La vie et moi, Cecelia Ahern

Le 2 mai dernier, Le Blog de Lili proposait un petit concours pour gagner un roman de Cecelia Ahern, l’auteure irlandaise de P.S : I love you entre autre. J’ai eu la chance de remporter l’un des lots, son dernier roman sorti chez les éditions Flammarion, La vie et moi.

C’est l’histoire de Lucy Silchester. Un soir alors qu’elle rentre du travail, elle trouve une enveloppe dorée sur son tapis : c’est une invitation pour rencontrer la Vie, sa Vie. Faut dire que depuis longtemps, elle l’a un peu perdue et la rencontrer en personne … va promettre bien des choses. En effet, sa Vie prend l’apparence d’un vieil homme malheureux (et non, ce n’est pas une femme), l’image même de l’existence chaotique et désespérée de Lucy : elle déteste son travail, délaisse ses amis et surtout fuit sa famille. Mais Lucy n’a pas vraiment le choix et la rencontre avec lui est inévitable.

Déjà, je vais remercier Lili pour m’avoir donné l’occasion de lire ce roman. Comme je lui ai déjà dit, je l’ai adoré. Merci aux éditions Flammarion aussi parce que sans eux, il n’y aurait pas eu de concours.

Je connais Cecelia Ahern depuis ce film avec Gerard Butler et Hilary Swank. Le film m’avait bouleversée et j’ai eu envie de lire le roman dont était tiré l’histoire. ( PS I love you, le livre ) Suite à ce véritable choc tant j’ai
trouvé son style d’écriture magnifique, j’ai investi dans ses autres romans et à chaque fois, je n’ai jamais été déçue. Elle m’a fait voyager à travers des personnages tous plus touchants les uns que les autres et à chaque fois, je suis sortie de ces romans complètement changée (ce qui peut paraître bizarre je l’avoue). Et puis les descriptions de l’Irlande son pays … Elles sont tellement belles que cela me donne encore plus envie d’y aller. On dit souvent d’elle qu’elle est la Marc Lévy irlandaise tant ses histoires pleines de magie le rappelle mais personnellement, je ne trouve pas. D’ailleurs, tous ses romans ne sont pas comme ça enfin bref … revenons à ce livre.

Pour moi, c’est le meilleur de ses romans. Il m’a touchée pour plusieurs raisons. Pour n’en citer qu’une, le fait qu’on puisse avoir l’occasion de rencontrer sa vie. C’est une chose improblable bien sûr mais … la façon dont elle l’amène fait justement que c’est touchant car la relation entre Lucy et sa Vie est au début difficile mais au fil de l’histoire … leurs liens se reserrent et quand vient le moment de … (je ne dirai pas de quelle moment il s’agit) bah j’ai été émue. Faut dire qu’au départ, même si j’aime les romans avec cette petite pointe de magie, le fait que la Vie de Lucy était connue de tous m’a un peu déroutée. Je pensais qu’elle serait la seule à le savoir et en fait, non. Mais au final, je me suis prise à ça et j’ai dû me faire violence pour ne pas le dévorer en une journée. Je l’ai savouré et j’en suis extrêmement ravie.

Après je l’ai trouvé plutôt drôle par moment et parfois, par ailleurs le fait de regarder des vieux films m’ont aidée à comprendre certaines allusions (et il y a même eu une petite allusions à Audrey Hepburn !). Lucy est juste désopilante à elle toute seule. Elle s’est enfermée dans des mensonges tous plus gros les uns que les autres et comme si mentir à sa famille et ses amis n’était pas suffisant, elle nous ment même à nous, le lecteur. Mis à part la Vie et Lucy, j’ai adoré le personnage de Don. Il a quelque chose qui me plaît chez lui, dans son caractère et j’avoue que si je rencontre un homme comme lui, je ne le lacherai pas ! (rires) Mais le seul souci c’est qu’il n’est pas assez présent à mon goût mais en même temps, ce n’est pas le personnage principal donc …

Une fois le livre fini, on en resort avec des étoiles plein les yeux. En effet, tout le long du roman, je me suis posée cette question : est-ce que Lucy ou même n’importe qui d’autre peut passer à côté de sa Vie ? J’ai très vite compris que non. A force de mentir, Lucy s’est enfermée dans une bulle, une sorte de dépression qu’elle ne voit pas. Certes, ses mensonges ont construit un mur autour de son coeur de façon à ne pas la faire souffrir mais au final, elle se fait bien plus de mal qu’autre chose et le peu de ce qu’elle a dans sa vie risque de mal tourner et elle peut tout perdre en un claquement de doigt voire en un mensonge de trop. Et sa Vie arrive pour l’aider et ça … c’est touchant et l’écriture de Cecelia Ahern nous l’amène d’une certaine façon, c’est subtil et bien tournée. J’adore. Au final, la leçon de vie que Lucy est en train d’apprendre, et bien on la vit avec elle et nous aussi nous l’apprenons.

Alors je n’ai qu’un seul et unique conseil : lisez ce roman ! Vous ne serez non seulement pas déçu mais vous ne passerez pas à côté de votre vie.

Rendez-vous sur Hellocoton !

About Holly Goli

Holly Goli ou Noémie de mon prénom. 90's girl vouant un culte à Audrey Hepburn, passant son temps à écrire sur tout et n'importe quoi, culturée jusqu'au bout des ongles, prof d'anglais, ex-étudiante en lettres et ex-assistante de français chez les Anglais.