« PS : I like you », des mots pour se dévoiler

Bonjour tout le monde ! Et bien voilà on y est ! Pour la première fois, un Hugo New Way fait son apparition ici. Et c’est pas faute d’avoir des copines comme Mélusine et Lucie qui vous vantent les mérites de ces petites pépites. Merci donc à Déborah et Marion pour l’envoi de PS : I like you.

C’est quoi le pitch Holly ?

Un jour d’ennui en cours de chimie, Lily griffonne les paroles de sa chanson préférée sur son bureau. Lorsqu’elle s’assoit à la même place le lendemain, elle découvre que quelqu’un a écrit la suite… Très vite, Lily et son mystérieux interlocuteur se lancent dans une correspondance enfiévrée. La jeune fille n’a jamais autant eu envie d’aller en cours – mais surtout pour y savourer sa lettre du jour ! Derniers groupes de musique indé à découvrir, secrets de lycée ou confidences plus intimes… Tout semble les rapprocher. Peu à peu, Lily réalise que son coeur s’emballe pour celui qui se cache derrière cette plume. Mais alors que l’identité de son amour épistolaire se dévoile peu à peu, Lily va découvrir que certains cris du coeur devraient peut-être rester silencieux…

On en pense quoi ?

J’adore j’adore j’adore ! Franchement, je comprends mieux pourquoi il était temps pour moi de me lancer dans cette collection.

On suit donc Lily. Cette jeune lycéenne est passionnée de musique. Elle écrit des chansons dans un carnet, très précieux pour elle. Elle a même économisé pour s’acheter une guitare et composer, telle une autodidacte. Oui mais voilà, Lily déteste la chimie. C’est le cours le plus difficile pour elle. Elle griffonne dans son carnet plutôt que d’écouter le cours oui mais voilà M. Ortega l’a bien compris et donc si elle ne veut pas perdre son précieux cahier dans le bureau de son professeur, elle va devoir s’armer de courage et le ranger dans son sac. Que cela ne tienne ! La table fera l’affaire pour écrire dessus. Elle était loin d’imaginer au cours suivant découvrir que la personne qui la précède sur sa chaise est aussi un adepte de la musique qu’elle écoute. Débute alors une correspondance bien sympathique entre Lily et un mystérieux inconnu.

Très vite, dès les premières pages à vrai dire, on comprend qui va être le mystérieux interlocuteur de Lily (bien avant elle bien sûr !). Est-ce que je peux vous dire son nom ? Arf … je crois que je peux. C’est pas un scoop pour les fans de Young Adult. Cade. C’est son nom. Figurez-vous que Lily et lui se connaissent mais … ils ne s’entendent pas du tout ! Il est même sorti avec Isabel, la meilleure amie de Lily il y a quelques années. Bref …

Ce qui est touchant dans ce roman, c’est que derrière Lily et Cade se cachent deux personnes adorables et touchantes. Ils ne viennent pas du même monde mais pourtant, leurs failles les rendent complémentaires.

Lily est la deuxième d’une famille de quatre enfants. C’est un peu le bazar chez elle mais elle a grandi entourée d’amour et même si les disputes fraternelles sont là, cela ne l’empêche pas d’aimer très fort ses frères et sœur. Cade lui … c’est plus compliqué. Sous ses airs de garçon populaire, il cache sa famille disloquée qui le rend un peu malheureux (j’en dirai pas plus pour le coup). Échanger des mots avec Lily, sans savoir qui elle est, c’est un peu sa bulle d’oxygène (pour elle aussi d’ailleurs), comme si écrire et parler de sa vie le rendait enfin … lui. Ecrire ces mots en chimie, pour les deux, les rendent eux-mêmes. Et puis leur passion pour la musique … ça c’est génial !

Je trouve que c’est super bien amené à vrai dire. Car à part leur vie pas toujours rose, la musique fait partie intégrante de leur vie et de leurs échanges. Et comme j’adore la musique … je suis servie. Kasie West a une écriture douce et légère et elle amène à la perfection l’évolution des sentiments et des préjugés que peuvent avoir les adolescents entre eux. C’est tout mignon mais ça reste soft et moderne. Les pages défilent tellement vite que quand on arrive à la fin, on ne veut pas que cela s’arrête.

J’ai aussi aimé les personnages secondaires qui gravitent autour d’eux. Alors bien sûr, Lily étant la narratrice, on est plus souvent dans sa famille déjantée mais adorable. Isabel sa meilleure amie est chouette aussi. Limite, j’aurais adoré la voir encore plus souvent. Bref … Bien sûr, on a aussi l’environnement qu’est le lycée avec les élèves populaires, les élèves persécutés, les filles qui se croient supérieures aux autres. Tout y passe ! Les gros comme les petits clichés mais sans tomber dans quelque chose de trop cliché. En fait, c’est vraiment la correspondance entre Lily et Cade qui prend le dessus et donc fait que le lycée n’est pas le contexte le plus important. Vraiment, j’ai eu un joli coup de cœur !

Certains passages m’ont touchée plus que d’autres et je reconnais avoir versé ma petite larme avec l’histoire de la guitare. Comme je suis hypersensible et bien dès qu’un événement touchant apparaissait, je pleurais. C’est de la faute de la guitare ! Moi je ne voulais pas pleurer comme ça. Mais ça prouve que Kasie West manie bien les mots quand même. J’ai hâte de découvrir un autre de ses romans. Je suis sûre que je vais aimer autant que j’ai aimé PS : I like you. En tout cas, Lily et Cade m’en ont donné envie.

Conclusion

Un très très très joli roman chez Hugo New Way. Des personnages attachants et touchants chacun à leur manière qui en échangeant entre eux vont vite comprendre que l’habit ne fait pas le moine et que parfois il y a quelque chose de bien plus précieux sous le vernis que l’on veut voir. Un langage vraiment moderne aussi (peut être pas autant qu’avec la série Off Campus mais chacun ses goûts) et un environnement qui ne tombe pas trop dans le cliché qu’on a plus ou moins l’habitude de voir (genre High School Musical quoi) et des personnages secondaires qui rendent l’histoire très intéressante d’un point de vue de la véritable personnalité des héros. Des thèmes joliment exploités et malgré tout une morale très subtile glissée entre les lignes. Sincèrement, courez acheter ce petit bijou !

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 Commentaires on « PS : I like you », des mots pour se dévoiler

  1. Lili - Une tortue liseuse
    8 juin 2017 at 8 h 40 min (6 mois ago)

    La tentation va être dure je sens ! Tu me donnes envie de le lire sachant qu’avant je pensais avoir encore un roman YA cliché. La romance a l’air touchante et émouvante.
    Je crois que je vais me l’acheter 🙂

    Répondre
    • Holly Goli
      9 juin 2017 at 11 h 09 min (6 mois ago)

      J’ai mis du temps à me lancer dans le YA et maintenant, je ne regrette pas. Merci d’être passée Marine. C’est toujours un plaisir de te lire (et bravo pour l’interview de Clarisse, elle est top !)

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Requise pour vous identifier *

Commenter *






CommentLuv badge