Le jour où j’ai décidé de faire de la traduction …

Certains le savent, d’autres pas mais je me suis mise sur Hellocotonhttps://i1.wp.com/annonces-gratuites.index-net.org/images/76699_1901glRWq9GyXKGU.jpg?resize=300%2C270 après avoir décidé de refaire ce blog à neuf. J’ai découvert Hellocoton grâce à Loarwenn (joli pseudo non ?) que j’ai rencontré sur Twitter et accessoirement sur le forum de cinéma d’un ami très proche, B., où je suis depuis quelques mois administratrice à ses côtés (mais ça c’est une autre histoire). Bref … Hellocoton est une plateforme qui fonctionne un peu comme Twitter mais qui permet de faire découvrir ton blog à d’autres blogueurs. A chaque fois que je publie un article, il est publié automatiquement sur ma Page Hellocoton. Bon ça ce n’est que
l’introduction.

Toujours est-il que depuis sa sortie ciné, j’avais très très envie de voir le film (S)ex list avec Anna Faris et Chris Evans (mon Dieu qu’il était sexy en Captain America !!!). Mais je n’en ai pas eu l’occasion donc j’ai décidé de le regarder en VO. Malheureusement, aucun sous-titres anglais ou français n’étaient dispo pour pouvoir m’aider à tout comprendre (j’ai beau faire une licence d’anglais, je ne suis pas spécialiste de l’accent américain mais plutôt de l’accent britannique donc la vitesse à laquelle il parle m’échappe parfois). J’ai donc regardé sans les sous-titres et j’en suis très fière car j’ai compris quasi tout le film. Et c’est là que Hellocoton rentre en scène.
Lillitu, une blogueuse que je suis, m’a passé le lien pour voir le film (S)ex list en français sauf que c’est du québécois (j’ai rien contre vous mais quelque chose dans vos doublages me gêne et je préfère nettement les films en VO) et que certains passages étaient en anglais (mais traduits bien sûr !). Je suis donc partie à la recherche de la version originale
de (S)ex list. Je l’ai trouvé et à ma grande surprise, c’est la même vidéo que la version française. En effet, c’est de l’anglais mais seulement quelques passages ont une traduction.
J’ai pris mon courage à deux mains et je me suis lancée là-dedans : j’ai traduit les sous-titres français de (S)ex list.

Autant vous dire … il en faut du courage car croyez-moi, c’est très dur. J’ai commencé par télécharger les sous-titres anglais qui étaient enfin disponible sur le net. J’ai ensuite utilisé mon logiciel chouchou, Subtitles Workshop, idéal pour la traduction (je l’utilise déjà pour traduire ou retraduire correctement certaines séries que je regarde (comme Once upon a time par exemple)). Dedans, j’ai ouvert mon sous-titres anglais et en parallèle, j’ai lancé le film (en français car vous allez très vitre comprendre pourquoi) et à chaque fois que je tombais sur un passage traduit, je le supprimais du sous-titres que j’avais sous les yeux. Après ce nettoyage, je me suis réellement lancé dans la traduction.

Oh je ne dirai pas que c’est absolument parfait ce que j’ai fait mais c’est toujours mieux que rien (je viens de me rappeler que j’ai laissé une faute dans le sous-titres et que je dois la corriger). J’ai très exactement mis trois jours pour traduire entièrement le film enfin … 1h30 sur les 1h57 initiales. Ce qui est vraiment énorme ! J’ai pas traduit non-stop hein parce que au bout d’un moment, ça devient super chiant et ça sort par les yeux (et mon dos ne suivait plus non plus). Juste pour vous donner une idée, j’ai traduit 20 min de film en 1h10 comme quoi … le travail de traducteur est long et patient. Alors je n’ai fini ma traduction que hier soir vers …19h. Après, j’ai pris le temps de revoir le film en VO avec mes sous-titres traduits pour ainsi vérifier la synchronisation, pour corriger mes fautes … En effet, j’ai pas eu trop de souci sur la synchronisation car quand je traduisais disons … 30 secondes de film, je le passais en français pour vérifier si ma traduction collait avec même si c’était pas les mêmes paroles. Après tout, c’est bien le but d’une traduction non ? Bref … toujours est-il que j’ai rencontré quelques problèmes de traduction et dans ces moments là, bah je reprenais l’expression québécoise (d’où le film en français pour ne pas faire de fautes de sens et de contre sens). Pas trop le choix car j’avais pas mon dico sous la main et que j’ai pas confiance en les trad sur le net. J’ai aussi traduit correctement les insultes quoique pas toujours. Bah oui, j’ai quand même essayé d’atténuer certains passages donc si jamais vous tombez sur ma trad (car je pense la mettre à dispo sur le net), soyez indulgent sur quelques passages. J’ai fait le maximum pour la rendre compréhensible et collant le plus possible à l’audio français pour faciliter les choses. Et pour finir, j’ai incruster mes sous-titres sur le film avec AVIrecomp qui est un logiciel en français simple d’utilisation qui en 1h30 m’a incrusté les sous-titres sur le film. Quand on regarde le film avec mes sous-titres incrustés, et bien on fait la différence avec ceux qui étaient déjà présents car c’est pas la même police mais bon … on s’en fiche non ? Tant que le film est traduit, tout vas bien. Bon le film fait 1.36 Go mais je vais essayer de diminuer son
poids pour qu’il soit plus accessible sur le net.

Hum … je crois que j’en ai fini avec cet article. Mais si j’avais à ajouter une petite morale et bien je dirai que les traducteurs méritent le respect car c’est vraiment pas facile comme travail et il y a pas mal de contraintes pour que ça colle avec l’audio, … Même si suite à ça, j’ai le dos en compote (bah oui, ma chaise est pas top top) et que au total, il m’aurait fallu un peu plus de 4h pour tout traduire, je pense que je retenterai l’expérience. J’ai beaucoup apprécié de me glisser dans la peau d’un traducteur le temps d’un film.

Ah oui j’oubliais ! Si vous avez envie de vous lancer là-dedans, je vous conseille les logiciels que j’ai cité précédemment car même s’ils sont en anglais ou pas, ils sont faciles d’utilisation.

Rendez-vous sur Hellocoton !

About Holly Goli

Holly Goli ou Noémie de mon prénom. 90's girl vouant un culte à Audrey Hepburn, passant son temps à écrire sur tout et n'importe quoi, culturée jusqu'au bout des ongles, prof d'anglais, ex-étudiante en lettres et ex-assistante de français chez les Anglais.

2 thoughts on “Le jour où j’ai décidé de faire de la traduction …

  1. AWW déjà merci beaucoup pour la dédi (aaa) ensuite, comme je t l’ai dit sur Twitter, mon dieu, je te trouve vraiment patiente et courageuse, etttt trop forte lol non car euh, voilà, j’ai un peu
    suivi depuis le début de la traduction via twitter, et piouuuufffff =O je savais que c’était vraiment long mais pas à ce point en fait XD dnoc bravo ma belle, et respect !!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge