« Drôle de Karma », comédie française … en Angleterre

Bonjour tout le monde ! Encore une fois, je reviens avec une chronique littéraire mais j’ai une bonne raison vu que l’auteur, Sophie Henrionnet, connue aussi sur la blogosphère en tant que Reine-Mère du blog Six in the city, vient faire dédicacer son livre dans ma ville samedi qui arrive (et j’ai hâte !!!). Alors voilà, c’est parti pour mon avis (j’espère ne pas faire trop long car j’ai ma labrador sur le pied et qu’elle commence à être lourde) !

C’est quoi le pitch Holly ?

drole-de-karmaJoséphine est une trentenaire ordinaire. Jusqu’au moment où, en quelques jours, sa vie bascule : elle découvre la double vie de son petit ami et se fait licencier. Pour couronner le tout, sa voisine meurt sous ses yeux, victime d’une chute de pot de fleurs sur la tête ! Certains diraient que Joséphine a un mauvais karma, qu’elle enchaîne les catastrophes. Qu’à cela ne tienne : elle décide de quitter Paris pour conjurer le mauvais sort. Cap sur l’Angleterre. Mais là-bas non plus, la vie de Joséphine n’est pas un long fleuve tranquille. Au beau milieu d’une excentrique famille d’aristocrates, les choses prennent même une tournure franchement délirante. Drôle de karma, décidément…

On en pense quoi ?

Un autre nom à ajouter à ma liste d’auteurs de Comédie Romantique française. J’ai passé un excellent moment avec Drôle de Karma qui m’a un peu rappelée cette dernière année passée au pays Rosbif. En effet, l’histoire se passe en Angleterre (pas trop loin de Londres dans mes souvenirs) avec Joséphine, française de son état.

Cette gaffeuse attachante se met dans des situations impossibles. Elle se retrouve en Angleterre après avoir pris la place de sa sœur et surtout après avoir été manipulée par son pseudo petit ami. Cette manipulation vaut une scène dans un restaurant … mémorable (et promet beaucoup pour la suite). En bref, Joséphine est une source à problèmes. Après la trahison de ce petit ami, elle perd son job et sa voisine meurt sous ses yeux (et vous ne regarderez plus les pots de fleurs de la même façon après ça). C’est pour ça qu’elle décide de partir en Angleterre (sous l’identité de sa soeur) pour enseigner le français à deux têtes blondes d’une famille de l’upper class dirons-nous.

Avec cette héroïne, nous faisons aussi connaissance avec Francis, sa conscience, qui ne cesse de lui faire prendre de mauvaises décisions (et il a beaucoup d’humour). Nous rencontrons aussi ses amies : Léonie (enceinte) et Cristana (la fille qui rappelle étrangement Cristina Cordula, jolie caricature). A côté de ça, on rencontre Amanda, la sœur et exacte opposée de Joséphine, toujours la tête dans les bouquins et qui ne prend jamais le temps de vivre (enfin jusqu’à ce qu’elle se décide et que Joséphine se trouve encore dans la panade). La fameuse Amanda que va devenir Joséphine une fois en Angleterre.

Elle fait ainsi donc la rencontre de la famille Stevens chez qui elle va loger : Roger le père, diplomate, Abigail, sa femme, et de leurs enfants, plus lovely qu’elle ne l’imaginait. Elle va aussi faire la connaissance de Mona, une dame de plus de 90 ans, aussi malicieuse que pleine d’énergie (une Violet Crawley des temps modernes). Joséphine va donc partager le quotidien de cette famille et faire la rencontre des autres membres de cette famille mais surtout de Charly, un avocat aussi réputé que coincé (l’archétype de l’aristo british quoi). Tout va bien se passer jusqu’à ce que ses mensonges la rattrapent et que sa vie tourne à l’enquête criminelle : elle se retrouve suspecte dans la mort de sa voisine. Mais je ne vais pas en dire plus.

L’écriture de Sophie Henrionnet est fluide et pétillante. C’est frais avec beaucoup de légèreté et d’humour. Drôle de Karma mêle avec cela des rebondissements et bien sûr, de l’amour. J’ai apprécié que cette dernière chose arrive plus sur la fin du livre et même si on se doute de l’identité du prince charmant, j’ai eu plaisir à penser que je l’ignorais jusqu’à la fin. Avec cela, les chapitres sont découpés avec ingéniosité : chacun d’entre eux s’intéresse à une journée de la vie trépidante de Joséphine. Finalement, c’est un peu une version moderne du Vilain Petit Canard car au fur et à mesure, la gaffeuse se transforme et prend de l’ampleur. Elle est désormais bien dans ses baskets ballerines.

Conclusion

J’ai passé un excellent moment avec ce livre. Je me suis encore une fois retrouvée dans l’héroïne et lu un autre conte de fées moderne. Si vous cherchez un auteur de comédie romantique bien de chez nous, hésitez plus ! Sophie Henrionnet est là pour vous. D’ailleurs, si elle me lit, on se verra ce samedi 7 mars à Poitiers. J’apporterai mon livre à faire dédicacer.

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Commentaires on « Drôle de Karma », comédie française … en Angleterre

    • Holly Goli
      7 mars 2015 at 20 h 24 min (3 années ago)

      Moi aussi ! Je crois que j’en ai bousillé la cassette. Je me suis achetée la BO en CD et je l’écoute avec mes petites le plus souvent possible. MErci d’être passée

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Requise pour vous identifier *

Commenter *






CommentLuv badge