, j’avais pas accroché et bien la deuxième … c’est à peu près pareil. Je ne saurai pas le dire mais il y a quelque chose qui cloche. J’aime pas trop le format journal. J’ai déjà lu des livres fait ainsi et si parfois certains m’ont plue, et bien la mise en page beaucoup moins. De plus, l’œuvre se présente comme un témoignage brut, à la fois sur l’angoisse du condamné à mort et ses dernières pensées, les souffrances quotidiennes morales et physiques qu’il subit et sur les conditions de vie des prisonniers (par exemple dans la scène du ferrage des forçats). Et ça, ça m’a gonflée. Pas que je ne trouve pas intéressant de parler de ses ressentis mais … voilà. Par moment, ça m’a donné mal à la tête de lire ses plaintes et réflexions. Peut être que s’il était moins brut ça aurait pu passer. Le livre n’est pas épais alors c’est peut être pour ça que j’ai voulu le relire aussi qui sait.

En conclusion, même si j’ai pas tant aimé que ça, je pense que c’est tout de même intéressant de le lire au moins une fois. Après tout, Victor Hugo est un des grands noms de la littérature française non ?

Ce livre rentre dans le cadre du challenge :

About Holly Goli

Holly Goli ou Noémie de mon prénom. 90's girl vouant un culte à Audrey Hepburn, passant son temps à écrire sur tout et n'importe quoi, culturée jusqu'au bout des ongles, prof d'anglais, ex-étudiante en lettres et ex-assistante de français chez les Anglais.

2 thoughts on “[Classique Challenge] Le dernier jour d’un condamné – Victor Hugo

  1. pour ma part j’ai beaucoup aimé ce livre (formation littéraire sans doute…) je le trouve très fort très touchant incroyablement d’actualité (bien que la peine de mort soit abollit en France)
    mais je parle dans la traduction du sentiment du ressenti… et puis il faut replacer le livre dans son contexte historique (formation d’historienne…) V.H. étant impliqué dans la vie sociale de
    son époque et luttait pour l’abolition de la peine de moert. je l’ai d’ailleurs proposé à la lecture à certains de mes élèves de lycée pro (pas de grands lecteurs) qui ont aussi bcp aimé! comme
    quoi la littérature est universelle et parle à tous.

  2. C’est un Classique qui m’a relativement plu… Les passages concernant sa fille ont été les plus durs à lire, pour moi, tellement que c’était prenant !

Comments are closed.