[La série du mois] »Dark Desires » de Zara Cox, passés sombres et amour profond

Bonjour tout le monde ! C’est le retour de ma nouvelle catégorie. Je voulais la poster seulement le mardi mais je me dis que finalement, la faire au mois, cela peut être une bonne idée. Aujourd’hui donc je reviens avec la série de Zara Cox, Dark Desires, publié chez Milady. Merci à eux pour cet envoi !

C’est quoi le pitch Holly ?

Quinn Blackwood et Axel Rutherford sont de puissants hommes d’affaires. Multimillionnaires, ils possèdent ensemble un club, XYNYC. Charismatiques, les femmes leur tombent dans les bras. Cependant, chacun est hanté par son passé. Quinn voue une haine farouche à son père, tout comme Axel. Chacun d’eux souhaite la déchéance de leur père respectif et chacun soigne ses souffrances à leur manière. Quinn produit des films pornographiques mettant en scène une femme qu’il aura sélectionnée au préalable et Axel en regardant en boucle des vidéos tout en se blessant physiquement.

Deux femmes débarquent dans leur univers : Elyse dite Lucky et Cleo. Chacune d’elle a un passé douloureux et fait tout pour s’en sortir. Elles vont entrer dans un jeu dangereux : Lucky devient la nouvelle star du prochain film de Quinn et Cleo revient dans la vie d’Axel après avoir vu son idylle avec lui balayée par la trahison. Ils se sont que des pions dans leur vengeance personnelle et si, au milieu de tout ça, l’amour s’en mêle au point de les faire douter ?(Le résumé est de moi-même)

On en pense quoi ?

J’ai eu un coup de cœur pour cette série. Franchement, je ne pensais pas autant adhérer à l’ambiance de Dark Desires. Si chacun des romans s’intéresse à un couple, il n’en reste pas moins que leur histoire se déroule sur le même principe. En effet, Quinn et Axel détestent leur père respectif car chacun d’eux a vu sa vie voler en éclat à cause de leurs manipulations et de leur quête du pouvoir. Les fils ont trinqué et en gardent les stigmates ancrées profondément en eux. Elles ne sont pas visibles mais psychologiques. Chacun se défoule à sa manière tout en essayant de blesser leurs pères. Quinn est devenu Q, producteur de films pornographiques, tout en préparant un plan visant à faire chuter son père, Maxwell, et Axel torpille les affaires louches de son père, Finnan. A côté de cela, ils adorent le sexe, sous toutes ses formes. C’est leur exutoire à leur vie qu’ils jugent misérable. Jusqu’au jour où chacun d’eux rencontre LA femme, celle qui va bouleverser leur univers et remettre ses idées de vengeance en question.

Attention, si Quinn et Axel apparaissent furtivement dans chacun des tomes, ce sont deux histoires qui peuvent se lire indépendamment des autres même si on sent bien que le deuxième tome se déroule en parallèle du premier avec un léger intervalle de « retard ».

Quand le sexe est un élément de pouvoir et de puissance

Comme l’indique le titre de cette série, Dark Desires, le sexe est un élément important dans chacun des tomes de ce diptyque. Il sert de moyen de pression ou bien de symbole de pouvoir. Dans le premier tome, Porn Star, le sexe sert d’abord de lien de rencontre entre Quinn alias Q et Elyse alias Lucky. L’un a besoin de l’autre pour tourner une oeuvre, l’oeuvre qui sera la pièce maîtresse de la destruction de son père. Q a besoin de dix scènes pour son film et Lucky a besoin d’argent. Le deal idéal. Mais au fur et à mesure de ses échanges charnels, un lien puissant se construit en eux, dépassant tout entendement. Il devient indispensable et Q et Lucky ont bien du mal à résister l’un à l’autre, surtout quand leur vie personnelle, à savoir Quinn et Elyse, commence petit à petit à envahir cet espace, ce lien entre eux. Garder son identité secrète devient de plus en plus difficile. Quinn utilise le sexe pour pouvoir détruire le pouvoir de son père mais Lucky, elle, s’en sert pour pouvoir gagner sa liberté. Beaucoup de secrets que chacun cache à l’autre et qui risquent de coûter chers.

Pour Undesirable, le deuxième tome, c’est une autre histoire. En effet, Axel et Cleo se connaissent depuis l’enfance. Ils ont grandi ensemble et ont fini par s’aimer. Oui mais voilà, les pères sont des chefs mafieux prêts à tout pour garder le pouvoir, quitte à séparer les deux amoureux. Les enfants deviennent des pions sur un échiquier géant dont aucun ne connaît l’issue. Le sexe est ici symbole de pouvoir. Axel comme Cleo ou encore Finnan, le père, s’en servent pour mener la danse, pour se venger aussi. C’est la deuxième raison qui concerne nos deux héros. Ils vont passer beaucoup de temps l’un contre l’autre pour se venger des douleurs affligées par l’autre. Mais petit à petit, le sexe va leur révéler une chose qui n’a jamais disparu entre eux.

Des personnages forts et fragiles qui contrastent avec l’ambiance sombre et addictive

Revenons donc aux héros. Chacun d’eux est lié par un lieu qui finalement, n’est pas l’endroit principal dans lequel se déroulent les intrigues. Certes, Porn Star et Undesirable ont deux-trois scènes qui se déroulent dans le club mais le plus important – et intéressant – , c’est le fait qu’on est dans un quasi huis-clos. En effet, on a des personnages secondaires mais on les voit peu vu que les héros passent leur temps dans un corps à corps plus ou moins passionnel et charnel. Les lieux changent mais ils sont toujours par deux : Quinn et Elyse, Axel et Cleo.

Chacun des héros est à la fois fort et fragile. Commençons par les garçons vu que ce sont quand même eux le lien entre les deux tomes. Quinn et Axel ont un charisme de malade. Une aura puissant et très sensuelle. Personnellement, je les vois, je fonce ! Par pour leur argent mais pour ce mystère qui les entoure. Quand on les voit, on sent qu’ils sont forts et gèrent à merveille leurs affaires. Et pourtant … cela cache des blessures profondes. Chacun a souffert dans son enfance, a vécu des drames familiaux qui font qu’aujourd’hui, ils ont soif de justice et de vengeance. Au fil des pages, on ressent leurs souffrances qui se dévoilent au fur et à mesure. Je me suis attachée à eux. Dans la nouvelle Weak Spot qui se trouve à la fin de Undesirable, on en découvre un peu plus sur le mal-être de Quinn et on découvre certaines de ses réactions. C’est dommage que cela ne soit qu’une nouvelle car ça manque de développement qui aurait permis de mieux comprendre Quinn et ses blessures.

Elyse et Cleo ont elles aussi de sacrés bagages. Elles n’ont pas eu d’enfance très glorieuse non plus et elles ont surtout perdu leur innocence. C’est ce que j’ai pu constater. Elyse a été transformée en prostituée par son propre père tandis que Cleo a perdu ses parents de manière tragique. D’une certaine manière, elles ont grandi trop vite. Ajoutons à ça des parents qui avaient un pouvoir illégal et on obtient deux héroïnes fragiles mais qui avec un tel passé sont devenues fortes et tiennent à leur indépendance, quitte à franchir certaines limites.

C’est là que rentre en scène l’ambiance. Comme si les quatre héros n’avaient pas assez de bagages émotionnels et psychologiques à faire grimper notre tension artérielle, Zara Cox nous offre une ambiance sombre digne d’un polar ou d’un thriller. Du fait que Quinn et Axel cherchent à faire tomber leurs pères, on se retrouve au cœur d’une guerre de pouvoir car Maxwell et Finnan ont un réseau important et ils tentent de dominer leurs fils par tout les moyens. Sauf que ces derniers cherchent à s’éloigner de leur emprise, quitte à frôler avec l’illégalité. Ajoutons à ça le danger qui rôde autour d’Elyse et de Cleo et on obtient deux romances où l’adrénaline et le suspense sont les maîtres mot. Personnellement, j’ai adoré cette ambiance. Zara Cox a une écriture fluide et addictive et même les scènes de sexe, pourtant charnelles et passionnelles, ont cette urgence que provoque le combat de Quinn et Axel contre leurs pères. On y ajoute des événements qui donnent des sueurs froides avec des dénouements à couper le souffle et le tour est joué. Cela me rappelle une certaine Maya Banks et la française Tara Jones qui avait offert un tome 3 du Contrat surprenant. Franchement, cette série Dark Desires est incroyable ! Je ne regrette pas de l’avoir découverte.

Pour moi, il n’y a aucun bémol. Vraiment. Cette série est parfaite. Du début à la fin, j’ai aimé les différents points de vue des héros, les quelques personnages secondaires et de voir les secrets des héros dévoilés au fur et à mesure. Ils m’ont touchée chacun à leur manière. La seule choses que je peux reprocher à Zara Cox, c’est cette nouvelle sur Quinn et Elyse. A mon sens, il manque des choses. Alors oui, on a une mini-enquête pour rester dans l’ambiance de Porn Star mais je pense qu’il aurait été plus intéressant de développer au caractère de Quinn et à ses réactions en lien avec son passé. Mais ce n’est que mon avis. Après, c’est sympa de donner des nouvelles d’Axel et Cleo dans Weak Spot et de découvrir que finalement, après leurs histoires respectives, ils ont décidé de passer plus de temps ensemble, tous les quatre.

Conclusion

Dark Desires est clairement une série à ne pas rater. On a une romance addictive avec des héros sombres et torturés et des héroïnes fortes et fragiles. Les scènes de sexe très nombreuses donnent chaud mais elles collent parfaitement à l’ambiance que veut donner Zara Cox. On ajoute à ça un sentiment, une ambiance qui tourne au suspense et au policier qui crée une tension et une adrénaline autre que sexuelle. C’est addictif et impossible de lâcher le livre avant la fin. Franchement, à ne pas rater !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Requise pour vous identifier *

Commenter *






CommentLuv badge