[Alpha Challenge] A comme Andersen

Bonjour tout le monde !

Aujourd’hui, je vais vous parler du livre qui traîne sur ma PAL depuis bientôt un mois et qui illustre à la fois mon Eté des Classiques et mon Alpha Challenge que cette demoiselle propose : les Contes de Hans Christian Andersen.

                                            http://www.livredepoche.com/sites/default/files/styles/cover_book_focus/public/media/imgArticle/LgfLivreDePoche/2009/9782253161134-T.jpg

On connaît tous Andersen pour ses plus célèbres contes comme Le Vilain Petit Canard, La Princesse et le petit pois et surtout … La Petite Sirène. C’est donc avec une grande émotion (bah oui, je suis très émotive aussi) que je me suis replongée dans les contes qui ont bercé mon enfance.

En les relisant, j’étais loin de m’imaginer que j’y prendrais autant de plaisir. En effet, j’ai redécouvert des contes que je n’avais pas lu depuis … plus de dix ans mais dont je gardais un léger souvenir à travers les Disney dont les fins diffèrent souvent du conte d’origine (puisque tout le monde le sait, beaucoup de contes finissent bien mais à quel prix ?) ou bien que j’avais lu mais qui étaient si enfouis au fond de ma mémoire que même le nom d’un conte ne me permettait pas de m’en rappeler et alors au fil de ma lecture, les souvenirs me revenaient.
Deux exemples tout bêtes : Le Briquet et La Reine des Neiges. Pour le premier, j’avais vraiment un vague souvenir et quand je suis arrivée aux trois chiens et bien là … tout est revenu d’un coup. Pour la Reine des Neiges, j’ai mis plus de temps car dans mon édition, j’ai l’histoire complète avec un prologue et l’histoire est coupée en quatre-cinq parties.

Comme le démontre La Reine des Neiges, les Contes d’Andersen, dans cette édition, sont plutôt détaillés. Par là, j’entends que lorsqu’on était enfant, on avait les histoires dans les grandes lignes avec de belles illustrations. Ici, on a vraiment les contes en intégralité, sans coupure. Ils sont parfois surprenant par leurs fins (je dois avouer que certains se terminent en quelque sorte dans le sang) mais on y trouve tout de même la magie qui nous berçait quand on les lisait enfant. J’ai surtout ressenti ça avec les contes les plus connus parce que ce sont ceux que je connais le mieux. Maintenant que je suis adulte, je les regarde différemment mais tout en gardant un peu mon âme d’enfant.

Pour finir, car je dois avouer qu’il est très difficile de parler des Contes sans trop en dévoiler, ce recueil a aussi des contes qui me sont totalement inconnus et qui, paraît-il, sont plus « intimes » et révèlent les conceptions d’existence et les réflexions personnelles sur le social d’Andersen. J’avoue que je suis assez d’accord car j’ai ressenti certains de ces points dans des contes comme Une histoire des dunes ou bien le Jardinier et ses maîtres.

Donc en conclusion, c’est un véritable plaisir de replonger dans l’univers féérique d’Andersen où quelque soit le sujet, l’écriture est vive et plein d’humour. Donc si vous avez l’occasion, n’hésitez pas !

Livre lu en particulier dans le cadre de :

About Holly Goli

Holly Goli ou Noémie de mon prénom. 90's girl vouant un culte à Audrey Hepburn, passant son temps à écrire sur tout et n'importe quoi, culturée jusqu'au bout des ongles, prof d'anglais, ex-étudiante en lettres et ex-assistante de français chez les Anglais.

5 thoughts on “[Alpha Challenge] A comme Andersen

  1. AWWW j’adore relire ce genre de reccueil (bienque Perrault, je ne pense plus le lire avant mes 80 ans, overdose bac L) c’est toujours excellent de voir la différence Disney / vrai conte.Puis
    c’est tellement merveilleux à lire, de la vraie lecture comme on en fait malheureusement plus beaucoup >.< j’aime tellement les contes d’Andersen, la princesse au petit pois, la petite
    sirène… bouh tu me donnes envie de les relire LOL. gros bibis =)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge