« Entre mes doigts coule le sable », la suite de l’histoire de Marie-Lou et Matthieu

Bonjour tout le monde. L’an dernier, j’avais découvert le premier roman de Sophie Tal Men, Les yeux couleur de pluie grâce à ma copinaute Mélusine du blog Carnet Parisien. J’ai découvert par la suite qu’il s’agissait du premier tome d’une trilogie alors je me suis dit qu’il faudrait absolument que je lise la suite tant j’avais aimé ce premier tome. Je tiens à remercier Ophélie et les éditions Albin Michel pour cet envoi. Voici donc Entre mes doigts coule le sable.

C’est quoi le pitch Holly ?

Pas facile de concilier médecine et vie privée quand on est internes à l’hôpital ! Marie-Lou, qui a quitté sa Savoie natale pour Brest, et Matthieu, le ténébreux surfeur, sont tombés amoureux au premier regard. Mais entre leurs stages en psychiatrie et en neurochirurgie, les nombreuses gardes à effectuer, les apéros au « Gobe-mouches » et les fêtes carabines, leur histoire d’amour n’est pas un long fleuve tranquille. C’est plutôt la valse des sentiments… Surtout quand leurs proches deviennent leurs patients. Matthieu parviendra-t-il à vaincre ses peurs et à laisser Marie-Lou entrer dans sa vie ? Marie-Lou apprendra-t-elle à laisser glisser le sable entre ses doigts ?

On en pense quoi ?

Pour moi, ce n’est pas un coup de cœur comme le premier mais c’est un très bon roman malgré quelques bémols. J’en ai discuté avec Mélusine après ma lecture et si nous sommes d’accord sur certains points, nos avis divergent sur d’autres (mais c’est bien là l’intérêt non ?).

L’histoire reprend quelques mois après la fin des Yeux couleur de pluie. Entre mes doigts coule le sable débute avec le fait que Marie-Lou a fini sa période au service de neurochirurgie de l’hôpital de Brest et que désormais, elle doit faire un stage dans un autre service. Il en est de même pour Matthieu. Alors que ce dernier prend en quelque sorte la suite de Marie-Lou, celle-ci part à Bohars, en psychiatrie (coucou Tata C. si tu passes par là. C’est ton domaine) auprès d’un professeur plutôt étrange au premier abord mais extrêmement sympathique par la suite. Bref … C’est là que ça a un peu coincé pour moi. J’ai trouvé qu’il y avait trop de médecine. Alors oui, c’est leur boulot à nos héros mais quelque part, je m’attendais à plus de sentiments qu’à de la médecine avec tout un tas d’opérations. Après Sophie Tal Men est médecin, je le comprends bien mais peut être que j’attendais plus de développement ailleurs que dans la médecine. Ces passages ont été un peu long pour moi.

Par contre, j’ai aimé retrouver mes petits héros qui m’avaient tant plu. Marie-Lou est toujours aussi touchante et douce mais j’ai apprécié de la voir évoluer un peu plus dans ce roman. On est loin de la fille timide et acharnée du travail. Elle est bien plus épanouie et Matthieu y est pour quelque chose. Officiellement en couple avec lui, on voit bien qu’elle est heureuse mais … que sa relation avec lui peine à évoluer du fait que Matthieu est encore renfermé sur lui-même et qu’il a du mal à s’ouvrir à elle. Elle est prête à plus, lui moins. Déjà que dans le premier roman, c’était un mystère pour moi, là … il est un peu plus dévoilé.

En effet, c’est là un des meilleurs points de ce roman, c’est d’être cette fois-ci dans la narration à deux voix et donc d’être dans la tête de Matthieu. Cela m’a permis de mieux comprendre mon « Docteur Belles Oreilles » et d’en savoir davantage sur son passé et sa vision de sa relation avec Marie-Lou. On sent bien qu’il est très attaché à elle mais qu’il a du mal à lâcher prise et à s’ouvrir totalement à elle. Les étreintes sont bien plus faciles pour s’exprimer (la scène du Rocher St Nicolas et des goémons le montre bien). Cependant, il essaie de faire des efforts pour Marie-Lou et pour lui-même aussi. Cette relation est en train de lui ouvrir les yeux et donc il se questionne sur lui, sur son passé mais surtout sur son avenir. Lui qui ne voyait pas plus loin que le bout de son nez, il se rend compte qu’aimer Marie-Lou le pousse à aller bien plus loin et cela lui fiche la trouille. Et comme tout homme qui se respecte, dur dur de l’avouer à celle qu’on aime. Il sait qu’il doit le faire mais … si ça pouvait être le plus tard possible, ce serait encore meilleur.

L’autre bémol du roman, c’est le fait qu’on voit moins Anna par exemple. Je l’aimais beaucoup et là, elle est assez effacée. Dommage car c’est un personnage que j’apprécie beaucoup. Après, c’est agréable de découvrir un peu plus Brigitte, la mère de Matthieu. Je me souviens très bien d’elle dans le premier tome et là, on en apprend plus sur son sujet et surtout sa relation avec son fils. Cela permet de mieux comprendre certaines pensées et réactions de Matthieu et aussi pourquoi il a du mal à partager tout avec Marie-Lou, sa « Joconde ». J’ai découvert Josic, un ami de Matthieu puis de Marie-Lou qui était présent dans le premier tome mais dont je ne me rappelais même pas (et pourtant, j’ai une super bonne mémoire). Ce personnage devient durant un moment le centre de l’attention pour Matthieu et Marie-Lou et leur relation se trouve un peu plus dévoilée selon moi à ce moment-là.

Après, la Bretagne … Elle est toujours là pour mon plus grand plaisir, toujours dévoilée sans tomber dans le cliché et je voyage toujours autant comme si j’y étais. C’est mon petit plaisir même s’il est court. J’aurais adoré en voir plus de ma Bretagne adorée. Contrairement au premier tome, j’ai trouvé le début lent, très lent et la suite vraiment chouette. Limite, la fin est arrivée trop vite. J’en voulais plus. Plus de Matthieu, plus de son passé, plus d’envies de le comprendre. Si c’est clairement lui qui devient central cette fois-ci, je le voulais encore plus. Bref … Il y a des rebondissements très intéressants mais peu à mon goût. A croire que je suis une éternelle insatisfaite. Ce n’est pas le cas. C’est juste que j’attendais tellement de ce roman que voilà, j’ai eu peur de passer à côté par moment. Ce ne fut pas le cas mais … parfois, ce fut presque le cas, surtout au début. Puis il y a eu deux événements dans le roman qui l’ont rendu superbe. Le premier a permis de renforcer le lien entre Marie-Lou et Matthieu et l’autre d’offrir une belle perspective pour la suite. Je ne suis pas restée sur ma faim tant j’avais envie de savoir ce qui allait arriver.

L’écriture de Sophie Tal Man est très belle. Elle est toujours fluide avec du vocabulaire un peu particulier utilisé avec soin (mais moins simple que dans le premier) mais cette fois-ci, elle fut un peu longue à démarrer. Mais comme pour le premier, j’étais triste à la fin. Triste de quitter Marie-Lou et Matthieu. J’avais encore plus envie de savoir ce que réserve l’avenir à ses deux-là.

Conclusion

Un véritable bon moment avec Entre mes doigts coule le sable. L’histoire reste simple, adorable, agréable et touchante malgré quelques longueurs au début. Une jolie histoire où vivre d’amour et d’eau fraîche n’est pas possible et que l’avenir et les projets sont souvent les meilleurs choses pour être heureux en couple. Même si on a la trouille, il suffit de se lancer. Un roman qui m’a fait rire avec quelques scènes drôles (mention spéciale aux blagues de Matthieu). Un roman qui détend tout de même avec de jolies descriptions bretonnes. En tout cas, j’ai désormais hâte de connaître le fin mot de l’histoire de Marie-Lou et Matthieu !

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Commentaires on « Entre mes doigts coule le sable », la suite de l’histoire de Marie-Lou et Matthieu

  1. CarnetParisien
    18 mai 2017 at 11 h 16 min (1 semaine ago)

    Je suis très heureuse de t’avoir fait découvrir cette trilogie, encore plus si tu l’apprécies ! Je ne trouve pas du tout que Marie-Lou paraisse épanouie dans ce tome, au contraire. J’ai eu l’impression qu’elle et Mathieu ne faisait que se croiser, et mon intérêt pour leur couple a vraiment faibli. Je suis d’accord avec toi pour Anna, elle m’a manqué dans ce tome. Je me dis qu’on la retrouvera sûrement dans la suite… J’espère que tu aimeras le troisième aussi 🙂 Bises !
    Dernier post de CarnetParisien : Tu comprendras quand tu seras plus grande, Virginie GrimaldiMy Profile

    Répondre
    • Holly Goli
      18 mai 2017 at 13 h 03 min (1 semaine ago)

      C’est vrai que maintenant que tu le dis … elle est plus épanouie avec son travail qu’avec Matthieu. Et tu vas être ravie de savoir que ma mère pense la même chose que toi. Elle est déçue (je l’ai eu au téléphone dans la semaine et on en a parlé) et tout le début l’a ennuyée. J’aimerais vraiment retrouvé Anna c’est clair ! Peut être qu’elle aura le droit à sa propre histoire qui sait 😉
      J’espère que ce troisième tome te plaira plus que le deuxième 😉
      Bises ma petite fée

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Requise pour vous identifier *

Commenter *






CommentLuv badge